Anciens Playboy Playmates Partie 5 : Stéphanie et son fils

997Report
Anciens Playboy Playmates Partie 5 : Stéphanie et son fils

Note de l'auteur : Cette partie de la série impliquant d'anciens Playboy Playmates fictifs. Elles sont toutes sœurs et auront chacune deux histoires – la première sera interraciale, la seconde sera inceste.

C'est la deuxième histoire de Stéphanie et elle se déroule un peu plus d'un an après sa première histoire. Cette histoire se déroule également environ quatre mois après la partie 3 de la série. Vous n'avez pas besoin de lire l'un ou l'autre, mais pour résumer, Stéphanie est témoin d'un acte incestueux avec sa sœur aînée Diane dans la partie 3. Cela sert de catalyseur pour sa propre histoire d'inceste, ouvrant des désirs coquins latents.





Ancien Playboy Playmates Pt. 05 : Stéphanie et son fils


¬¬¬Chapitre 1

"Salut chérie," dit Stéphanie en sortant de sa salle de bain, une grande serviette blanche enroulée autour de son corps.

"Qu'est-ce que tu fais dans la chambre de maman ?" Elle a demandé. Il n'y avait personne dans la pièce à part elle.

"Oopsie," Stéphanie a défait la serviette, la laissant tomber au sol, révélant son corps nu. "Maman est tellement maladroite."

Prétendant que son fils, Dan, était assis sur son lit, regardant, elle a continué à faire semblant. « Je vais juste me pencher et ramasser la serviette, à moins que vous ne vouliez me regarder longuement. Ça ne me dérange pas, chérie.

"Maman? Vous y?" Sa fille, Carrie, l'a appelée en montant les escaliers. Stéphanie haleta, ramassant rapidement la serviette.

"Ici!" dit-elle en l'enroulant autour de son corps.

"À qui parlais-tu?" demanda Carrie en faisant irruption dans la chambre de sa mère.

"Hein? Euh -"

"Tu as appelé quelqu'un 'chéri'."

"Oh, euh, non, j'ai dit, lapin," mentit Stéphanie, ses yeux passant d'un côté à l'autre.

Carrie haussa un sourcil, regardant sa mère avec méfiance. "Droite. Parce que tu as posé dans Playboy. Lapin Playboy. Je t'ai eu. De toute façon."

Stéphanie rougit, assise sur le bord de son lit.

Carrie roula des yeux, « Écoute, je dois retourner au magasin et faire d'autres courses pour que tu les apportes à la cabine demain. Y a-t-il autre chose dont vous pensez que nous pourrions avoir besoin ? Je ne veux pas courir le risque d'être enneigé sans assez de nourriture pour nous tous.

"Non, je pense que nous sommes bons ma chérie", a répondu Stéphanie, toujours gênée.

"D'accord, eh bien, si vous pensez à quelque chose, appelez-moi ou envoyez-moi un SMS. Je reviendrai plus tard », a déclaré Carrie en prenant congé, en jetant un dernier regard à sa mère avant de partir.

Stéphanie soupira fortement ; sa fille l'a presque surprise à faire semblant. Attendant que le bruit de la porte d'entrée se ferme, elle regarda à sa droite un oreiller où elle imagina Dan assis. « Ne te moque pas de ta mère, jeune homme. Je vais te donner une fessée.

Stéphanie se pencha, faisant semblant de passer sa main sur la cuisse de Dan, "Peut-être que ça te plairait. Hmm?"

Juste à ce moment-là, des images de quatre mois plus tôt lui sont venues à l'esprit. Elle se souvient avoir vu sa sœur aînée, Diane, sucer une bite. Le coq appartenait au neveu de Stéphanie, Elliot - le fils de Diane. Stéphanie a été une épave dans les quelques semaines qui ont suivi. Ne sachant pas quoi penser de l'événement incestueux dont elle a été secrètement témoin.

Au fil des mois, elle a regardé son propre fils, Dan, différemment. Elle a toujours pensé qu'il avait l'air incroyable, a toujours pensé à flirter avec lui de manière ludique, mais s'inspirant en quelque sorte de Diane, Stéphanie ne pouvait s'empêcher de le considérer comme un homme adulte ayant des besoins sexuels.

Puis les fantasmes ont commencé. Elle prétendit que Dan la rejoindrait dans un bain moussant, la douche, son lit, la tenant par derrière, sentant une érection contre son dos. Puis Stéphanie a frotté son clitoris à ses fantasmes pour la première fois deux mois après avoir vu Diane et Elliot. Elle n'est jamais venue aussi fort de sa vie. Le fantasme tabou et coquin l'a envoyée au bord du gouffre plus rapidement que le sexe avec n'importe quel homme.

Elle a commencé à flirter de plus en plus avec son fils, essayant délibérément de le mettre mal à l'aise et repoussant les limites à chaque fois. Elle s'asseyait sur ses genoux, le chatouillait, quand ses filles ne regardaient pas, attrapait son cul. Noël chez elle était assez divertissant – pour elle. Dan, d'autre part, semblait visiblement ennuyé et confus par son comportement. Stéphanie s'est dit qu'elle ne franchirait jamais la ligne que Diane et Elliot avaient franchie.

Cela a changé lorsqu'elle s'est masturbée il y a une semaine avec un nouveau cadeau de Noël qu'elle s'est acheté. C'était un gode de six pouces, assez modeste en circonférence, loin d'être aussi fou que ses autres godes. Stéphanie l'a acheté dans le seul but de prétendre que le jouet couleur chair était le pénis de Dan.

C'était beaucoup plus petit que les bites qu'elle avait prises dans la vraie vie, beaucoup plus petit que ses autres jouets, mais c'était le but. Elle ne se souciait pas de la taille de Dan - il était son chéri. La nuit du jour de Noël, lorsque son fils et ses filles ont quitté la maison, prétendant que Dan restait derrière, elle a assis le gode sur un oreiller, a grimpé dessus, le guidant à l'intérieur d'elle, atteignant presque son apogée immédiatement.

Quelques instants plus tard, sentant l'orgasme monter, elle pensa à Dan allongé sous elle, lui souriant. "Je vais le faire! Je vais jouir », pensa-t-elle. "Ça va arriver."

Elle se laissa jouir, prétendant que Dan était en elle, aucun doigt ne la stimulant. C'était réel, c'était mal et c'était incroyable. Après que le corps tremblant et convulsif de Stéphanie se soit calmé, elle roula de l'oreiller en pensant à ses actions. « Est-ce que je ferais vraiment ça ? Est-ce que je ferais vraiment ce que Diane a fait avec son fils ?

Stephanie n'en avait aucune idée, décidant d'utiliser le jouet pour l'aider à réaliser ses fantasmes les plus coquins au lieu du vrai pénis de Dan.

Cette nuit-là, avant qu'elle et Dan ne partent le lendemain matin pour passer quelques jours dans leur chalet du Dakota du Nord pour le Nouvel An, Stephanie s'est retrouvée à nouveau, glissant un gode dans et hors d'elle. Elle prétendait qu'elle et Dan s'amusaient avant que le reste de la famille n'arrive le lendemain soir.

Elle a de nouveau eu un orgasme, juste avant que Carrie ne revienne avec des courses. Elle salua sa fille, l'aidant à les ranger, passant en revue les plans du prochain jour de voyage. Dan venait chercher sa mère le matin, conduisant quelques heures vers le nord jusqu'à la cabane ; Les filles de Stéphanie arrivaient en voiture ce soir-là après le travail.

Stéphanie a pensé qu'elle et Dan auraient environ six heures seuls, y compris du temps seuls dans la voiture. Elle songea à flirter avec lui, à être affectueuse, à le faire volontairement rougir. Elle l'attendait avec impatience, mais se dit que rien de sexuel n'arriverait - seulement dans son esprit.

Elle a embrassé Carrie pour lui souhaiter bonne nuit, lui disant qu'elle la verrait demain soir. Dans sa chambre, Stéphanie enleva son pyjama, grimpa dans son lit, s'endormit rapidement en prétendant que Dan tenait son corps nu.




Chapitre 2

Dan est arrivé le lendemain matin à 8 heures du matin, accueilli par une mère sans soutien-gorge et sans culotte. Stéphanie le serra fort contre lui, pressant contre lui ses gros seins recouverts d'un pull.

"Ugh, maman, tu m'étouffes", a déclaré Dan. "Je ne peux pas respirer."

"Désolé," gloussa sa mère, mettant fin à l'étreinte.

« Tu t'es fait couper les cheveux depuis Noël ? » demanda Dan en passant devant elle.

