Amy et moi 4

283Report
Amy et moi 4

Un sommeil paisible est exactement ce dont j'avais besoin. Et le fait que j'avais Amy dans mes bras n'a fait que rendre les choses meilleures. Mais j'aurais dû rester endormi parce que je me suis réveillé en criant et en hurlant. « JE LE VEUX HORS DE MA MAISON !!! » J'ai entendu une voix crier "POURQUOI C'EST LE GROS AFFAIRE ?!!?!" J'entends une autre voix dire. Je me suis réveillé et je me suis assis dans le lit pour voir Amy crier avec sa mère. « JE LE VEUX HORS DE MA MAISON MAINTENANT !!! » Cria Miss May. "Facile…" dis-je "Je vais juste réveiller Max et lui dire d'emmener Trish et de rentrer à la maison." Dis-je en sortant du lit mais en me recouchant en me rappelant que j'étais nue. "Non." » dit Amy en me regardant. "Elle veut que TU partes." Cette nouvelle m’a coupé le sommeil et j’ai été instantanément réveillé. "Quoi? POURQUOI?!?" J'ai demandé. «Je vous accueille…» dit Miss May en contournant le lit et en me giflant au visage. "Je te donne une maison quand tu en as besoin." Dit-elle en me giflant à nouveau. "J'essaie de te donner une chance d'avoir une nouvelle vie pour te reconstruire et te faire de nouveaux amis et c'est ainsi que tu me récompenses… EN AVANT DU SEXE AVEC MA FILLE !?" » Dit Miss May en me giflant à nouveau. Je m'en fichais si j'étais nu ou non, je suis sorti du lit et je me suis mis face à elle. "Oui, tu l'as fait et je te le dois, tu peux me crier dessus et crier tout ce que tu veux mais tu ne me gifleras PAS !!!" Je ne voulais même pas que ma mère ou mon père me frappe. Dis-je en lui faisant face. Miss May déglutit et prit une profonde inspiration. "Sors de ma maison." Dit-elle avec un ton déterminé dans la voix. "Bien!" J'ai crié directement au visage de Miss May, la faisant se recroqueviller un peu.

Je suis sorti de la chambre d'Amy avec Amy qui me suivait en attrapant mon bras et en me tirant. "Non, n'y va pas, elle est juste en colère maintenant, elle ne le pense pas." Amy a dit avec un air triste sur le visage. "Non, non, Miss May le pense vraiment, mais ça va." Dis-je avec Miss May entrant dans le couloir. J'ai pris une inspiration et j'ai regardé Miss May. "Mais je veux que tu saches que même si je pars, je serai toujours avec Amy. Il y a toujours l'école. Le week-end, dehors. Tu ne sauras jamais quand je suis avec elle ou pas. Et tout ce que j'ai à dire, c'est Va te faire foutre, Miss May. Votre place est dans le sol, pas chez mes parents. Miss May est devenue rouge de colère et s'est approchée en chargeant son bras pour me gifler au visage. Je ne frapperais jamais une fille. Cela ne veut pas dire que je ne leur ferai pas peur. "FAIS-LE!!!" Je lui ai crié dessus. Elle retira sa main alors que je me retournais pour entrer dans ma chambre et attraper un sac polochon. J'ai emballé autant de vêtements que possible et j'ai attrapé mon ordinateur portable et mon iPod. Si j’étais sans abri, je serais au moins sans abri et j’écouterais de la musique. J'ai fait mon sac et j'ai jeté un coup d'œil à Amy. Crachant en direction de Miss May, j'ai descendu les escaliers et j'ai quitté la maison.

