Ma meilleure amie soeur II

1.1KReport
Ma meilleure amie soeur II

"Salut Joe"

Joe saute de son lit et regarde par la fenêtre

"Que diable!"

Joe fixe Maryse appuyée sur le rebord de sa fenêtre, arborant un large sourire.

"Je jure que tu es aussi mauvais que ton frère"

"Aw allez Joe, tu ne veux pas dire ça, n'est-ce pas?"

« Si je dis oui ?

"Tant pis…"

Elle laisse ça pendre. Joe secoue la tête et réalise soudain qu'il n'est vêtu que de son boxer

"Que fais-tu ici?"

Maryse feint un regard blessé

"Je viens juste te voir bien sûr, ça fait deux semaines que je ne t'ai pas vu"

"Ouais, j'ai passé une période mouvementée en classe"

Maryse grimpe rapidement par la fenêtre, elle est vêtue d'un pantalon de jogging ample et d'un t-shirt moulant, ses cheveux sont pris en queue de cheval et elle n'est pas maquillée.

"Eh bien, je suis ici pour notre séance de jogging"

« La saison n'est-elle pas encore en congé ? »

"Mettez juste vos fesses paresseuses en marche, je veux aller faire du jogging"

Joe soupire et se tourne vers son placard, il sort un t-shirt et l'enfile, il sort un short, laisse tomber son boxer et enfile le short.

"Oooh beau cul"

Joe lui fait simplement signe de s'éloigner avec sa main alors qu'il remonte son short et sort une paire de chaussettes, il s'assoit pour les enfiler et Maryse s'assied à côté de lui.

"Vous savez Joe, je n'ai utilisé cela que comme excuse pour ne pas être harcelé par mes parents à propos de faire quelque chose d'actif"

Joe grogne

"Alors tu n'aimes pas l'exercice ?"

"Oh non, j'adore faire de l'exercice, m'entraîner et faire du sport, je pense juste que j'ai vraiment dû étudier dur ce trimestre pour obtenir les résultats dont j'ai besoin pour entrer à l'université"

Joe la regarde alors qu'il attache ses chaussures

"Mais tu t'en sors très bien"

"Oui mais cette année je dois vraiment mettre plus de Joe, je veux vraiment avoir de bons points"

Joe se lève

"OK, prenons la route"

Maryse se lève et regarde les livres sur le bureau de Joe

"Je vois que je ne suis pas le seul à étudier dur"

"Eh bien, j'ai aussi de grands rêves, vous savez"

Maryse regarde Joe par-dessus son épaule

"Restez simplement sur la route que vous êtes, je pense que vous êtes du genre à réaliser ces rêves"

Joe sourit

"Devenir sentimental sur moi Reese?"

Maryse rit et secoue sa queue de cheval

"Peut-être que je me soucie juste de Joe, allons-y"

Joe fronce les sourcils en suivant Maryse hors de sa chambre.

« Joe, tu sors ? »

Joe s'arrête à la voix de sa mère

"Joe et moi allons faire un jogging"

La mère de Joe sort du salon

"Oh Maryse, si bon de vous voir. Comment ça va?"

"Je vais bien, merci et vous Mme Anders?"

« Oh allez maintenant Maryse tu me connais depuis assez longtemps maintenant pour m'appeler Zandre et je vais très bien merci. Depuis quand faites-vous du jogging tous les deux ? Je pensais que Joe faisait déjà de l'exercice dans le coma"

"Oh, nous allons juste faire un jogging, un exercice léger pour me maintenir en forme et l'éloigner de ses livres pendant quelques minutes"

Zandre se contente de rire

"Ce n'est pas une trop mauvaise idée, mais assurez-vous de ne pas l'épuiser, je parie qu'il veut encore étudier un peu à son retour"

"Bien sûr Zandre, je vais y aller doucement avec ton petit garçon ici"

Maryse entraîne Joe après elle

"Amusez-vous chérie"

"Au revoir maman"

Dehors, Maryse sourit à Joe et se dirige vers la porte, Joe la suit et ferme la porte derrière lui. Maryse se tient les bras sur les hanches et sourit à Joe

"Parfois, je pense que tu es plus lent qu'Andy"

Joe commence à s'étirer lentement

"Parfois, je peux aussi être un peu paresseux"

Maryse regarde Joe

"Que fais-tu?"