"Oui, j'ai juste raccourci le dos et coupé un peu ma frange", sourit Stéphanie, passant ses doigts dans ses cheveux blonds, qui encadraient maintenant son visage. "Je veux bien paraître pour mon chéri."

« Votre chérie ? Qu'est-ce que ça veut dire ?" demanda Dan en sortant les provisions que Carrie avait achetées dans le réfrigérateur.

"Toi!" dit Stéphanie en tapant sur les fesses de Dan.

"Ah ! Bon sang, maman », a déclaré Dan, essayant de jouer avec ses avances. Il a changé de sujet. « Ce réfrigérateur est plein à craquer. Nous devrions en avoir plus qu'assez s'il neige.

Son fils de 27 ans a fini de charger son SUV, entrant à l'intérieur pour faire savoir à sa mère : « Tu es prêt ? Où sont vos bagages, je vais les charger pour vous.

"Ici," Stéphanie lui tendant une petite valise.

"Ça y est? Où est le reste ? Nous allons y rester quelques jours », a déclaré Dan.

"Mmhmm, j'emporte léger. Ça va », sourit Stéphanie en attrapant son manteau et en sortant par la porte d'entrée. Elle n'a emballé que des articles de toilette, quelques pulls et jeans et un bikini pour le bain à remous. Pas de sous-vêtements, soutiens-gorge ou pyjamas.

Dan haussa les épaules, se dirigeant vers son véhicule, tandis que sa mère verrouillait sa portière.

"Je suis vraiment enthousiaste!" dit-elle en grimpant sur le siège passager. «Nous aurons environ six heures de temps seul. Juste toi et moi!"

"Ouais," Dan hocha la tête, reculant de son allée.

"Tu as l'air tellement excité", a plaisanté Stéphanie.

"Non, ça va être cool," acquiesça Dan en lui jetant un coup d'œil.

"Donne-moi cette main," demanda-t-elle, tendant la main pour saisir sa main droite, la plaçant sur sa cuisse, la caressant avec désinvolture pendant qu'il conduisait.

Lorsque Dan est sorti de l'autoroute, quelques flocons de neige ont atterri sur son pare-brise.

*****

"Ça ne sonne pas bien ?" demanda Stéphanie. Elle n'arrêtait pas de parler des choses qu'elle et Dan pouvaient faire avant que le reste de la famille n'arrive. Elle a mentionné que Dan avait allumé un feu et l'avait rejointe sur le canapé pour siroter un chocolat chaud.

"Euh ouais, bien sûr," dit Dan, à moitié attentif, plus concentré sur la conduite dans la neige croissante. Ils avaient environ une heure avant d'arriver à la cabane et il voulait s'assurer qu'il ne faisait pas un mauvais virage sur les routes de l'arrière-pays.

« Hum. Eh bien, je pense que ça a l'air romantique », a fait la moue Stéphanie en regardant par la fenêtre.

"Romantique? Vraiment?" Dan a ri.

"Oui. Romantique. Toi et moi, passer du temps de qualité ensemble. » Stéphanie traça sa main, toujours sur sa cuisse, avec ses doigts.

"Maman, tu l'es," Dan secoua la tête. « Tu agis un peu bizarrement ces derniers temps. »

"Que veux-tu dire?" demanda-t-elle, connaissant déjà la réponse.

« Tu as juste été plus affectueux ces derniers temps. Si je ne te connaissais pas mieux, je dirais que tu flirtes avec moi. Un peu aussi.

"Peut etre que je le suis. Est-ce un problème, jeune homme ?

"Il h. Eh bien, je veux dire, pas vraiment. C'est juste inhabituel. Te sens-tu seul? As-tu pensé à sortir avec quelqu'un ? demanda Dan en regardant le panneau "Bienvenue dans le Dakota du Nord" sur le bord de la route, indiquant qu'ils n'étaient plus dans le Minnesota.

« Non, je ne suis pas seul. Non, je n'ai pas pensé à sortir ensemble. Avez-vous?" demanda sa mère.

"Non."

"Eh bien, cela fait presque deux ans qu'Alice a rompu avec toi. Je suis surpris que vous n'ayez pas trouvé une nouvelle femme. Je veux dire, regarde-toi », sourit Stéphanie.

"Maman," soupira Dan.

"Peut-être que tu pourrais laisser ta mère réparer ton cœur brisé," murmura-t-elle.

Dan jeta un coup d'œil à son visage souriant, faisant une double prise. "Voir? C'est un peu bizarre, tu ne trouves pas ?"

"Oh s'il te plait. Je suis juste idiot. Vous avez besoin de vous détendre un peu. Amusez-vous, flirtez si vous voulez, c'est juste moi », a déclaré Stéphanie.

Dan secoua la tête, continuant leur route vers le nord-ouest dans le Dakota du Nord. "Ok maman," répondit-il, espérant qu'elle changerait de sujet.

"Nous allons passer un moment merveilleux, croyez-moi", a déclaré Stéphanie en lui serrant la main. Elle le pensait aussi. Lorsque ses filles Carrie et Vanessa sont arrivées, avec le mari de Vanessa, elle savait qu'elles allaient toutes rire, manger et profiter de la compagnie de l'autre. Carrie était en train de divorcer et semblait plus malheureuse qu'elle ne l'était lorsqu'elle était mariée. C'était une circonstance triste, mais ce serait bien de passer ce temps au chalet ensemble.




chapitre 3

Ils arrivèrent à la cabane un peu plus tard, les chutes de neige augmentant un peu. Dan a déchargé son SUV, sa mère aidant à ranger les courses dans la cuisine.

"Carrie a certainement fait le plein d'alcool", a-t-il noté.

"Ouais. Nous serons sûrs de le boire », Stéphanie a fait un clin d'œil en lui donnant un coup de poing sur le côté.

Dan a inspecté la cabine, vérifiant les trois chambres, s'assurant que les robinets fonctionnaient, etc. Il partagerait une chambre avec Carrie, Vanessa serait avec son mari et Stéphanie aurait la chambre principale pour elle toute seule.

Il jeta un coup d'œil sur le pont arrière, voyant le bain à remous couvert de neige. Il n'avait aucun intérêt à y entrer, mais il se souvenait de moments amusants à jouer quand il était enfant, se sentant totalement au chaud et à l'aise même si l'air hivernal était glacial.

Lorsque Dan retourna dans le salon, sa mère était assise sur le canapé, les pieds recroquevillés sous elle, sirotant un chocolat chaud.

"Il devrait y avoir du bois de chauffage à l'arrière", a déclaré Stéphanie.

"Ah d'accord. Tu veux que je fasse un feu.

« Et rejoins-moi sur le canapé. Oui, sourit Stéphanie.

"D'accord, donnez-m'en quelques-uns et je vais en faire un pour vous", a déclaré Dan.

Une fois que la pièce fut bien au chaud, le feu rugissant, il se leva en admirant son travail. Dan se retourna, voyant sa mère sourire, tapotant le coussin à côté d'elle. Il lui rendit son sourire, la gâtant, la plaisantant, assis sur le canapé à côté d'elle. Stéphanie passa son bras autour d'elle, se blottit contre lui et lui donna son chocolat chaud.

"Voir? C'est bien. Maman et son fils passent du temps de qualité ensemble », a déclaré Stéphanie en l'embrassant sur la joue.

« Ouais maman. C'est bien."

Stéphanie gloussa, sachant que Dan n'était pas entièrement ravi de cela, mais qu'il était quand même un bon joueur.

"Alors tu aimes mes cheveux ?" demanda Stéphanie, après quelques instants de silence.

"Ouais, ça a l'air bien", a déclaré Dan en sirotant son chocolat chaud, les yeux rivés sur le feu.

"Bien," sourit-elle, initiant son processus de flirt, passant ses doigts dans les cheveux courts de Dan.

Dan tressaillit, éloignant légèrement sa tête d'elle. "Est-ce que ça chatouille ?" demanda Stéphanie.

"Un peu."

"Eh bien," Stéphanie posa son chocolat chaud sur la table devant le canapé. "Peut-être que ça chatouillera aussi."

Elle piqua et chatouilla son côté, le faisant presque renverser son chocolat chaud, « Maman ! Minutieux."

Elle lui prit sa tasse, la posa sur la table et reprit ses flirts chatouilleux.

Dan se tortilla et essaya de s'éloigner. "D'accord! OK c'est assez. Tu m'as eu », dit-il, ses mains sur les bras de Stéphanie, tenant sa mère immobile.

Elle sourit et embrassa ses lèvres.

"Maman," Dan relâcha ses bras, détournant le regard.

