Il y a un loup dans la bergerie...

213Report
Il y a un loup dans la bergerie...

*la non-fiction*

C'était le premier jour de cours. Je n'étais pas nerveux; c'est une école technique de nerd, donc je me sentais bien. Je m'appelle TK, et je n'étais en aucun cas préparé pour les cours ce semestre ... bien sûr, j'ai étudié et réussi la classe mais j'ai échoué au test le plus important ....

Dans mon deuxième cours, j'ai vu ce mec grand, en quelque sorte heurté par lui, qui ne se souciait pas vraiment de son existence. ...homme Si je n'étais pas amoureuse de lui, je sais que j'étais amoureuse de sa démarche... ses vêtements, à peu près tout de lui. Une semaine passe et je le remarque en classe à quelques reprises. On s'accroche pour quelques projets de groupe mais rien de sérieux. Il a aperçu mon fond d'écran de transformateurs sur mon ordinateur portable et l'a commenté... c'est comme ça que nous avons commencé à parler et que nous sommes devenus amis...

Un jour, M. "loup" était assis dans le hall des étudiants sur son ordinateur portable. J'ai remarqué comment il était assis, ça m'a un peu excité. Je me suis assis sur le tabouret de bar à côté de lui, fixant son cul parfaitement rond. (Est-ce qu'il façonne cette chose tous les jours, ou quoi?) J'ai pris une position assise inconfortable pour donner l'impression que je travaillais sur mon ordinateur portable, mais j'avais vraiment une vue à vol d'oiseau de son entrejambe. Je n'étais même pas gay ou bi à l'époque mais il y avait quelque chose chez ce mec... ses cheveux, sa taille, sa posture. Je n'arrêtais pas de me dire "Si j'étais gay, ce serait Mr. Right." Donc, après un certain temps, nous avons commencé à discuter en ligne et à échanger des détails sur nous-mêmes... puis après quelques mots clés ont été échangés

T.K. : Je suis vierge

Loup : moi aussi. Je déteste être vierge.

T.K. : Je suppose que j'y suis habitué...

Loup : tu sais quoi ? On devrait juste coucher ensemble et en finir. =Pjk

T.K. : lol



mdr?! Est-ce tout ce que je pouvais dire ? Le mec le plus parfait sur la face de la Terre m'a pratiquement invité pour un fuckfest chaud et torride et je dis "lol" ?
Finalement, cela nous a amenés à avoir du cyber-sexe à quelques reprises, dans lequel il semblait aimer prendre le rôle de soumission de faire une pipe. Il m'a même appelé "maître" un rêve de bi-gars !!
Nous sommes devenus si intenses avec notre cybersexe que nous avons même prévu de nous retrouver en dehors de l'école pour faire l'amour... mais nous avons tous les deux eu froid aux pieds. Pour deux vierges, c'était un pas énorme pour nous deux. Nous le faisions souvent jusqu'à ce que le loup en ait marre un jour...


*la semi-fiction*

alors un jour en classe, je faisais ma routine en regardant fixement le loup en espérant qu'il me fasse perdre pied, me jette à l'arrière de son camion et me baise comme un lièvre. La classe était finie; J'ai rangé toutes mes merdes. Mon portable n'a pas été touché depuis ma dernière cybersession avec Wolf. Au salon des étudiants, j'ai ouvert mon ordinateur portable et l'ai allumé ... Je suis allé chercher une rosée de montagne (grosse erreur) et je suis retourné à mon ordinateur portable pour voir mon amie Jessica et le loup regarder l'écran. Il s'avère que j'ai appuyé sur la fonction d'hibernation au lieu de l'arrêter. Elle lisait nos fantasmes de cyber sexe... à haute voix...

Jessica: "le loup prend le membre géant de TK dans sa gorge et avale chaque goutte de sperme."

TK : mec, qu'est-ce que c'est que ce bordel ? ! Arrêtez de lire ça !!

Adam : Bow chicka bow wow ! Qu'est-ce que vous faisiez hier soir ?

*le loup s'approche*

Jessica : nous SAVONS ce qu'ils faisaient la nuit dernière. haha *fait un clin d'oeil au loup*

Wolf : *regarde l'écran* C'EST QUOI ? ! *me pousse contre le comptoir*

TK : whoa cool mec.

Wolf : comment as-tu pu leur montrer ça ? ! Ce qui ne va pas avec vous?! *sort en trombe sur le parking...*

Adam : des ennuis au paradis ?