"L'échauffement, ce n'est pas bon pour les muscles de commencer à faire du jogging"

Maryse commence à suivre les mouvements de Joe pendant qu'il s'échauffe. Quelques minutes plus tard, Joe se tient prêt et secoue les bras et les jambes, il sourit à Maryse

"Allez mamie, il est temps d'y aller"

Maryse lève les yeux vers lui et lui donne une gifle, mais Joe se contente de sauter de côté et de courir sur le trottoir

"Attrape-moi si tu peux, je suis le bonhomme en pain d'épice"

Maryse rit et part après Joe, elle le rattrape trois blocs plus tard et il donne le rythme du jogging, ils commencent à parler de l'école et de la saison de football. Joe ne se souvient pas de la dernière fois où il a autant apprécié un jogging, c'était généralement avec un groupe de ses amis footballeurs et la conversation portait généralement sur les filles, le sexe et les fêtes. Avec Maryse, il pouvait effectivement parler de beaucoup de choses et elle pouvait discuter avec lui car leur culture générale semble aller vers les mêmes sujets. Ils sortent de la ville en courant et Maryse montre une route secondaire dans laquelle ils doivent tourner, Joe suit son exemple, soupçonnant qu'elle est venue ici plusieurs fois. Joe la regarde et admire ses seins bouger à l'intérieur de son soutien-gorge de sport, il l'écoute parler des groupes qu'ils ont en classe. Les pom-pom girls, les snobs, les enfants populaires, les nerds toujours présents et quelques Goths, Joe lui sourit

« Alors, où le placez-vous ? »

Elle le regarde et rit à moitié essoufflé

"Les enfants populaires... mais dernièrement je me suis retrouvé... avec les nerds"

Joe rit

"Cela doit vouloir dire que le groupe de nerds est soudainement devenu très populaire"

Maryse grimace

"Comment diable... pouvez-vous encore ressembler à... vous n'avez pas fait de jogging?"

« Régule juste ta respiration Reese, force-toi à respirer profondément »

Maryse rit

"Oh oui facile à dire pour vous, vous n'avez pas ces chiots qui rebondissent"

Joe rit et ralentit jusqu'à ce qu'ils marchent

« Reprenez votre souffle, il nous reste encore du temps »

Maryse continue de marcher en essayant de réguler sa respiration, après quelques minutes elle hoche la tête et ils repartent

"Alors pourquoi penses-tu que le groupe de nerds est soudainement plus populaire Joe?"

Joe la regarde

"Eh bien, la plus jolie fille de l'école est dans leurs rangs"

Maryse se moque

"Claire Goodman est la plus jolie fille de l'école Joe, même toi tu le sais"

Joe rit

"Claire est une garce, elle n'est populaire que parce que son père lui permet d'organiser de grandes fêtes avec beaucoup d'alcool"

"Alors peut-être que c'est ce que je dois faire aussi attirer un peu d'attention"

"Aw la mignonne petite dame n'est pas contente de sa légion de fans"

Maryse jette un coup d'œil curieux à Joe

"Que voulez-vous dire?"

"Enfer Reese, tous les gars de l'équipe de football parlent de toi, j'ai été à certaines des fêtes, j'ai entendu les gars parler. Tu es comme Aphrodite ou même Vénus pour eux, la plus belle dame de l'école"

Maryse grimace et sourire espiègle

"Et toi Joe, qu'en penses-tu ?"

Joe lui sourit et ne répond pas, quand ils arrivent au bord d'un bosquet d'arbres, il décide qu'ils devraient rentrer. Maryse commence à montrer des signes de fatigue et il sait qu'ils ne parleront pas beaucoup sur le chemin du retour. Il court en silence et se demande pourquoi Maryse voudrait savoir ce qu'il pense d'elle, ce n'est pas comme si ça devait avoir de l'importance ? Bien sûr, elle a eu des relations sexuelles avec lui, mais d'après ce qu'il a entendu, c'est comme gratter une démangeaison pour elle, aucun engagement sérieux à ce sujet. Peut-être veut-elle savoir ce que le meilleur ami d'Andy ressent pour elle ? Mais cela n'a aucun sens, elle n'a jamais montré auparavant aucun signe indiquant que savoir ce que les gens pensaient d'elle importait réellement. Il sent plus que voir Maryse ralentir, il lui emboîte le pas et se retrouve bientôt à marcher, il jette un coup d'œil à Maryse et voit une sorte d'expression maussade sur son visage

« Jo ? Puis-je vous demander quelque chose?"