"Quoi? Ne me dis pas que tu n'aimes pas que je t'embrasse », a déclaré Stéphanie.

"Non, c'est juste," soupira Dan, s'asseyant, attrapant son verre pour une autre gorgée. Stéphanie fit courir ses ongles de haut en bas dans son dos.

"Juste quoi?"

"Je ne sais pas. Parfois je me demande ce qui t'arrive. Tu es vraiment dragueur.

"Je t'ai dit que je suis juste stupide. J'ai dit que tu pouvais flirter si tu veux », a déclaré Stéphanie.

"Ouais."

"Voulez-vous?"

Dan haussa les épaules, prenant une autre gorgée, réfléchissant à ses paroles. Il se demanda si peut-être elle était juste idiote et s'amusait. Il pensait qu'il pourrait peut-être se détendre un peu.

Regardant sa mère par-dessus son épaule, il posa sa tasse, se retourna, lui chatouillant rapidement les flancs. Stéphanie couina en riant tandis que Dan continuait à la chatouiller.

"Voir? Je peux me détendre », a déclaré Dan.

"Oui, tu peux," répondit Stéphanie, se blottissant contre lui, quand il se rassit sur le canapé. Elle posa sa main sur sa hanche, l'embrassant sur la joue.

"Ta main est terriblement proche de mes fesses."

"Tu l'as mis là maman."

"Mmhmm. Tu vas l'attraper ?" demanda-t-elle en embrassant sa joue une fois de plus.

"Je ne pense pas. Je peux chatouiller et câliner, mais je n'en suis pas trop sûr.

« Si tu veux, tu peux », lui murmura-t-elle à l'oreille.

"Ouais? Je garderai cela à l'esprit », a déclaré Dan en se levant, en marchant vers la fenêtre et en regardant la neige tomber encore plus fort.

"J'espère que Carrie et Vanessa seront capables de -"

La phrase de Dan a été interrompue par une femme blonde plus âgée, attrapant son cul. "Ummm," dit-il, figé.

« Je vais prendre le vôtre. Ce n'est pas grave », a déclaré Stéphanie, pressant ses seins contre son dos, espérant que Dan se sentait mal à l'aise.

"Hé, d'accord, ouais," déglutit-il. "Vous pouvez les libérer maintenant."

"Aww," Stéphanie relâcha sa prise serrée sur ses fesses. Elle l'étreignit par derrière, ses mains parcourant son torse de haut en bas. Elle ferma les yeux, respirant son odeur.

"Tu sens bon, chérie."

"Merci, j'essaie de me baigner régulièrement", a déclaré Dan en s'éloignant de la fenêtre, sa mère s'accrochant toujours à lui.

« Tu vas me suivre partout comme ça ? Dan gloussa, se dirigeant vers la cuisine.

"Peut être. Toi et moi serons inséparables jusqu'à ce que tes sœurs arrivent ici.

"Ah, je vois. Alors tu arrêteras de flirter avec moi quand ils arriveront ? demanda Dan.

"Non. Je vais juste le faire plus discrètement.

« Tu es stupide, tu le sais ? »

"Oui, maintenant tourne-toi," lui ordonna sa mère.

Dan s'exécuta en regardant son visage souriant. "Bien?"

"Embrasse-moi."

Dan a ri. "Vraiment? Ok maman, » il se pencha et l'embrassa sur la joue.

"Pas comme ça. Embrasse mes lèvres."

"Ugh, bon sang," soupira-t-il, lui donnant rapidement un baiser sur les lèvres.

"Mieux. Mais peut-être un peu plus longtemps ? demanda-t-elle, sachant que Dan se sentait mal à l'aise.

"Maman," dit-il.

"Imaginez que je suis une jeune femme sexy. Imaginez que je suis une fille beaucoup plus gentille qu'Alice et que je vous traite beaucoup mieux qu'elle ne l'a jamais fait », a déclaré Stéphanie.

Dan soupira en secouant la tête. « Je vais t'embrasser une fois de plus et ensuite tu devras t'arrêter. Je sais que tu t'amuses et que tu es stupide, mais, je veux dire, allez. Je suis ton fils."

"D'accord, d'accord, embrasse-moi."

Dan prit une profonde inspiration, prit son visage dans ses mains, se pencha lentement, ferma les yeux et embrassa ses lèvres charnues. Cela dura plusieurs secondes, se brisant lorsqu'il crut entendre sa mère gémir.

"D'accord, là. Nous avons terminé », a déclaré Dan en reculant, regardant à travers les différentes armoires de la cuisine, ignorant un picotement dans sa colonne vertébrale.

"Oh non, nous ne le sommes pas", pensa Stéphanie en souriant malicieusement, en lui tapant le cul en passant à côté de lui, en rejoignant son chocolat chaud sur le canapé.




Chapitre 4

Stéphanie s'est bien comportée – pendant un petit moment. Elle réussit à convaincre Dan de s'asseoir par terre devant le canapé pour qu'elle puisse lui frotter les épaules. Elle, encore une fois, est restée normale jusqu'à la fin du massage.

Elle ramena sa tête sur ses genoux, se pencha et embrassa ses lèvres plusieurs fois. "Maman! Je pensais que tu - "

« Je n'ai pas pu résister ! Désolé!" Stéphanie a fait semblant de s'excuser.

Dan s'essuya la bouche du revers de la main, jetant un coup d'œil à son téléphone pour vérifier l'heure. Il pensait que ses sœurs et son beau-frère arriveraient dans quelques heures. Tandis que sa mère passait à nouveau ses doigts dans ses cheveux, il entendit son téléphone sonner dans sa chambre.

"Maman, c'est ton téléphone, non?"

"Mmhmm."

"Tu vas l'avoir ?"

"Non," répondit-elle en frottant ses mains sur la tête de Dan.

Un instant plus tard, Dan entendit le téléphone biper, indiquant un message vocal. « Vous voudrez peut-être vérifier. Ça pourrait être Carrie ou Vanessa.

"Pouah. Oh, d'accord », Stéphanie se levant du canapé, pas avant de se pencher délibérément pour que ses seins cognent contre l'arrière de la tête de Dan.

Il la regarda quitter la pièce, avala son chocolat maintenant tiède et s'assit sur le canapé.

Stéphanie a reçu un message vocal. C'était de Vanessa. Elle a rappelé sa fille en fermant la porte de sa chambre.

"Salut maman. Il neige vraiment fort ici. Normalement, ce n'est pas un problème, mais il fait plus sombre et la route est complètement couverte. Je pense qu'il vaut mieux que nous restions ici une autre nuit. Peut-être que demain ça ira mieux.

"Oh non," Stéphanie feignit la déception.

"Ouais. Nous ne voulons prendre aucun risque. Alors c'est toi et Dan ce soir. Nous essaierons d'y arriver demain », a déclaré Vanessa.

Le cœur de Stéphanie battait la chamade, essayant de se calmer, elle répondit : « Oui, je ne veux pas que vous quittiez tous la route quelque part par ce temps. Nous serons bien ici.

Stéphanie jeta un coup d'œil dans le salon depuis la porte de sa chambre fissurée, regardant Dan s'asseoir sur le canapé. "Nous serons bien au chaud ici."

"D'accord, super. Je t'appellerai demain », a déclaré Vanessa en mettant fin à l'appel. Stéphanie voulait sauter de joie. Au lieu de cela, elle enleva lentement ses vêtements et enfila son petit bikini bleu.

Dan a été surpris lorsque sa mère s'est glissée derrière lui, mettant ses mains sur ses yeux. "J'ai une très bonne nouvelle à partager avec vous."

"Uhm d'accord?"

Stéphanie a enlevé ses mains, debout devant son fils dans son bikini. "Je te le dirai dans le bain à remous."

Dan cligna des yeux plusieurs fois, ses yeux regardant sa silhouette de sablier, "Euh, eh bien, je n'ai pas apporté de maillot de bain."

"Alors tu devras porter ton boxer."

"Maman, s'il te plaît, je n'ai pas vraiment envie de -"

"J'attendrai," l'interrompit Stéphanie. Elle sourit, se dirigea vers la zone du pont arrière, jetant un coup d'œil par-dessus son épaule à Dan entrant dans sa chambre pour se changer.

Elle frissonna dehors, époussetant la neige, retirant le couvercle. Elle a rapidement tourné le cadran à 99 sur 110 réglages de température - chaud mais pas trop chaud. Attendant quelques instants que le bain à remous commence à bouillonner et à chauffer l'eau, Stéphanie s'y glissa, son corps se réchauffant rapidement, se frayant un chemin à travers le bain, attendant Dan.