J'ai vérifié mon iPod à 15h34. Merde, pensais-je. Ça allait être une journée très longue. Avec 60 dollars en poche, je suis allé dans ce magasin MetroPCS en ville. J'ai regardé les téléphones et j'ai opté pour un petit téléphone merdique pour 10 dollars. Après avoir parlé à l'une des personnes présentes, j'ai obtenu un téléphone à 10 dollars pour 5 dollars et un forfait à 45 dollars. J'ai quitté le magasin avec un téléphone portable, un forfait et 10 dollars en poche. J'ai décidé où aller ensuite. J'ai attrapé mon sac de sport et je me suis assis dans ce skate park près de mon école dans l'espoir de voir des gens que je connais passer le temps. J'ai mis mon téléphone en ligne et j'ai posté que j'avais un nouveau téléphone et que j'avais besoin de numéros. J'ai rangé mon téléphone et j'ai marché dans la ville jusqu'à 9 heures. Après avoir cherché un endroit où dormir, j'ai décidé de rendre visite à mon cher vieux papa et à ma très chère maman. J'ai marché 20 minutes jusqu'au cimetière de Green View et j'ai sauté la clôture. Après avoir passé au peigne fin les pierres tombales, j'ai vu mes parents. J'ai posé mon sac entre eux, j'ai posé ma tête sur le sac et mes yeux. Je suppose que j'ai dû m'évanouir parce que la prochaine chose que je sais, c'est que j'ai été réveillé. "Hé, réveille-toi." J'ai senti une botte dure me frapper au ventre. Je me suis levé en mode attaque pour voir A Sight pour faire mal aux yeux.

« Vampira ? » J'ai demandé. "En chair et en os." Dit-elle en riant. La chair avait raison. Porter une mini-jupe transparente et un corset noir et rouge sang qui montrait beaucoup de peau. J'ai regardé son visage avec un eye-liner noir et un rouge à lèvres rouge. J'ai plié de douleur en me serrant le ventre. Je lève la main pour voir du sang. Pas beaucoup mais assez pour me faire peur. "Pourquoi est-ce que je saigne ?!?" J'ai demandé : « Oh désolé, mes bottes devaient être très pointues. Viens avec moi, je vais te nettoyer. Dit-elle en me prenant la main et mon sac et en me conduisant hors du cimetière. Après une courte promenade, nous nous retrouvons devant un vieux bâtiment délabré. Vampira ouvrit la porte et entra comme si de rien n'était. Cependant, j'ai failli me chier en marchant très lentement. « Ça ne te dérange pas que cet endroit ressemble à quelque chose qui sort de Saw ? » Ai-je demandé en me tenant toujours à mes côtés. «Pas vraiment, j'y appelle ma maison. Cet endroit est abandonné depuis des années. J'ai cependant trouvé un vieil appartement ici. Je l'ai nettoyé et maintenant, moi et deux autres personnes vivons dans cet endroit. » Dit-elle en essayant sa clé sur la serrure d'un appartement. Après aucune victoire, elle a ouvert la porte d'un coup de pied et l'a marchée.