Joe la regarde

« Bien sûr, Reese, quoi de neuf ? »

Elle le regarde et dans ces yeux il peut voir un terrible conflit

"Tu penses que je suis une salope ?"

Joe cligne des yeux

"Quoi?"

Maryse lance sa queue de cheval dans l'aggravation ou l'irritation

"J'ai entendu des gens parler dans mon dos, me traitant de bon marché, facile et de salope. Je sais qu'il y a des histoires qui circulent sur moi à l'école. Je veux savoir si tu penses que je suis une salope, je sais que je t'ai essentiellement fait chanter pour qu'elle me baise et que cela seul devrait faire de moi une salope à tes yeux, mais réponds-moi s'il te plaît.

Joe la regarde, ces jolis yeux, ses lèvres douces, la douce cambrure de son cou, il pense aux histoires où elle baise un nouveau mec chaque semaine, à l'histoire du quatuor derrière le bar. Puis il pense à ce qu'il sait d'elle, son esprit vif, son rire clair, sa gentillesse. Il secoue lentement la tête

"Non Reese, je ne pense pas que tu sois une salope"

Il la regarde et voit qu'elle est occupée à le regarder pensivement

"Tu sais Joe, tu es une race rare, rentrons à la maison, j'ai aussi des études à faire"

Alors qu'ils rentrent chez eux, Joe continue de se demander ce qu'elle veut dire par là. Le reste du chemin, ils sont restés silencieux, ne commentant que les véhicules ou les bâtiments qui passaient, Joe a décidé de faire du jogging avec elle jusqu'à leur domicile, puis de retourner chez lui. Bientôt, il était de nouveau derrière ses livres et le moment étrange oublié, un petit mouvement à l'extérieur attire son attention et alors qu'il lève les yeux, Andy s'appuie sur le rebord de sa fenêtre.

"Hey Joe, qu'est-ce que tu sais ?"

Joe rit et repousse ses livres

"Je travaille juste sur cette géométrie que nous écrivons jeudi, que faites-vous?"

Andy roule des yeux

« Je fais une pause, écoute qu'est-ce que tu as fait à Maryse ?

Joe se sent immédiatement coupable en se souvenant du soir où il a perdu sa virginité au profit de Maryse

"Pourquoi demandez-vous?"

Andy regarde bizarrement Joe

"Elle est revenue du jogging avec toi, est montée dans sa chambre et s'est endormie en pleurant"

Joe cligne des yeux

"Rien, nous avons juste fait du jogging et elle a eu un moment bizarre pendant que nous revenions"

Andy fronce les sourcils

"Qu'est-ce que tu veux dire par un moment étrange, mon frère?"

Joe fait signe à Andy d'entrer, Andy perd peu de temps à grimper par la fenêtre

"Elle s'est arrêtée et m'a demandé si je pensais que c'était une salope, puis elle a dit qu'elle était au courant de toutes les rumeurs à son sujet à l'école"

"Que lui as-tu dit?"

Joe hausse les épaules

"J'ai dit non, je ne pense pas que ce soit une salope. Elle m'a dit que j'étais une race rare et puis nous sommes revenus"

Andy soupire exaspéré et se jette sur une chaise

"Femmes"

Ils éclatent tous les deux de rire et commencent à parler de la prochaine saison. Environ une heure plus tard, Andy part, Joe vérifie l'horloge, remarque qu'il reste encore du temps, alors il continue ses études. Une heure plus tard, il s'éloigne de son bureau et éteint sa lampe de lecture, il bâille et s'étire avant de trébucher vers son lit, d'enlever son t-shirt et de se laisser tomber dans son lit, le sommeil le réclamant presque instantanément.

Joe se réveille lentement, il se demande ce qui l'a réveillé, il hausse les épaules et se blottit contre le corps doux à côté de lui… attendez une minute ! Corps doux? Il est presque instantanément éveillé, avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit d'autre, deux lèvres douces sont pressées contre les siennes et le corps se déplace vers lui. Les lèvres se retirent lentement de lui et dans la semi-obscurité, il peut distinguer une silhouette familière le chevauchant

« Reese ? »

Un doigt est placé sur ses lèvres et remplacé par ses lèvres, cette fois il embrasse en retour, ses mains sont placées sur des hanches douces et il commence à explorer le corps drapé sur le sien. La langue qui plonge dans sa bouche et s'entrelace avec sa langue est douce et le souffle contre son visage est chaud. Il passe ses mains sur le cul doux mais ferme et serre doucement, un doux soupir émane d'elle et elle tire légèrement en arrière et chuchote

"Salut mon amour"

Il cligne des yeux

« Maryse ? Comment êtes-vous entré?"