Dan ouvrit la porte du pont arrière, frissonnant également, se dirigeant vers la baignoire. Stéphanie le siffla, il l'ignora et entra, jetant l'eau chaude sur ses bras et sa poitrine.

"Qu'est-ce qui est si important que tu DEVAIS me le dire dans le bain à remous", a demandé Dan.

Sa mère sourit, glissant sur la baignoire, chevauchant Dan, attrapant son visage. « Ils ne viennent pas ce soir. Trop de neige. Il n'y aura que toi et maman.

Les yeux de Dan s'ouvrirent de peur. Quand sa mère l'embrassa, fort, il faillit s'étouffer. "Maman! Attendez!" il réussit à la repousser, brisant le baiser.

"Quoi? Ils ne viennent pas ce soir ?

"Non. Vanessa a dit qu'elle m'appellerait demain et me ferait savoir à quoi ressemblent les routes. C'est juste toi et moi ce soir, chérie », a déclaré Stéphanie, tenant toujours son visage, embrassant à nouveau ses lèvres.

Dan se tortilla, tentant de rompre le baiser. "OK attend. Attendez!"

Stéphanie recula, s'asseyant sur ses genoux au lieu de le chevaucher. Dan a repris son souffle.

"Bien. C'est bon, dit-il en se calmant. « Peut-être qu'on pourrait jouer aux cartes ou quelque chose comme ça. Comme il n'y a pas de télévision.

"Nous pourrions. Ou peut-être pourrions-nous jouer à un autre jeu », a suggéré Stéphanie.

Dan ferma les yeux, pensant qu'il avait besoin de suggérer des choses à faire sans draguer, des jeux innocents. Il jeta un coup d'œil à sa cuisse dans l'eau bouillonnante, puis regarda lentement son abdomen et ses gros seins. "Ok, à quel autre jeu pourrions-nous jouer," demanda-t-il nerveusement.

"Action ou Vérité?"




Chapitre 5

"Maman, non, nous ne jouons pas à action ou vérité. J'ai 27 ans, pas 17 », Dan roula des yeux.

"Oui nous sommes. Je reviens tout de suite », a déclaré Stéphanie en se levant de ses genoux, Dan regardant son cul presque nu dans son string bikini.

« Merde », pensa-t-il.

Stéphanie est revenue avec de l'alcool. Elle se versa du vin et Dan un rhum fort et du coca. « Buvez », sourit-elle.
Dan obéit, grimaçant à la brûlure du rhum dans sa bouche. Il n'était pas très buveur, mais à moins d'être méchant avec sa mère et de la blesser, il a décidé de boire et de jouer avec ses petits jeux.

Après avoir avalé son rhum en secouant la tête, "C'était un peu trop fort, maman."

Stéphanie sirota son vin, chevauchant à nouveau son fils. "Prêt à jouer?"

"Je suppose," Dan haussa les épaules.

"Bien. Action ou Vérité?"

"La vérité, ce sera toujours la vérité", a déclaré Dan.

"Bien," Stéphanie roula des yeux. "Sexe. À quand remonte la dernière fois que vous l'avez eu?

"Pouah. J'aurais dû savoir que tu demanderais, dit Dan. S'arrêtant un instant, il répondit calmement : « Alice.

"C'est long!?!" s'exclama sa mère.

"Oui. C'est long. Il n'y a pas vraiment beaucoup de femmes dans la petite ville où je vis.

"Oh bébé, je suis tellement désolée," Stéphanie lui caressa le visage, puis le serra fort dans le bain à remous. "Deux ans, c'est beaucoup trop long."

"Ouais, eh bien, peu importe."

"Ok mon tour," sourit-elle.

"Action ou Vérité?" demanda Dan.

"Vérité."

Dan s'arrêta de nouveau, pensant à une question banale à poser. "Où, euh, aviez-vous des petits amis quand vous viviez à Atlanta?"

Stéphanie éclata de rire : « Horrible ! Je vais répondre à la même question que je vous ai posée.

"Maman, ce n'est pas comme ça que le jeu fonctionne."

"Trois mois", a déclaré Stéphanie.

"Trois mois? Vous avez eu des relations sexuelles il y a trois mois ? »

Stéphanie n'a pas répondu, elle a seulement demandé: "Action ou vérité?"

"Encore une fois, la vérité."

"Quelle est la chose la plus folle que toi et Alice ayez faite au lit?"

"Maman," Dan ferma les yeux, secouant la tête. « Avons-nous vraiment besoin de jouer à ce jeu ?

"Nous pouvons jouer au strip poker à la place."

«Nous avons essayé des trucs de porte dérobée. Anal », répondit immédiatement Dan, ignorant la suggestion de strip poker de sa mère. Il attrapa son verre, espérant attraper un peu de glace fondue et un reste de rhum.

"Je vais te chercher une recharge", a déclaré sa mère en prenant son verre et en sortant du bain à remous.

"Je vais avoir besoin de plus pour passer cette nuit", pensa Dan.

Un instant plus tard, Stéphanie est revenue, assise sur les genoux de Dan. "Attention," grimaça-t-il.

"Je suis désolé. Avez-vous besoin de vous ajuster? Ou veux-tu que je le fasse ?" Stéphanie fit un clin d'œil à son fils.

Dan ne répondit pas, glissant sa main sous l'eau, ajustant ses couilles et son manche pour que le poids de sa mère ne les écrase pas.

"Mieux?" demanda-t-elle en lui tendant son verre. Dan hocha la tête, prenant une gorgée, regardant sa mère le chevaucher à nouveau, essayant de ne pas regarder ses seins.

"Ok mon tour," dit Stéphanie. "Quelle est la chose la plus folle que j'ai faite sexuellement?" Elle se demanda à haute voix. Dan sirotant tranquillement son verre.

«Eh bien, il y avait l'étudiant. Elle était si gentille », a déclaré Stéphanie. Les yeux de Dan s'ouvrirent d'un coup. Il ne dit rien. "Nous avons traîné plusieurs fois avant de quitter Atlanta. Elle adorait jouer avec ça », a ajouté Stéphanie, bougeant ses épaules, faisant trembler ses seins.

Dan ferma les yeux, "S'il vous plaît, dépêchez-vous", se dit-il, suppliant le rhum de le saouler suffisamment pour qu'il ne se sente pas aussi mal à l'aise.

Sa mère a continué. "Ensuite, il y a eu un trio."

Le visage de Dan rougit à nouveau. "C'est un cauchemar", pensa-t-il en fermant les yeux et en avalant son rhum.

« Mon Dieu, c'était une expérience folle. Ils allaient tous les deux entrer et sortir – »

« Répondez simplement à la question ! » Dan serra les dents en regardant sa mère.

"Hé, tu n'as pas à être méchant. Je pensais à une réponse », Stéphanie a siroté son vin, adorant à quel point elle rendait Dan fou. Elle soupira, posant son verre sur le rebord de la baignoire, enroulant ses bras autour de Dan, embrassant sa joue.

"Promettez que vous ne serez pas en colère?" elle a demandé.

"Fou? À propos de quoi?"

Elle embrassa son cou et la ligne de sa mâchoire, "À propos de la chose la plus folle que j'ai faite. Cela implique quelqu'un que vous connaissez.

L'alcool prenant effet, sa colonne vertébrale picotant à nouveau à cause de ses baisers, "Maman, ça va."

"Patrick," répondit Stéphanie.

« Patrick ? » Dan a demandé, se référant à son futur ancien beau-frère, le mari de sa sœur Carrie.

"Qu'en est-il de lui?"

Stéphanie s'assit, faisant courir ses mains de haut en bas sur la poitrine de Dan. « Ta maman est méchante. Une belle-mère coquine aussi.

« Tu as couché avec Patrick ? Êtes-vous sérieux? Certainement pas. Carrie était-elle au courant ?

"Non."

"C'est pour ça qu'ils divorcent ?"

"Pas que je sache de. Patrick a juré de garder le secret.

"Maman, je n'arrive pas à y croire ! Tu as vraiment couché avec ton gendre ? demanda Dan, l'alcool ne le mettant pas autant en colère.

"Je l'ai fait. T'es en colère?"

Dan posa sa tête sur le rebord de la baignoire. "Eh bien, je ne sais pas. Je veux dire, si cela n'a pas causé le divorce. C'est quand même assez foiré. Était-il le dernier avec qui tu as fait ça ?

"Ouais."

"Hé, bâtard chanceux."

"Qu'est ce que c'est censé vouloir dire?" demanda Stéphanie, un petit sourire se formant sur son visage.