Je me suis précipité dans son appartement et j'ai été choqué. Cet endroit était incroyable. Le papier peint rouge sang dans le petit salon et la cuisine étaient également petits et peints en blanc. Il y avait un petit hall avec trois portes. Un à une extrémité. L'un à l'autre et l'autre au milieu de la salle. Je me suis assis sur le canapé du salon et j'ai regardé autour de moi. Affiche partout dans le salon et dans le couloir. "Enlève ton t-shirt." » dit Amy en disparaissant dans la cuisine. J'ai enlevé ma chemise blanche tachée de sang et l'ai mise à côté de moi tandis qu'Amy revenait avec un chiffon blanc mouillé. S'asseyant à côté de moi, elle appuya le chiffon contre ma coupure, me faisant reprendre mon souffle. "Alors pourquoi tu t'infiltres dans le cimetière ?" Elle a demandé. "Expulsé de la maison de Miss Mays." J'ai dit. Vampira m'a regardé et a appuyé un peu plus fort sur ma coupure. « Alors tu es venu au cimetière ? Dit-elle. "Eh bien, c'est là que mes parents ont été enterrés, donc ça ne me dérangeait pas… Attends, pourquoi es-tu là ?" J'ai demandé. "Séance." Dit-elle en me regardant en riant. « Alors pourquoi as-tu été expulsé ? » Elle a demandé. "Mlle May nous a trouvé Amy et moi dormant nues dans son lit. Alors May a pensé qu'on était en train de baiser et m'a botté le cul. Dis-je avec un petit rire. Vampira a posé le chiffon, a mis des bandages sur ma blessure et l'a tapoté pour me faire savoir que c'était fait. "Alors, où vas-tu aller maintenant?" Elle a demandé. "Probablement de retour au cimetière." Dis-je en attrapant mon sac. "Tu sais que tu peux rester ici." Dit-elle avec un sourire. "Vraiment?" J'ai demandé. "Ouais mais tu dors sur le canapé. J'ai la pièce au milieu. Jessica dort dans la chambre de gauche et Lilith dort dans la chambre de droite. » dit Vampira en désignant les portes. «Alors Jessica, la nana de la scène, dort à gauche. Toi le goth dors au milieu et Lilith l'Emo dort à droite ? J'ai dit. « Pourquoi mets-tu les étiquettes là-dedans ? » "Oh, je pensais juste que c'était drôle parce que je suis un punk, alors j'ai pensé que nous avions une salle pleine." Dis-je avec un rire nerveux. Vanessa m'a fait un sourire "Ne sois pas nerveux, je ne vais pas te faire de mal ou quoi que ce soit." Dit-elle en s'asseyant à nouveau à côté de moi. "Puis-je t'appeler autrement que Vampira ?" J'ai demandé "Reine… Maîtresse", a-t-elle suggéré. "Je t'appellerai vampire." Dis-je avec un sourire. Une petite sonnerie retentit et Vampira enfila son corset et en sortit un téléphone portable. «C'est Amy. Il m’appelle probablement pour me dire ce qui t’est arrivé. » dit Vampira avec un sourire. Elle se leva et se retourna pour entrer dans la cuisine. C'est à peu près à ce moment-là que j'ai remarqué à quel point elle était sexy. À ma taille… Joli cul épais un peu plus gros que celui d'Amy et de très gros seins. Je ne sais pas s’il s’agissait de D ou de Double D, mais ils étaient énormes. Ils n'ont parlé que peu de temps avant qu'elle ne revienne dans la pièce. "Amy a dit qu'elle était heureuse que tu sois en sécurité et qu'elle voulait que tu l'appelles demain quand tu te sentiras mieux." Vampira s'est penchée pendant qu'elle me disait cela et j'ai bien regardé son décolleté. Mon érection frottait contre mon pantalon. "Amy m'a aussi dit de te faire sentir mieux à propos de ce qui s'est passé." Je me suis confus. "Que veux-tu dire?" J'ai demandé. Elle rit "Mon Dieu, tu es dense." Dit-elle en me poussant sur le canapé et en m'attaquant au cou.

J'aime beaucoup Amy mais je dois admettre que Vampira était la meilleure pour me sucer et me mordre le cou. Les Crocs ont vraiment aidé. Je pouvais dire qu'elle était un peu légère en me mordant le cou, alors je lui ai dit d'y aller plus fort. Elle a levé les yeux vers moi en détachant son corset. "Si je le fais plus fort, je vais me casser la peau." Elle m'a prévenu. "Allez-y", dis-je. Elle a enlevé son corset et est revenue jusqu'à mon cou en me mordant et, comme elle l'avait dit, en brisant la peau. Je n'aurais jamais pensé que cela pourrait arriver, mais ma bite était si dure qu'elle a fait sauter le bouton du haut de mon short. Elle s'est arrêtée et m'a regardé en souriant. Je pouvais voir mon sang tacher ses dents. "goût sucré." Dit-elle en riant. J'ai regardé ses gros seins et j'ai vu ses tétons percés. "Allons dans ma chambre." Dit-elle. "Tu as vraiment un fétichisme des vampires, n'est-ce pas ?" J'ai demandé. "Attends de voir ma chambre." Elle a ri. Elle a ouvert la porte et je n'arrivais pas à y croire. Le crâne est partout. Bougies noires. Tapis violet avec papier peint violet et affiches de Marilyn Manson, Dracula et Bela Lugosi. Et pour couronner le tout, un cercueil vraiment grand et très large.