Son rire est doux et guttural

"Tu as oublié de fermer ta fenêtre après le départ d'Andy"

Il sent ses mains douces glisser de son boxer, exposant sa bite durcie, il peut sentir son corps glisser sur le sien et sa douce poitrine se presser contre son visage. Il cherche son mamelon et le suce dans sa bouche, le trouvant déjà dur, il remue sa langue sur le nœud dur tout en continuant à sucer, sa respiration est douce et chaude sur son visage

"Bébé, je vais te faire te sentir bien ce soir..."

Elle écarte son sein de son visage et lui offre son autre sein dont il aspire goulûment le mamelon dans sa bouche. Elle soupire doucement

"Mais je veux que tu viennes me rendre visite vendredi, d'accord ?"

Le sein doux et le mamelon dur sont lentement retirés de sa bouche, elle glisse le long de lui et ses lèvres cherchent les siennes et elle pousse son corps chaud fermement contre son corps, quand elle se retire, il essaie de la ramener à lui, mais avec une légère résistance, elle descend son corps. Il la laisse partir, ses mamelons tracent une piste le long de son corps et il peut sentir sa bite dure et palpitante pousser entre ses seins doux. Elle s'arrête et il peut sentir ses seins se serrer plus fort autour de sa hampe, il la regarde et la voit presser ses seins avec sa bite prise en sandwich entre eux, elle commence à bouger ses seins de haut en bas sur sa hampe palpitante. Il ferme les yeux et gémit doucement alors que sa peau veloutée effleure son sexe sensible, il s'allonge, fermant les yeux de plaisir. Il sursaute légèrement alors qu'une sensation chaude et humide se pince sur la tête de sa bite, il sent ses seins bouger de sa bite alors que sa bouche l'attire plus profondément. Il saisit ses cheveux dans une main alors qu'elle semble glisser sa queue dans sa bouche et dans sa gorge en un mouvement fluide, provoquant un autre gémissement bas de sa part. Elle commence à balancer lentement sa tête de haut en bas sur son aine, ses cheveux doux effleurant ses cuisses alors que sa bouche chaude suce sa bite lancinante. Sa langue danse autour de sa hampe et pour ajouter plus de sensation, elle permet à ses dents de gratter légèrement contre sa hampe. Il respire profondément, essayant de ne pas gémir bruyamment, un son qui attirerait beaucoup d'attention de la part de ses parents au sommeil léger. Ses longs doigts trouvent ses couilles et commencent doucement à les caresser, sa tête commence à accélérer et il saisit sa tête entre ses mains, déplaçant ses mains avec sa tête, sentant sa bite glisser dans sa gorge et ses doux gémissements vibrer à travers son coq et à travers tout son corps. Il respire profondément et avale lentement, son dos se cambrant légèrement à cause de la surcharge de plaisir qui parcourt son corps, sa bouche glisse de sa bite et il ouvre les yeux alors que l'air frais effleure sa bite humide.

"Avons-nous un accord bébé?"

Il n'arrive qu'à croasser

"Oui"

Presque instantanément, sa bouche engloutit à nouveau sa bite, sa main traite doucement ses couilles alors qu'elle ajoute sa main à sa bouche, serrant fermement alors qu'elle lèche et suce sa bite. Il lâcha ses cheveux et agrippa ses draps, serrant les dents et fermant fortement les yeux, supprimant son gémissement de plaisir. Sa bouche et ses mains ressemblent à un étau doux et humide traire sa bite et ses couilles, il peut sentir la pression monter à la base de sa bite et haleter doucement pour respirer

"Je vais jouir"

Sa main glisse loin de sa hampe et sa bouche et sa gorge engloutissent sa bite, l'emmenant profondément dans les profondeurs chaudes de sa bouche, incapable de se retenir plus, il libère son orgasme refoulé. C'est comme si son corps explosait dans un plaisir absolu alors que son sperme jaillissait de son corps et descendait dans sa gorge, elle recula légèrement, posant la tête de sa bite branlante à l'ouverture de sa gorge, avalant son sperme alors qu'il pompait de son corps. Il agrippe les draps plus fort, repoussant sa tête dans son oreiller alors que deux semaines de sperme se vident de ses couilles. Son corps retombe dans le lit, à bout de souffle, il garde les yeux fermés tout en continuant à respirer profondément pour reprendre son souffle. Il ouvre lentement les yeux et baisse les yeux, Maryse est partie, il se redresse et allume sa lampe de chevet, et il regarde autour de lui mais ne voit aucun signe d'elle, même la fenêtre n'est ouverte que sur une légère fente. Il trouve son boxer à côté du lit et s'y glisse, il prend son portable pour regarder l'heure et voit un SMS, il l'ouvre et lit