"Eh bien, je veux dire, il a, ou avait une belle-mère sexy. Il a un peu de chance. ET il a eu de la chance avec elle », Dan a pris une autre énorme gorgée de rhum.

"Etes-vous en train de me dire que vous pensez que je suis sexy, jeune homme?"

"Oh merde. Euh, je voulais dire, tu n'es pas une mauvaise femme », répondit Dan, l'alcool le faisant ne pas faire attention à ses mots.

"Bien merci. Tu tiens de ta mère », Stéphanie a fait un clin d'œil.

"Wow, je ne peux pas croire que ce petit crétin s'est bien entendu avec sa belle-mère."

"Action ou Vérité?" demanda sa mère.

"Ah d'accord. J'ai oublié, le jeu. Vérité."

"Avez-vous déjà regardé mes photos Playboy quand vous étiez plus jeune?" elle a demandé.

"Non."

"Menteur. Es-tu en train de dire que tu n'as jamais été curieux ?

"Maman, je ne mens pas. Je n'ai pas regardé parce que ces photos n'étaient pas destinées aux membres de la famille. Vous ne les avez pas prises pour que votre fils les regarde. Ce serait bizarre.

"Tu ne t'es jamais demandé à quoi ça ressemblait ?" demanda Stéphanie, encore une fois, en secouant ses seins.

Dan haussa les épaules. "À peine. J'ai essayé de ne pas y penser."

"Voulez-vous les voir maintenant?" demanda sa mère.

"Oh bon sang. Non. D'accord ? Non, répondit Dan, de plus en plus agité, prenant une autre gorgée, espérant que le rhum l'empêcherait de s'agiter contre sa mère, blessant ses sentiments.

« Écoutez, je commence à fatiguer. La journée a été longue », a déclaré Dan.

"Awww, ne pars pas. Restez avec moi. S'il te plaît?" dit Stéphanie, embrassant à nouveau sa joue et ses lèvres.

"Maman," dit Dan. Il la repoussa doucement, ses mains allant à sa taille sous l'eau. Ils se regardèrent un instant en face.

"Je ne peux pas vous croire, toi et Patrick", a-t-il dit.

« Écoute, je suis tombé sur ta sœur en train de le tromper. Bien? Je me sentais horrible pour lui. Il a toujours été si gentil avec moi, c'est juste arrivé », a déclaré Stéphanie, ses mains se dirigeant vers celles de Dan, les faisant glisser vers le bas de son dos. « Nous l'avons fait pendant plusieurs mois. Puis il a décidé qu'il devait divorcer de Carrie et continuer sa vie. Je l'ai simplement aidé à traverser cette période difficile.

Stéphanie fit une pause, passant ses doigts sur les épaules de Dan. "Carrie n'a jamais su pour Patrick et moi, mais je suis content d'avoir pu l'aider à passer à autre chose. Je l'ai en quelque sorte aidé à réaliser qu'il méritait mieux que ce que ma fille lui donnait. Il y avait une fille avec qui il sortait à l'université, je lui ai suggéré de l'appeler et de voir où ça mène.

Dan et Stéphanie sont restés silencieux pendant quelques instants, l'information qu'elle a donnée à Dan s'imprégnant.

Dan a souri, "Je parie qu'il a aimé ça."

"Je sais qu'il l'a fait," Stéphanie caressa le visage de Dan. "Le sexe avec moi est très agréable."

Dan déglutit, s'éclaircit la gorge, sentant le sang affluer vers son entrejambe. "Euh, ouais, eh bien, je pense que je vais entrer maintenant.

"Moi aussi," sa mère broyait lentement ses hanches dans ce qu'elle pensait être une érection croissante.




Chapitre 6

"Je vais prendre une douche", a déclaré Dan en trébuchant vers la salle de bain.

« Je te rejoins », répéta sa mère.

« Non, non, tu ne te douches pas avec moi. Je ne vais pas tarder, attends.

« As-tu peur que je te voie nu ? elle a demandé. « Nous pouvons éteindre les lumières. Il fera nuit noire.

« Non, non, nous ne faisons pas cela. Ce serait un peu trop bizarre », a marmonné Dan.

Sa mère hocha la tête, regardant lentement vers le bas, tirant sa lèvre inférieure en faisant la moue.

*****

Dan soupira, quelques instants plus tard, sentant sa mère faire mousser son dos avec du savon sous la douche. « Finissons-en avec ça.

"Se détendre. Ce sera sympa. Je vais nettoyer ton dos, tu peux nettoyer le mien », a-t-elle dit, passant ses mains sur son dos dans la salle de bain noire.

« Tourne-toi », dit-elle. "Désolé d'avance si j'attrape accidentellement quelque chose. C'est difficile à voir ici.

Dan se retourna à contrecœur, regardant droit dans l'obscurité, tandis que sa mère savonnait sa poitrine et son ventre avec du savon.

"Alice n'a jamais fait ça ?"

"Non."

"C'est une honte. Tant de choses merveilleuses peuvent se produire sous la douche », a déclaré Stéphanie.

Elle se pencha vers lui, pressant ses seins nus contre le haut de son abdomen. "Putain maman," dit Dan, reculant un peu après avoir senti ses seins sur sa peau.

"C'est juste moi."

"Je sais, mais quand même."

"Tu n'aimes pas les gros seins contre toi ?" elle a demandé.

"Maman, s'il te plaît, rincons-nous et partons d'ici."

« Tu vas te laver là-bas ? Or do you want me to do it?”

“I’m perfectly capable of cleaning myself,” Dan said, quickly washing his crotch and ass. “There, done. I’m getting out now.”

“But you didn’t wash my back!” Stephanie said, hearing Dan pull back the curtain and leave.

“Sorry!” he called out to her, grabbing his towel, exiting the bathroom.

Sitting on the edge of his bed, putting on some socks,” This is crazy. She’s crazy.” He climbed in bed, hoping his sisters would be able to join them tomorrow. He was still in shock that she slept with Patrick, but at the same time, he couldn’t help but think how lucky the guy was to have a mother-in-law like his mother.

Taking a few deep breaths, thinking about the next day, he heard a knock at his door. “Oh no. Please just go to bed,” he whispered.

“Honey? I need to borrow some clothes,” She said, knocking again.

“Fine.”

Stephanie entered his room, a towel wrapped around her body. “Wouldn’t you know I forgot to pack pajamas!”

“I’m not surprised,” Dan muttered, rolling over onto his side, facing away from his mother.

“I’ll just grab some of your boxers and a t-shirt,” She said, rummaging through his bag. Dan heard her towel drop to the floor as she changed into his under garments.

“There, much better. Now then, come to bed,” she said.

“I am in bed.”

"Non. Come to my bed.”

“I’m not going to your bed. That’s your room, this is my room. Goodnight.”

Stephanie was quiet. Dan sat up, seeing his mother standing, looking down, her bottom lip stuck out, pouting.

*****

“Mmm, there we go. Nice and warm with my honey,” Stephanie said a few moments later, climbing into her bed, in Dan’s arms. He rolled his eyes, staring to the ceiling.

She moved Dan’s arm to her waist, her breasts pressing against his chest, and kissed at his jaw and neck again. “I’m so lucky to have a nice looking young man to keep me warm.”

“Mmhmm,” Dan replied, his eyes shut tight.

Stephanie turned his face to her, kissing his lips hard, moaning. “Goodnight honey.”

“Night.”

Stephanie smiled, reaching behind her, guiding Dan’s hand to her ass. He grunted in annoyance, quickly moving his hand, hoping his sisters would arrive as early as possible tomorrow.

Stephanie smiled, sitting up in bed, looking at her son, his eyes shut. She thought to herself, ”I hope your sisters stay home another day.”




Chapter 7

The next morning Dan woke to the smell of bacon and the sight of his mother, in his boxers and t-shirt, cooking eggs.

“Hi there. I sure did sleep wonderfully. I had a gorgeous man to snuggle with,” Stephanie greeted him upon his entry to the kitchen.

He said nothing, not in the mood for her inappropriate flirts and dialogue.

Sitting down at the small table, she filled his plate with bacon and eggs. “Look outside. It’s a winter wonderland.”

Dan glanced to his left, seeing the fresh snow covering everything.

“We can get in the hot tub again to warm up,” Stephanie said, standing behind him, rubbing his shoulders.

“Maybe they’ll arrive later today. We can all get in there,” Dan spoke up, hoping the rest of the family would get there soon and save him.

“Maybe. They’ll call me soon and let me know how the roads down there are.”

Dan was quiet the rest of the morning, keeping himself busy, mostly outside to avoid his mother. He fought with himself, with his cock, with his thoughts, acknowledging how good it felt to have her snuggled up against his body. He tried thinking of how much he missed his ex-girlfriend, only to have his mother’s words ‘Maybe you could let your mother mend your broken heart’ ring in his head.