Elle a ouvert le cercueil et il y avait en fait un matelas. Elle s'est allongée dessus en retirant sa culotte en gardant sa mini-jupe et en me baisant des bottes gothiques. Je me suis concentré sur le tatouage entre ses seins. Un crâne avec un serpent dedans. "Prenez-moi." Dit-elle avec un sourire séduisant. J'ai baissé mon pantalon et étant complètement nu, j'ai sauté sur elle en attaquant ses seins avec ma bouche. Je ne sais pas ce qu'elle gémissait. Mais je pense que c'était en latin. Salope satanique. Mais j'ai compris qu'elle aimait quand je mordais et tirais sur ses mamelons avec mes dents. Je saignais encore de mon entaille alors que de petites gouttes de sang coulaient sur le matelas. "Plus!" a-t-elle crié alors que je poussais son corps sur le lit et écartais avec force ses jambes. J'ai regardé sa chatte. Un tatouage de dents de vampire au-dessus de sa chatte rasée. Et un petit pieu argenté perçant son clitoris. Je me suis léché les lèvres et les siennes et je suis allé tuer "AHHHHHHHHHH". Elle a gémi pendant que je léchais son clitoris et j'ai commencé à le sucer pour tout ce que ça valait. "C'est ça Psycho… Mange-moi… Mange-moi…" répétait-elle pendant que je léchais trois de mes doigts et les enfonçais violemment dans sa chatte. Je voulais la faire jouir. J'ai continué à prononcer le mot D-R-A-C-U-L-A avec ma langue sur son clitoris et j'ai continué à fredonner toutes les chansons que je connaissais dans ma tête. "Je suis Cl-Cl-Close…..Plus…Plus" dit-elle haletante. Sa grosse poitrine se soulevait de haut en bas et je les saisis avec force, pinçai fort les mamelons et mordis légèrement le clitoris. "FFFFFFFFFFFUUUUUUUUCCCCCCCCKKKKKKKKKKKKK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!" Elle a crié d'une voix si aiguë que j'ai cru que mes oreilles allaient éclater. J'ai bu un peu de sperme aigre que cette salope amoureuse des vampires avait dans sa chatte. Après qu'elle ait fini de jouir, j'en voulais plus. "C'était irréel… tu es doué pour faire jouir ta maîtresse." Dit-elle en riant. "Désolé, je domine plus que toi." Dis-je en me levant et en attrapant une bougie noire allumée en la plaçant près de nous. "Non, ce n'est pas le cas." Elle a dit que je pensais que je prouverais que cette salope avait tort avec ma bite dure à la main, je l'ai poussée sur le lit et j'ai mis ma bite dans sa bouche. J'ai gémi alors que sa langue percée écrasait le dessous de ma bite. « SUCE-LA SALOPE… SUCE LA BITE DE VOTRE MAÎTRE !!! ET SI TU MORDS, JE TE FAIS VIVRE L'ENFER !!!!!!!" Pendant que je la coinçais sur le canapé, j'ai commencé à lui baiser le visage. Des crachats s'échappaient de ses lèvres de temps en temps. J'ai baissé les yeux et j'ai vu ses yeux fermés. J'ai tourné la tête et je l'ai vue jouer avec ses seins. Cette salope adore être dominée. Après quelques minutes supplémentaires pendant lesquelles sa langue percée glissait et aimait ma bite, je me suis retiré et j'ai commencé à battre son visage rouge avec ma bite, lui faisant cracher de la salive humide sur tout le visage. "Il est temps de réclamer ce qui est à moi!" Dis-je en la retournant en admirant le tatouage d'un cercueil avec une croix dessus. Je lui ai frappé la chatte plusieurs fois et j'y ai enfoncé mes doigts, sentant à quel point elle était mouillée. Elle était trempée "C'est... maintenant... MIEN !!!" Dis-je en enfonçant brutalement ma bite dans sa chatte, la faisant crier. J'ai essuyé le sang de ma main et je l'ai frappée au cul, laissant une empreinte de main sanglante sur sa joue gauche. Chaque fois que je lui frappais la chatte, son cul bougeait comme un fou, ce qui me rendait fou. J'ai pris la bougie noire et je l'ai inclinée sur le côté, renversant de la cire chaude sur ses fesses. "AAAAHHHHH PLUS PLUS PLUS" cria-t-elle entre les halètements et les pantalons. "Vouloir plus?" J'ai demandé. "Oui s'il vous plait." Elle a dit " s'il te plaît, quoi ? " J'ai demandé. Toujours en train de la marteler, elle resta silencieuse. "S'IL TE PLAIT QUOI?" J'ai crié en lui frappant fort le cul, j'ai continué à lui fesser le cul en me répétant jusqu'à ce qu'elle dise finalement ce que je voulais entendre. "S'IL VOUS PLAÎT MAÎTRE !!!!!" Elle a crié. Musique à mes oreilles.