TK : tais-toi ! *fait ses valises et va dans le parking* mec ça craint. *se cogne la tête contre le toit de la voiture*

*loup s'en va dans son camion Chevy*

TK : *monte dans sa voiture et se dirige vers le centre commercial pour retrouver des amis*

*loup suit la voiture de tk à bonne distance*

TK : *gare sa voiture dans le parking à plusieurs niveaux, dans le coin* (je garerais mon lancier loin parce que la peinture était impeccable... avant que je ne le détruise...)

Wolf: *s'est garé à côté de moi avant même que je puisse fermer la porte*

TK : euh... MEC ! Regardez imp tellement désolé! Je ne savais pas-- * a été interrompu par une langue de loup dans sa gorge *

TK : *repousser le loup* whoa...wh...quoi ?!

loup : oui, je ne sais pas.

TK : Écoutez, j'ai dit que j'étais désolé.

loup : tais-toi et monte dans le camion.

tk : *regarde autour de moi (comme le crétin que je suis)* ?

loup : *pousse tk vers le camion* monte.

TK : *commence à grimper dans le camion à cabine allongée*

loup : *me donne une fessée en montant*

TK : Écoute mec, encore une fois je suis tellement...

Surpris, je fus à nouveau accueilli par une langue de loup qui semblait avoir poussé un peu depuis notre dernière rencontre. Wolf m'a repoussé sur le plancher de son siège arrière. Toujours enfermés dans le kombat oral, (jeu de mots), nous deux étudiants de première année nous nous sommes battus jusqu'à ce que le loup soit dans son boxer et moi dans mon slip. J'ai attrapé la poitrine du loup, il était si robuste... beaucoup plus viril que le mien. Il était assez poilu jusqu'au bord de son boxer. Maintenant je sais pourquoi ils l'appellent "Loup". Il a guidé mes mains vers ses déchets où j'ai continué à tâtonner son cul si parfait. J'étais excité comme l'enfer... Le renflement de mes blancs serrés était complètement incachable... mais était-ce important ? n'est-ce pas ce que nous voulions vraiment depuis le début ? J'ai continué à jouer avec son cul pendant qu'il essayait de m'étouffer avec sa langue. Sa longue bite blanche sortait de l'ouverture avant de son boxer. Là, il planait au-dessus de mon ventre... attendant que j'en fasse quelque chose... mais quoi ? J'ai essayé de doigter le loup à travers son boxer... Je sais que ça devait être inconfortable, alors je l'ai repoussé. Je l'ai poussé dans le même sens qu'il m'avait poussé dans la salle des étudiants plus tôt dans la journée. Il m'a regardé, perplexe, mais voulant... Je me suis précipité et j'ai jeté ma tête sur sa queue. J'ai utilisé chaque espace vide de ma bouche pour créer une aspiration puissante. J'ai frotté le bout de sa queue au fond de ma gorge. C'était génial pour moi... mais le lui a-t-il fait ? Je l'ai regardé avec des yeux curieux et son expression faciale était très incertaine... mais le liquide pré-éjaculatoire qui coulait dans ma gorge m'a dit tout ce que j'avais besoin de savoir. savoir... puis je le regardai à nouveau... cette fois, il recula presque comme s'il souffrait... mais ce n'était pas de la douleur. C'était un plaisir. J'ai retiré mes lèvres de son membre et cela a fait un fort bruit de claquement quand je l'ai fait... ma bouche était légèrement douloureuse à cause de l'aspiration de l'aspirateur que j'ai effectuée sur lui. Alors que je cherchais de l'air, nous étions juste assis là à nous regarder. Il est évident que nous nous demandions tous les deux la même chose; "Qu'est-ce qu'on fait ? ! Comment le cybersexe est-il devenu ça ?" Je n'oserais pas parler pour gâcher le moment, mais je devais savoir... "Est-ce que ça fait du bien ?" ai-je demandé. "A votre tour." loup a répondu. Il a attrapé mon slip et l'a retiré de ma bite. Puis il a courbé le dos et a commencé à lécher ma bite de haut en bas jusqu'à ce qu'elle soit brillante et brillante. Je ne savais pas quoi en penser au début, je ne me sentais pas aussi bien que je l'espérais... mais ensuite il a fait quelque chose d'inattendu... Il a profondément avalé toute ma bite. Il bâillonna un peu puis il continua à bouger sa tête de haut en bas dans un mouvement rapide et continu. J'ai failli mourir. C'était tellement bon. Je ne pouvais même pas bouger mon corps... Il allait si vite que c'était incroyable. Je pensais que j'allais jouir. Je pense que j'ai fait un peu... il a enlevé sa tête et a commencé à lécher ses lèvres... puis il a commencé à respirer très fort. « Oh mec… wow tu… » il s'est éteint. « Quoi ? » ai-je supplié. "Tu as bon goût", a-t-il souri. Je ne savais pas comment le prendre. ..merde. Nous étions assis là à nous regarder. Je pense que les expressions mixtes de surprise, de peur, de soulagement et de confusion sur notre visage nous ont permis de savoir ce que l'autre ressentait... c'était en effet une toute nouvelle relation. J'ai attrapé son main et s'avança vers lui. " Alors... on est petits amis maintenant ? " demandai-je, incertaine. " Ouais... des petits amis secrets... ne le dites à personne. " Il murmura. J'ai hoché la tête... J'ai commencé à sortir du camion quand, j'ai été tiré en arrière par une sorte de force étrange... c'était lui. Il a attrapé mes déchets et m'a tiré en arrière. J'ai senti ce corps contre le mien... c'était comme si nous ne faisions qu'un.