After running out of things to do outside, plus being cold and wet from the snow, Dan went inside. He saw his mother on the back deck, sweeping snow off the hot tub. He took off his wet coat, boots, gloves and sat down in a chair.

Stephanie came in a few minutes later, Dan ignored her. Stephanie kicked off her boots, still wearing only boxers and a t-shirt and walked over to Dan.

“You’re all wet,” She said, patting the leg of his pants. She pushed Dan back against the chair, moved his arms, and slowly lowered herself on him, straddling him.

“Mmm,” she moaned, her crotch coming into contact with his. “I’m wet too.”

Dan picked up on the innuendo, looking away.

“See?” She asked, taking Dan’s hand to her waist so he could feel her damp shirt. “All the snow out there. Some got on me when I cleaned the deck.”

She tipped his chin back with her index finger, kissing him slowly, their eyes closing. “I’ll fix lunch soon,” she said, getting off his lap.

Dan gulped, his breathing rate increased, watching her move away in his boxer shorts, her hips swaying. He struggled to stop the erection from growing. He quickly made his way to his room, shut the door, got on dry clothes and lay down.

Stephanie was busy making sandwiches when she heard her phone ringing in her bedroom. She rushed to it, seeing it was Vanessa.

“Hi,” she said. “How’s the weather down there?”

“Pretty bad. It’s been icing . We lost power too,” Vanessa answered. “The roads don’t look any better from what I can tell.”

“Oh no. Does that mean?”

“Yes. I’m sorry mom. We can’t come up in this mess,” Vanessa said.

Stephanie was already stepping out of Dan’s boxer shorts, “Oh my, I’m so sorry. We will miss you.”

“Yeah, hope you guys are ok there. You should have more than enough food. Is the weather bad there?”

“It just snowed a lot,” Stephanie said, pulling Dan’s t-shirt off, climbing on her bed.

“Ok mom, well I better go. Again I’m sorry. I know you were looking forward to all of us being there. But at least you can spend some quality time with Dan,” Vanessa said.

“Uh huh,” Stephanie replied, her fingers plunging into her pussy.

“See you when you two get back in a couple days. I love you,” Vanessa said.

“I love you too,” Stephanie hung up, grinned, tossing the phone aside and furiously began rubbing her clit with one hand, the other, sliding three fingers in and out of her wet pussy.

Across the hall, Dan had drifted off to sleep. He thought he was dreaming when he heard his mother moan from across the hall. He sat up in bed, “Mom? Did we – ” he didn’t finish the thought, seeing he was alone. He laid back down to finish his nap.




Chapter 8

Stephanie behaved for the rest of the evening, fixing a wonderful meal for her and her son. They finished a couple wine bottles, both were feeling tipsy.

“Dessert is in the hot tub, honey,” Stephanie said.

“Mom, I’m not getting in the hot tub. I’m not playing truth or dare.”

“We don’t have to. I just want to enjoy the hot water with you.”

Dan shook his head. “So they aren’t coming at all?”

“No, the weather is still bad there. It’s just you and me,” she smiled.

“Mom, you gotta calm down tonight. Alright?”

“I’m very calm.”

“You know what I mean.”

“Just join me in the hot tub. It’ll be ok, I promise,” Stephanie said, taking her and his plates to the kitchen. “Go out there, turn it on, and I’ll join you.”

“Don’t try any funny business,” Dan mumbled. “I should say no.”

Stephanie ignored him, cleaned the dishes, and then changed into her tiny blue bikini. Several minutes later, she arrived, finding Dan’s arms crossed, leaning back in the tub.

Stephanie started with his feet. She sat across from him, grabbing them and massaging them. “Feel good?” elle a demandé.

“Yeah.”

She kissed them, then moved her way up his calf, watching him relax. Next were his thighs. She sat in the middle of the tub, in between his legs, rubbing both of his thighs, staring at his closed eyes.

“You like this?” elle a demandé.

Dan nodded. Stephanie moved closer, her large breasts coming to rest on Dan’s crotch, feeling an erection. She stood, slowly straddling him once more, bringing her crotch on top of his.

“I can feel that you like it,” she whispered in his ear.

“Mom, please,” Dan said.

Stephanie placed more kisses along his neck and ear, “I like it too. A lot”

Dan winced, his erection painfully throbbing against her warm body. “I uh,”

“Relax. Let me take care of you,” Stephanie thought, holding his arms down, kissing lips. “Mmmm,” she moaned, her tongue lightly lapping against his lips.

Slowly grinding her hips against his crotch, she thought about crossing the line, she thought about the bad weather at home being a sign, she thought about witnessing her sister and nephew as a catalyst for awaking her own urges. Stephanie didn’t realize, as these thoughts ran through her mind that she was making out with her son.

Dan was lost in her kisses, her tongue, her moans. She was so very good at kissing, not too much tongue, not too little – far better than Alice.

Alice. He thought of her. “Wait,” he told himself. “This isn’t right.”

“Mom,” he broke the kiss, Stephanie nibbled at his bottom lip. “Get off me.”

“What?”

“Get off me!” He pushed her away, adjusting his erection and stood. “We gotta stop. You’re killing me here.”

“Honey, I don’t – ”

"Non. No more playing around, no more of this,” Dan said, motioning to the tub. He grabbed his towel, drying his face.

“But I thought you could play with me, if you wanted to,” Stephanie said, standing in the middle of the hot tub.

“No, no more playing. This isn’t right,” Dan said, turning to head inside.

Stephanie made a decision, one fueled by lust and desire for Dan. She quickly undid her bikini top. “Dan.”

“What?” He called over his shoulder.

“Are you sure you don’t want to play with me?”

“I told you I – ” Dan turned around, eyes wide open, frozen. He watched his mother drop the blue bikini top in the bubbling water. His mouth hung open. He couldn’t turn away from her breasts.

“I, uh, I,” He stuttered, watching his mother step out of the tub, walking toward him.

“It’ll be our little secret,” She said pulling him in for a kiss. His hands went to her waist, pulling her close to his body as they kissed.

Coming to his senses, he broke the kiss, grabbed his towel and ran inside to his room, closing the door behind him.

“This is insane. This is a nightmare,” he said, sitting on the side of the bed. “Is this really happening?”

Dan looked to the erection in his boxer shorts. "Non. It can’t be. This has got to be some sort of bad dream.”

There was a knock at his door. “Please don’t come in,” he thought. Elle l'a fait. Not saying a word, Stephanie, still topless, entered Dan’s room.

His eyes went to the floor, avoiding looking at his mother’s body. She kneeled in front of him, tipping his chin with her index finger once more, “Dan, let me take care of you.”

He shut his eyes, shaking his head, “It’s wrong.”

“Please, honey, please let me take the edge off.”

Dan shook his head again.

“It’ll be our little secret. When we leave here, things will be back to normal.”

Dan glanced at her smiling face, he felt like a young kid, being asked by his mother to do something he was unsure off. “You won’t tell anyone?” Il a demandé.

“You don’t have to worry about that,” Stephanie, on her knees, moved forward, her large breasts resting on Dan’s crotch.

She gently placed her fingers into the waistband of his boxer shorts. “May I?”

Her sweet smile, adorable face, beautiful breasts, he couldn’t say no. Dan slowly nodded his head.

Pulling his boxers down, Stephanie’s eyes lit up, “Oh wow, oh wow!” she thought, seeing his erection. It was all hers.

“Beautiful, just as I knew it would be,” Stephanie said, a hand going to the base of Dan’s cock. He closed his eyes.

“Hey, it’s fine,” she said, slowly stroking. “It’s just me. I’m going to take care of this.”

“Mom,” Dan whispered.

She engulfed his cock, his eyes rolled into the back of his head. Stephanie moaned, tasting the most delicious cock she had ever tasted. She immediately slid a finger of her free hand into her bikini bottoms, furiously rubbing her clit. She was in heaven. “I’m doing it! I’m actually doing it,” She thought.

Lovingly servicing Dan’s cock, rubbing her own clit, Stephanie felt euphoric. “Mom,” Dan said. “Stop.”

Popping his cockhead out of her mouth, she smiled at him, “Enjoying it, honey?”

“I um, I don’t think I can last long,”

“That’s fine,” She grinned. “You can go in my mouth. I would love to taste you.”

“Are, are you sure?”

“Of course. Don’t worry about a thing and let me drink you up,” Stephanie answered.

Dan took a deep breath; he couldn’t believe this was happening, that he was letting his mother do this, that he was going to allow himself to ejaculate in her mouth.