Je me suis retiré de son cul et je lui ai donné une fessée avec ma bite en faisant des sons humides et bâclés, ce qui m'a rendu plus dur. Je me suis reculé et j'ai poussé en avant, envoyant ma bite dans son trou du cul serré et chaud. « OUI!!!!!!!!!!!! » Elle a crié. J'ai attrapé la bougie noire et j'ai soufflé la flamme en la prenant et en l'enfonçant dans sa chatte. Double baise sa bite dans le cul et sa bougie dans la chatte. Elle criait et rejetait ses hanches en arrière pour répondre à ma poussée. Après quelques minutes à regarder ses fesses bouger, j'étais au point d'éruption. Je l'ai tirée au sol par les cheveux et je l'ai retournée en lui mettant ma bite dans la bouche. "MANGE LE!!!!" J'ai crié en lui baisant le visage et j'ai joui fort et vite. Je ne pouvais pas arrêter d'exploser. Sa gorge ne cessait de se dilater et de contraster pour avaler ma semence. Après 45 secondes, j'ai arrêté de jouir. J'ai essuyé ma bite avec ses cheveux. "Je… je-je suis… pleine" dit-elle allongée sur le sol dans un tas de sueur et de sperme. "Bien. Je serai sur le canapé. Dis-je en sortant de sa chambre, en enfilant mon pantalon et en fermant la porte en attendant que Jessica et Lilith rentrent à la maison.

Articles similaires

Partie 7, la fille au cul

J'espère que vous aimez cette histoire, la partie 7 marque beaucoup de choses à venir dans les histoires ultérieures. Veuillez commenter et apprécier. Le père de Tyler était un vrai client fréquent de ma mère. Il l'a baisée presque autant que John, mais pas plus que Bill. Maman avait d'autres gars qui se présentaient de temps en temps, mais ces 3 étaient constants. Maman avait beaucoup de travail, parfois le jour, parfois la nuit. Elle avait quelques gars qui se présentaient le matin, mais elle travaillait surtout la nuit. Je restais avec grand-mère quand elle travaillait la nuit, et parfois elle...

596 Des vues

Likes 0

Belle-mère sexe pt 4, ex belle-mère

Sexe de la belle-mère, partie 4 : ex-belle-mère On m'a proposé un poste de consultant de 3 mois dans un autre pays asiatique où j'avais travaillé auparavant, et en fait où j'avais été marié auparavant pendant 6 ans, avant que ma femme de l'époque ne s'enfuie avec un autre homme et ne demande le divorce, ce que j'ai fait. Je ne veux pas et je me suis battu pour la garder, la reconquérir, mais après 2 ans, j'ai accepté à contrecœur. Dans ma troisième semaine, j'étais au marché local, au coin de la petite maison qui m'avait été fournie, et je suis...

654 Des vues

Likes 0

Sort de Delila

Sort de Delila Partie 1 Ils disent que voir c'est croire, que tout dans l'univers peut être expliqué avec un arrière-plan logique. Ils disent que les gens dans leur nature se pencheront vers la fiction et le paranormal parce que sous toutes les excuses na dites, cela promet l'idée de faire quelque chose à partir de rien. J'étais l'une de ces personnes qui disaient que, lorsque les gens n'avaient pas de réponse claire aux grandes questions de la vie, ils sautaient sur l'occasion de créer quelque chose qui leur était propre. Je suis maintenant à genoux en train de prier Dieu...

813 Des vues

Likes 0

Enseignant - 01 Jour 0 Ça commence

SP. Burk, veuillez vous présenter au bureau. J'ai passé l'interphone de l'école. « Et maintenant ? » pensa-t-elle. Est-ce que quelque chose est arrivé à l'un de ses élèves titulaires. Laura Burk était professeur de mathématiques au lycée dans une école privée. Depuis le passage de HB 2469, l'humiliation était légale et la forme de discipline approuvée, et certaines des règles de discipline étaient très étranges par rapport à ce qu'elles avaient été. Lorsque Sara est arrivée dans sa classe pour la remplacer, Laura a traversé le campus jusqu'à la réception. En chemin, elle a vu Mika, l'une des filles les...