J'ai senti quelque chose de dur pousser sous mon scrotum (un sac de noix pour les non-instruits.) Bas et voici, c'était mon meilleur ami... je n'avais jamais touché le fond avant... jamais. Je ne pense même pas l'avoir fait lors de nos séances de cybersexe... Wolf m'a attrapé et m'a penché sur le siège avant, puis je ne savais pas à quoi m'attendre... douleur... plaisir... décès? 0_o J'ai juste fermé les yeux, puis je les ai ouverts de manière complètement inattendue... Je pensais qu'il allait juste enfoncer sa bite dans mon cul... au lieu de cela, il l'a doucement relâché dans mon trou... c'était gênant mais c'était une transition en douceur. Il allait et venait, pénétrant plus profondément à chaque fois. Lâchant un soupir à chaque fois qu'il entrait... Il appliquait beaucoup de pression... mais je pouvais le supporter. En fait, je suis revenu sur sa bite pour qu'il ne fasse pas tout le travail. Notre travail d'équipe l'a fait entrer en moi à peu près à mi-chemin. Puis il a commencé à bouger dans un mouvement plus routinier. Pour une raison quelconque, il n'est pas allé plus loin... Je suis presque certain qu'il y avait assez de place pour lui. Notre mouvement combiné devait être assez bon parce qu'il n'arrêtait pas de gémir de plaisir. On avançait de plus en plus vite, je pense que tout le camion s'est mis à trembler. J'ai perdu l'équilibre plusieurs fois et la dernière fois, je suis tombé à plat ventre. Ensuite, le loup était juste au-dessus de moi au lieu de derrière moi. Il m'a baisé comme pas demain. Il n'est toujours pas allé en profondeur... J'ai senti quelque chose saisir mon épaule, puis juste après ça, je l'ai entendu crier très fort. Puis... j'ai senti du sperme chaud et torride couler en moi... J'ai aussi entendu qu'il était éjecté de sa queue. Puis il s'est retiré un peu et le sperme a éclaboussé ma fissure et le bas de mon dos. Puis le loup s'est effondré juste au-dessus de moi. Nous respirions tous les deux rapidement. C'était fou... Nous sommes restés allongés là pendant un moment... C'était comme une éternité. Ce n'était pourtant que dix minutes. Je me suis retourné, alors qu'il était sur moi. J'étais face à lui. Nous nous sommes embrassés plusieurs fois. Puis il s'est levé. "Je devrais rentrer à la maison" dit-il. "Mon père va me tuer si je suis en retard." ajouta-t-il. J'ai hoché la tête et j'ai commencé à ramasser mes vêtements... puis quelque chose a attiré mon attention... il était allongé à plat sur le sol de la banquette arrière. du sperme froid sur mon dos et j'ai lubrifié ma propre bite avec. J'étais toujours aussi dur qu'un bâton de dynamite. J'ai fait quelque chose que je n'aurais jamais pensé pouvoir faire. Je lui ai claqué le cul et j'ai sauté sur lui. Il a gémi dans la douleur, mais ensuite je me suis positionné sur lui pour que ma bite effleure ses fesses. Il a souri en retour et a dit: "Baise-moi, tk. Je t'aime." J'ai regardé son cul, puis de nouveau sa tête. "Je t'aime aussi loup." J'ai attrapé ses hanches et lui ai enfoncé ma bite. J'ai bossu de haut en bas jusqu'à ce que je ne puisse pas aller plus loin. ..Il a gémi, mais il l'a ensuite rapidement aspiré. Je martelais son cul beaucoup plus fort qu'il ne martelait le mien... Je ne pouvais pas m'en empêcher... Il était... PARFAIT. Je l'aimais, probablement beaucoup plus qu'il m'aimait. J'ai baissé les yeux et il a tiré une petite éjaculation. Je suppose que je battais contre sa prostate ou quelque chose comme ça. C'était magique... mais je savais que j'étais loin de jouir... alors je me suis retiré, puis j'ai recommencé à rassembler mes vêtements.