Stephanie resumed, jacking his shaft with one hand, sucking on that bulbous tip with her mouth, her other hand playing with her clit. This was real, it wasn’t a toy, this was really her honey.

Dan started shaking, watching his mother work. “Ahhh,” he groaned.

“Cum in my mouth, cover my tongue, I want this so bad,” Stephanie thought, feeling her own orgasm approaching.

“Here it,” Dan gulped, unable to stop his balls from emptying, feeling them tense up. “Comes,” he finished his sentence.

“Yes! Yes!” Stephanie screamed in her head. “Give that cum!” she thought. Her own body began tensing, her pussy spasming.

Then she tasted it - that delicious salty semen erupting from Dan’s cock. “Uhnnn” Dan moaned loudly as he ejaculated.

Stephanie’s mouth began to fill with cum, her legs began shaking, she was moaning, hungrily sucking every last drop from Dan while her own orgasm washed over her.

Dan, out of breath, lay back on the mattress, eyes to the ceiling, in shock. He couldn’t believe he let her do that. Stephanie was still on her knees, recovering from her own orgasm, licking, kissing, and lapping up semen and saliva from Dan’s dick. She cleaned it thoroughly, climbed on the bed, snuggling with Dan.

“Thank you, honey. That was delicious,” She kissed his cheek.

“Yeah,” he said, catching his breath.

“Did you like it? Did mommy do a good job?”

“Uh huh.”

“Good. Do you want mommy to do it again. Because I would love to.”

“Yep.”

“Mmmm, good. Rest up and I will,” Stephanie kissed his cheek, resting her head on Dan’s shoulder.

He replayed the best blow job he ever received in his mind several times, holding her against him, wondering why he felt no guilt or shame.




Chapter 9

“Mmm, I love it. I love it. So good,” Stephanie was saying an hour later, Dan lying on his back, watching her head bob up and down on his cock.

“I love the way you taste, Dan,” She was sliding her tongue up and down his shaft, covering it with drool. “Mommy loves taking care of you.”

Dan said nothing, silently watching his mother work, still in shock.

“I could do this all day,” Stephanie said. “In fact, I think that’s what we’re going to do. Do me a favor? When you feel like cumming, let me know and I’ll stop for a moment, then keep going. Mommy will be playing with herself while she’s working. Is that ok?”

Dan cleared his throat, “Uh sure.”

“Good. Now you lay there, relax, and let me suck this thing the rest of the afternoon. If I get a little loud when I have an orgasm, it’s ok,” Stephanie said.

Dan watched his mother for the next few hours suck his cock, her hand in her bikini bottoms, playing with herself while she did. He was in awe, unable to focus hard enough to cum again, mesmerized by this gorgeous woman taking so much pleasure in sucking his cock.

“Oh shoot! I need to fix us some dinner!” Stephanie exclaimed, after another self-induced orgasm subsided. It had been three hours of sucking Dan’s cock raw. Her jaws were also starting to hurt a bit, but she didn’t care.

“Do your mother a favor and let me taste you before I go cook dinner,” Stephanie said.

Dan nodded, watching her suck his cockhead, her cheeks sinking inward with each hard suck. It felt so good, so perfect. He loved the sounds she made, the slurping noises, the soft moans, the loud cries of pleasure while she simultaneously masturbated.

After he filled her mouth again, she thanked him, kissed his cheek, and made her way to the kitchen, still topless. Dan was alone, staring at the ceiling once more. “This is real,” he told himself. “She spent most of the day giving me a blow job.”

Dan sat up, gathering his thoughts. He rummaged through his bag, getting some new boxers, pajama pants and a t-shirt. Fully clothed, walking to the bed room door, a single thought hit him, “I loved it.”

He left the room to join his mother in the kitchen.

Stephanie was naked. She had kicked off her bikini bottoms and was busy cooking spaghetti. Dan stood, mouth agape, watching her.

“Oh hi there!” she called out to him. “Aww, you put on pajamas. I was hoping you’d get naked with me.”

“Um, I,” Dan said, watching her move about the kitchen, staring at her ass.

“Well, call it a hunch, but I think you and I will be naked together later tonight,” Stephanie winked.

Dan was quiet throughout dinner, his mother talking on and on about random, normal things, still naked. He watched her put the plates and silverware in the sink.

“Join me in the shower,” Stephanie said, kissing his cheek, walking pass him.

*****

The lights were on in the bathroom this time. They were passionately making out.

“Are you going to let me clean you down there?” Stephanie asked, breaking their kiss. Dan smiled and nodded. He watched her lather up his cock and balls, tenderly cleaning them, rinsing them off, and then giving his cockhead a quick kiss.

“Would you clean me?” She asked. Dan grabbed the soap, his mother turning around, her back against him.

He lathered up her large breasts and stomach, his hands all over her. Stephanie moaned, extending her arms above her head, behind Dan’s neck. “Wow,” he whispered.

“You like them?” his mother asked.

“Yeah,” he replied, squeezing her handfuls of tit flesh.

“Clean me down there too,” Stephanie said. “No need to be shy.”

One of Dan’s hands traveled down his mother’s soapy body, the other still massaging a tit. “There we go, just like that,” She said.

“I can do this,” Dan told himself, encouraging his hand to go to a forbidden area. He kept sliding it down, reaching her trimmed pubic hair. He kept going, urging himself southward, his hand traveling over her clitoral hood, over her labia lips, covering her in soap.

“Yes, that’s it,” she said. “Clean me, rub me,” she grabbed his hand, holding it in place.

Dan knew what she wanted. He placed slow kisses on her neck, tweaked and pinched her nipple, and then guided two fingers inside her. She was so warm, so wet, and again, so perfect.

“Mmm,” She moaned. Dan kept sliding his fingers in and out of her.

“Here, work this area some more,” She said, guiding his hand to her clit. “Rub me really good there.”

Dan thought about Alice, the last pussy he had touched; she always liked it this way too. This was different though. This woman, Stephanie, wasn’t some woman who might dump him a couple years after “falling out of love”, or a woman who would be dissatisfied with his skills, or lack thereof, in bed. This woman loved him unconditionally. Rubbing her clit, kissing her neck, massaging her breast, he felt this woman orgasm in his arms, right there in the steaming shower.

When his mother’s climax ended, she turned around, grabbed his face, kissing Dan with all her might. “I love you. You know what’s next?” elle a demandé.

Dan shook his head.

“We’ll dry off, go to bed, and this,” she said, grabbing his erection, “is going inside me.”

“Are, are you sure?”

Stephanie kissed him again, answering his question non-verbally. She broke the kiss, “Mmhmm, we’re going to have a busy night ahead of us.”

She kissed him again, then stepped out of the shower, grabbing a towel, making her way to her bedroom.

Dan was alone, thinking about his situation. “We’re going to have sex. We’re going to – ” he couldn’t complete the sentence, disbelief, mixing with some form of excitement taking over.




Chapter 10

“There you are. Get in here!” Stephanie said, pulling away the towel wrapped around her son’s waist.

She pushed him on the bed, tickling his sides, climbing on top of him. “This is going to be so much fun. Es-tu prêt?" She asked, sitting on his throbbing erection, running her hands over his chest.

“I think so,” he smiled weakly.

She leaned down, kissing his lips, “Don’t be afraid. This won’t change things for the worse, I promise. Ok?”

“Ok.”

She kissed him again, whispering, “Make love to me.”

Dan sat up, his fingers going through his mother’s hair, kissing her in return. Stephanie grabbed the base of his cock, guiding it to her dripping wet cunt, slowly lowering herself down on it. “There we go,” she smiled.

Dan was inside her – all the way. She rested her hands on his shoulders, shaking lightly, “I did it.”

“Mom?”

“You’re inside me. You feel so good,” She opened her eyes. “I’ve wanted this for awhile, maybe years and didn’t even realize it.”

“I, I don’t think I will last long doing this either,” Dan admitted.

Stephanie laughed, “Shut up. I don’t care about that. I just want to feel you explode in me, knowing I caused it, is all I need.”

Dan nodded, mother and son gazing into each other’s eyes, “Are you ready?” elle a demandé.

“Good. Keep looking in my eyes. I want to see your face when you,” Stephanie paused, “cum in me.”

“Ok,” he smiled.

“I love you,” his mother said.

“I love you too.”

Her hands resting on his shoulders, Stephanie rose up to squatting position, paused and impaled herself on his cock again. “Yes,” She thought; the real thing inside of her, not her dildo.

She did it again, Dan wincing with pleasure, his eyes not looking away from hers. A third time, she squat up and down on his cock, watching his face. His moved his hands to her waist to support her.