671 Des vues

Likes 0

Le club des dames noueuses

Le club des dames noueuses Par Drakon Kate se tenait sur son balcon, admirant la vue pittoresque sur la côte centrale de la Californie. Elle avait apprécié cette vue depuis aussi longtemps qu'elle se souvenait et même maintenant, à cinquante-cinq ans, elle lui coupait encore le souffle. Ses cheveux corbeau jusqu'à la taille flottaient dans la brise fraîche de la fin de l'après-midi alors qu'elle passait en revue la longue liste de choses qui devaient être faites avant l'arrivée de ses invités, mais le réglage de la sérine la faisait réfléchir. Le domaine de plus de trois cents acres que ses...

451 Des vues

Likes 0

Actrice et moi (partie 8, scène de sexe dans un film chaud)

Shannon et les filles sont allées chez leur médecin pour un contrôle de 8 semaines, et tout allait bien pour les filles, et les blessures de Shannon étaient presque guéries. Le médecin a donné à Shannon l’autorisation de commencer à s’entraîner et, dans quelques semaines, elle pourra reprendre ses activités sexuelles normales sans aucune restriction. Elle était allée voir un chirurgien plasticien, et il a réparé sa cicatrice pour qu'elle ne soit pas visible. Elle a fait appel à un entraîneur personnel pour se remettre en forme. Elle a beaucoup nagé dans la piscine. Je l'ai amenée à jouer au golf...

400 Des vues

Likes 0

La salope de crack - II_(0)

Le lendemain, Laura avait de nouveau besoin de crack. Son petit-ami avait appelé ce matin-là pour lui faire savoir qu'il était attaché à Chicago et qu'il ne serait pas à la maison avant plusieurs jours. Elle lui avait dit de rentrer à la maison dès qu'il le pourrait car elle avait besoin de plus d'épicerie. Elle n'avait pas encore avoué son habitude à son petit ami parce qu'elle avait peur de le perdre s'il l'apprenait. Cependant, elle ne savait pas combien de temps elle pourrait encore le tromper. Après qu'il ait raccroché, elle a appelé son dealer pour avoir du crack...

2K Des vues

Likes 1

Messagerie instantanée Bro/Sis

Cette histoire ne ressemble à aucune autre histoire que vous ayez jamais lue. C'est un rôle réel que moi et mon petit ami avons joué. Je l'ai un peu nettoyé, donc il y a moins de fautes d'orthographe. S'il vous plaît ne laissez pas de commentaires sur la mauvaise grammaire et l'orthographe. Il s'agit d'une véritable conversation par messagerie instantanée. Juste au cas où vous ne le sauriez pas, lol = éclat de rire. Quand il y a un ensemble de deux parenthèses, comme ça ((mot)), c'est moi et lui qui sortons du rôle. J'espère que vous apprécierez l'histoire parce qu'elle...

2K Des vues

Likes 0

Obsession vidéo amateur partie 2

J'étais devenu de plus en plus obsédé par le visionnage de ces films et j'ai découvert que je regardais furtivement une montre à chaque occasion, cela incluait de les regarder à la maison même lorsque la femme (Tracy) était là. La vie à la maison n'était pas excitante, j'avais été assez occupée par le travail et je n'étais normalement pas à la maison jusqu'à tard, le résultat de cela était à peu près que Tracy et moi n'avions pas passé beaucoup de temps ensemble, et même si nous nous entendions bien , nous n'avons pas pu passer autant de temps de...

2K Des vues

Likes 0

Le voyage en camping_(7)

Je m'appelle Jimmy et j'ai 11 ans. J'ai commencé à traverser la puberté il y a 3 mois et j'ai été extrêmement excitée. Un jour, j'ai décidé d'inviter mon ami à un voyage de camping dans les bois. Il s'appelait Michael et il avait 10 ans et demi, il avait les cheveux châtain foncé et il était très petit. Il a décidé de m'accompagner quelques jours. J'ai apporté la tente et il a apporté la nourriture et l'eau. J'ai aussi apporté mon golden retriever. Le camping était à environ un mile de là, et il y avait un lac là-bas. Il...

1.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.