loup : qu'est-ce que tu penses faire ?

TK : mec, on doit y aller. Nous avons tous les deux des gens qui nous attendent.

Wolf : Je ne te laisserai plus jamais perdre. Aucun de nous n'aura plus jamais à se masturber.

TC : qu'est-ce que tu veux dire ?

Loup : mettez-le de cette façon.

Il était là, en train de me sucer à nouveau... même après que j'aie enfoncé ma bite dans son cul... quel soldat. Il a sucé un peu moins intensément que la dernière fois mais enfin... je l'ai senti... j'ai joui dans sa gorge et il m'a léché jusqu'au bout.

Nous nous sommes tous les deux habillés quand j'ai sauté de son camion. Je pouvais à peine marcher. Je pense que je suis tombé au moins deux fois. J'étais faible dans les genoux et sans oublier que mon trou de cul était maintenant plus large de 2 pouces .... le loup est parti et je l'ai regardé sauter sur l'autoroute. Mon frère John s'approche de moi à l'entrée du centre commercial. « Tk putain où étais-tu, tu as plus d'une heure de retard ! il s'agita. "Pour moi, c'était toute une vie, John." lui ai-je dit en marchant maladroitement dans le centre commercial.

Articles similaires

La vengeance est à moi

J'ai rencontré Sue il y a quelques années, elle avait la chance d'avoir une excellente silhouette et à l'âge de 36 ans, elle s'était bien gardée, j'aime beaucoup d'hommes qui ont essayé de sortir avec elle, mais elle n'en avait rien, disant toujours qu'elle avait une amie régulière avec qui elle sortait et je n'avais aucune chance. J'ai trouvé intéressant qu'elle n'ait jamais amené son amie à aucune de nos sorties de club de célibataires, et en tant qu'organisatrice, j'ai pu voir beaucoup de nos partenaires membres, mais jamais Gaynors. Sue était une allumeuse sexuelle, elle savourait l'opportunité de me faire...

1.1K Des vues

Likes 0

Devenir la reine du bal ; chapitre 3

Chapitre 3 Le lendemain matin, je me suis réveillé au son de cette chanson rock discordante qui sortait de mon téléphone. J'étais encore un peu groggy car je ne m'étais endormi que tard à cause de ma séance de masturbation géniale. Levant lentement la tête, j'ai attrapé le téléphone et j'ai éteint l'alarme. Bâillant, j'ai balancé mes jambes du lit et me suis dirigée vers ma commode. Eh bien, pensai-je, il est temps de voir quel genre de tenue je peux trouver qui ne donnera pas à Beth une crise cardiaque. En fouillant dans les choses pendant un moment, j'en ai...

1K Des vues

Likes 0

La complexité de deux jumeaux

Descriptions des personnages : Jamie & Naomi : 15 ans. Sein 36B. Hauteur 5 6. Cheveux blonds. Yeux bleu pâle. Lillian « Lily » : 18 ans. Sein 34C. Hauteur 5 7. Cheveux bruns. Yeux marrons. « J'ai vu Lily embrasser son petit ami », m'avait dit Naomi. — Alors, ai-je haussé les épaules. Même si nous étions des jumeaux identiques, j'étais le garçon manqué, ce qui signifiait que je n'avais pas l'intention d'écouter ses potins. Je pensais juste- ma sœur a arrêté de parler au milieu de sa phrase. J'ai regardé à temps juste pour attraper son bond. Elle avait l'avantage...

951 Des vues

Likes 0

Obsession vidéo amateur partie 2

J'étais devenu de plus en plus obsédé par le visionnage de ces films et j'ai découvert que je regardais furtivement une montre à chaque occasion, cela incluait de les regarder à la maison même lorsque la femme (Tracy) était là. La vie à la maison n'était pas excitante, j'avais été assez occupée par le travail et je n'étais normalement pas à la maison jusqu'à tard, le résultat de cela était à peu près que Tracy et moi n'avions pas passé beaucoup de temps ensemble, et même si nous nous entendions bien , nous n'avons pas pu passer autant de temps de...