“This is amazing,” she said aloud, her son agreeing.

Stephanie started going faster, her mission, to make Dan cum inside her. “Dan,” she whimpered, bouncing up and down on his cock. “I love you. Give it to me.”

“Mom! You feel so good,” he said, grabbing her waist, watching her tits bounce with her.

Dan closed his eyes, her pussy walls, sliding up and down his shaft, giving him so much pleasure. “Look at me. Don’t close your eyes,” Stephanie said.

She was getting out of breath, squatting up and down, “So good,” she managed to say.

“I won’t last much longer,” Dan said, in between breaths.

“Good, fill me. Give me everything, honey,” his mother said. “I won’t stop bouncing, until you tell me to.”

“Ahhh, uhnnn,” he moaned, feeling his balls tighten again, his cock tingling. “Yes!”

Stephanie bounced several more times, then stopped when she felt the first spurt of semen against her cervix. “Oh Dan, yes, fill me up,” she cried, her legs wobbling, his warm cum splashing inside her, sending her to her own climax.

She felt another spurt inside her, Dan moaning, his face contorted. Stephanie started bouncing again, faster this time, her pussy milking his cock dry, her own orgasm coursing through her. She grabbed the back of his head, holding it still, her forehead against his, cumming hard on his cock – harder than ever before. There was no cock more perfect than his.

When her orgasm subsided, both were out of breath, Dan easing back on the mattress, holding his mother in his arms, his cock still embedded in her. “Wow,” he said.

Stephanie was still shaking, saying “I love you” over and over again, kissing at neck.

After a few moments, having caught their breath, Dan spoke up, “Maybe this could continue when we get back home.”

Stephanie rose up on her elbows, smiling at her son, “That’s music to my ears.”

Dan chuckled, holding her close, “Yep. That Patrick is one lucky little bastard.”

“No,” Stephanie said. “He WAS. And on

Articles similaires

Leçons apprises_(2)

J'entre dans la classe et prends place au milieu de la classe. Ma copine, Lacy, prend place à côté de moi. « Quoi de neuf fille ? » Elle demande. Hé! dis-je avec enthousiasme, peut-être trop avec enthousiasme. Ok déversement. « Renverser quoi ? Qui est-il? Qui est qui? dis-je avec un sourire narquois. La cloche sonne et un homme entre en fermant la porte derrière lui. Sauvé par le gong. Je pense à moi. Je regarde l'homme. Il est grand avec des cheveux blonds sales, des yeux bleus et très beau. Sexy je dois dire. Bonjour la classe. Je suis M. Miller. Je remplacerai...

2.2K Des vues

Likes 0

Rose, la maman seule

Rose Au cours des jours suivants, j'ai reçu des SMS des jumeaux. Helen me voulait plus que tout et était prête à me rencontrer n'importe où pour me le montrer. Rose m'a envoyé un SMS me demandant de me rencontrer et de discuter avant de me réunir avec l'une ou les deux de ses filles. Son deuxième texte m'a invité à la rencontrer. On m'a juste donné une adresse et une heure. Alors quand je suis arrivé, j’ai eu la surprise de me retrouver devant un salon de massage. Alors que je franchissais la porte, une jolie jeune femme hispanique m'a...

261 Des vues

Likes 0

Chambre Vierge

C'est la troisième histoire que j'écris pour ce site, et encore une fois, je m'excuse s'il y a des erreurs d'orthographe ou de grammaire, ou toute autre erreur d'ailleurs. J'aime beaucoup les commentaires et si vous souhaitez signaler des erreurs, faites-le de manière constructive, je ne réponds pas bien aux personnes qui critiquent ma ponctuation lorsque leur message est tapé en majuscules ou autre. Gardez à l’esprit que cette histoire est tout à fait vraie avec une très très petite quantité d’embellissement pour que l’histoire continue, alors ne postez pas en disant que cela ne pourrait jamais être vrai, car c’est...

263 Des vues

Likes 0

Jeux informatiques_(1)

Mandy Wilson était assise misérablement sur le siège passager tandis que la voiture de sa mère Carol suivait le gros camion de déménagement hors de Londres. Oh pour l'amour du ciel, remontez le moral, expira la femme plus âgée. Mandy, nous y allons et c'est tout ce qu'il y a à faire. Les mots ont simplement fait affaisser Mandy plus bas sur le siège et croiser ses bras de plus en plus étroitement sur une poitrine tout en courbes jusqu'à ce que ça fasse mal. Tu peux être un si petit bébé parfois, observa Carol. Mandy a répondu avec un grognement...

286 Des vues

Likes 0

Frères et sœurs curieux (partie 1)

Tout ce dont je me souviens vraiment de maman et papa quand j'étais jeune, c'était des cris et des bagarres. Nous vivions dans une petite maison qui n'avait pas beaucoup d'intimité, donc on pouvait toujours entendre les cris. Heureusement, ils ont divorcé quand j'étais jeune. Nous avons déménagé, ma sœur cadette, ma mère et moi-même. C'était difficile au début de ne pas avoir mon père dans les parages, mais je m'y suis vite habitué. De toute façon, j'ai toujours été plus attaché à ma mère. C'était ma petite sœur qui semblait avoir plus de mal, demandant papa beaucoup plus souvent que...

357 Des vues

Likes 0

Chatte

Chatte La ville de New York est composée de cinq arrondissements, équivalents aux comtés du reste de l'État. Les cinq arrondissements sont Bronx, Brooklyn, Manhattan, Queens et Staten Island. La ville de New York compte plus de 8,2 millions d'habitants. La région métropolitaine du Grand New York compte près de 19 millions d'habitants et se classe parmi les plus grandes zones urbaines du monde. C'est donc naturellement que ma fille a voulu y aller. Ma fille Amanda déteste son nom parce qu'il est trop prissy et approprié. Elle aime que ses amis l'appellent Acid. Elle a traversé sa jolie scène de...

2K Des vues

Likes 0

Chat érotique

Fille : Je promets que je reviendrai quand je pourrai et que la conversation ne sera peut-être pas aujourd'hui. Awe j'ai besoin de dormir mes parents viennent aujourd'hui et passent la nuit .. Et je sais que tu n'es pas là donc je vais t'écrire une petite chose visuelle que je veux faire l'amour le matin mais mon partenaire dort. Partenaire c'est vous ;) Homme : Ma bite est dure maintenant bébé.. Continue [b]girl : Nous sommes juste allongés dans notre lit et je suis nue depuis la veille. Vous portez un boxer. Je me réveille et je vois que tu me tournes le...

2K Des vues

Likes 0

Rachel baise le couple

Rachel baise le couple Un jour, je suis allée à une soirée chez des amis où une jeune rousse qui dansait a attiré mon attention ; la voir danser m'excitait. Je me suis approché d'elle et j'ai commencé à danser aussi, bientôt nous dansions ensemble. Après avoir dansé pendant un moment, nous nous sommes assis et avons commencé à parler. Je me suis présentée comme Rachel, elle m'a dit qu'elle s'appelait Jennifer. Après un moment de conversation, Jennifer et moi avons remarqué que la fête s'éteignait et que les gens partaient. Jennifer a demandé si elle pouvait rentrer chez elle puisque...

1.4K Des vues

Likes 0

Expérience sexuelle avec la mère de mon ami 2

Vibromasseur rabbit techno. Expérience sexuelle avec la mère de mon ami -2 S'il y en a plus d'un, il y a un moyen que vous devez faire pour les détourner complètement afin que je puisse avoir une chance de détruire les données. Je lui ai dit. Elle a répondu qu'est-ce que je dois faire? Il faut les provoquer pour des pénétrations multiples, pour qu'ils soient occupés à te baiser sans savoir ce qui se passe autour d'eux oooooh ! Non. Je ne peux pas faire ça, je ne peux pas résister à leurs putains de bites qui me pénètrent à la fois...

1.6K Des vues

Likes 0

REBONDISSANT

Karen tapota Steffi sur l'épaule et lui dit que Miss Peters voulait la voir tout de suite dans son bureau. Steffi a fini de boutonner son chemisier et a demandé : A-t-elle dit ce qu'elle voulait ? Non, répondit Karen alors qu'elle se dépêchait de sortir du vestiaire, elle n'avait pas l'air bouleversée ou quoi que ce soit, elle veut juste te voir ! Mon Dieu, marmonna Steffi, c'est l'heure du déjeuner et on me retient après le cours de gym, alors qu'elle ramassait sa serviette et ses vêtements de sport et les fourrait dans son sac à dos. Karen a...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.