736 Des vues

Likes 0

Oh, Ollie Présentation

Mon meilleur ami, Oliver, était le genre de gars dont n'importe quelle fille deviendrait folle. Puisqu'il était un joueur clé dans l'équipe d'athlétisme de notre école, il avait facilement le corps pour faire baver les filles, mais ce n'est pas ce qui retenait leur attention. Oliver était gentil, mais pas un push-over, intelligent, mais pas un je-sais-tout, protecteur, mais pas jaloux, et juste une personne formidable dans l'ensemble. Ses yeux noisette étaient toujours remplis d'émotion et il savait toujours quoi dire. C'est ce qui a fait revenir les filles. Moi, d'un autre côté, je n'étais pas le genre de fille avec...

279 Des vues

Likes 0

Melissa enseigne la classe et se fait instruire

Cette journée n'allait pas être amusante. Comment Melissa a-t-elle été choisie pour enseigner ce cours ? Une collègue était tombée malade à la dernière minute et elle devait le remplacer. Il y avait d'autres personnes qui connaissaient l'entreprise mieux qu'elle. Elle allait juste devoir sourire et le supporter car la décision avait déjà été prise. Melissa avait été choisie pour donner une conférence sur son entreprise à un groupe de recrues potentielles du lycée local. Melissa est arrivée à l'école bien plus tôt qu'elle ne l'aurait dû pour s'assurer qu'elle pouvait aménager la salle à son goût. Elle a été autorisée à...

1.5K Des vues

Likes 0

Un tour à l'épicerie

[b][/b] vous êtes une femme mariée de 23 ans, enceinte de 7 mois et à l'épicerie. L'apparence est des cheveux blonds légèrement bouclés, des yeux bleus, des seins DD, 5 pieds de haut avec un ventre de femme enceinte très rond. Un chemisier blanc boutonné, une jupe crayon noire et des talons aiguilles noirs. les critiques sont les bienvenues, soyez gentils s'il vous plaît et merci! Quoi qu'il en soit, profitez-en! ;) Vous entrez dans l'épicerie après une longue journée de travail au bureau ; vous êtes fatigué, vous avez mal aux pieds et le pire de tout... vos seins ont...

1.1K Des vues

Likes 0

La luxure partie 2

Partie 2 En rentrant de la salle de gym, je pouvais remarquer l'humidité qui sortait de ma chatte. J'étais vraiment excité parce que finalement, des choses comme ça ne me semblaient plus aussi mal. Savoir que mon mari approuvait tout ce que je faisais était un énorme plaisir pour moi. Quand je suis rentré chez moi, il n'y avait personne. Je suis monté à l'étage, je suis monté sur le lit et j'ai regardé les deux vidéos que j'avais dans mon téléphone. Les deux étaient extrêmement explicites et m'ont rendu si chaud que j'ai dû sortir mon vibromasseur et me masturber...

1.1K Des vues

Likes 0

La salope de crack - II_(0)

Le lendemain, Laura avait de nouveau besoin de crack. Son petit-ami avait appelé ce matin-là pour lui faire savoir qu'il était attaché à Chicago et qu'il ne serait pas à la maison avant plusieurs jours. Elle lui avait dit de rentrer à la maison dès qu'il le pourrait car elle avait besoin de plus d'épicerie. Elle n'avait pas encore avoué son habitude à son petit ami parce qu'elle avait peur de le perdre s'il l'apprenait. Cependant, elle ne savait pas combien de temps elle pourrait encore le tromper. Après qu'il ait raccroché, elle a appelé son dealer pour avoir du crack...

1K Des vues

Likes 0

Le collectionneur en ligne

Le collecteur J'ai pressé le tissu dans son petit visage mignon. Mon pouce m'a piqué, hier j'avais mordu un petit bout de peau à côté de mon ongle et maintenant le chloroforme me piquait. Elle n'était pas encore sortie. Elle se débattait toujours, mais plus de toute sa force. Une protestation étouffée vint de derrière le chiffon. Ses yeux me regardaient avec peur. Me suppliant, me suppliant de la laisser partir. Je caresse une mèche de cheveux de son front. - N'aie pas peur, chérie, dis-je. « Juste souffle. Prenez encore quelques respirations profondes. Je sais que le chloroforme ne fonctionne pas...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.