"N'oubliez pas de venir visiter l'amant du vendredi"

Il ferme le menu des SMS et s'allonge sur son lit, éteignant la lampe, il fixe le plafond. Les pensées se précipitent dans sa tête, les principales sont : Que diable vient-il de se passer ? Il ferme les yeux et alors qu'il s'endort, un petit sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'il se souvient de ses cheveux doux sous ses mains.

Le reste de la semaine, Joe passe son temps à étudier, à faire du jogging avec Maryse, à faire de la gym et à traîner avec Andy. Vendredi arrive et Joe commence à se demander à quoi s'attendre quand il ira chez les O'Hanigans après l'école aujourd'hui. Il essaie de sentir quelque chose d'étrange, mais Andy semble ne rien savoir et selon lui, ils vont tous être à la maison aujourd'hui. Joe décide de céder et d'accepter que ce sera juste une visite normale, le reste de la journée semble se dérouler et Joe commence à s'irriter et au moment où la dernière cloche retentit, Joe est tellement énervé qu'il peut se sentir tremblement

« Jo ? »

Il lève les yeux d'où il est occupé à ranger ses livres dans son sac à dos, Mlle Stevens le regarde de derrière son bureau

"Oui, mademoiselle?"

"Pourriez-vous m'aider avec ces livres s'il vous plaît?"

Joe sourit, réprimant un soupir

"Bien sûr, pas de problèmes"

Joe finit de préparer son sac à dos, le passe sur une épaule et se dirige vers le bureau de Mlle Stevens. Elle lui montre un tas de livres de bibliothèque. Joe attend que tous les autres élèves soient sortis avant de ramasser une charge de livres. Mlle Stevens ramasse le reste et elle sort de la pièce en direction de la bibliothèque, Joe la suit avec ses bras chargés de livres. Mlle Stevens est facilement l'une des plus jeunes enseignantes de l'école, elle a terminé ses propres études l'année dernière et a obtenu une place dans leur école lorsque M. Andso a pris sa retraite. Joe a découvert qu'elle était une enseignante assez compétente et qu'elle était toujours prête à écouter ses élèves. Arrivant à la bibliothèque, Joe place les livres sur l'étagère de retour et Mlle Stevens le remercie. Joe sourit juste et dit que c'est un plaisir avant de se diriger vers les portes, il doit admettre que Miss Stevens étant bien bâtie et jolie ne rend pas trop difficile de l'aider à porter des livres. Joe commence à marcher tranquillement sur la route en sifflotant Thunderstruck d'AC/DC, l'une de ses chansons préférées de tous les temps. Lorsqu'il arrive chez les O'Hanigan, il remarque que M. et Mme O'Hanigan sont déjà à la maison, ce qui n'est pas très inhabituel un vendredi. Il frappe à la porte et Mme O'Hanigan ouvre la porte avec un énorme sourire sur son visage

"Salut Joe, comment vas-tu ?"

« Je vais bien, merci et toi ? »

"Je vais bien merci, entrez. Maryse devrait arriver dans quelques minutes"

"Excuse-moi?"

Mme O'Hanigan fronce les sourcils

« Pourquoi es-tu ici, Joe ? »

"Eh bien j'ai reçu un texto de Maryse pour venir visiter aujourd'hui"

"Tellement bizzare"

"Pourquoi?"

"Eh bien, elle nous a dit un peu plus tôt qu'elle avait un nouveau petit ami et qu'elle allait venir nous le montrer aujourd'hui. Elle a dit que c'était un gars très gentil et attentionné et que nous l'aimerions très probablement.

Joe sourit

"Eh bien, entrons à l'intérieur et voyons qui est Mr Perfect"

Mme O'Hanigan rit et laisse entrer Joe, fermant la porte derrière lui. Joe place son sac à dos à côté de celui d'Andy et entre dans le salon, Andy est occupé à regarder Mythbusters et M. O'Hanigan est occupé à lire un journal, après s'être salués, Joe s'assied et regarde Mythbusters avec Andy.

"On dirait que ta maman est plutôt excitée"

Andy hausse les épaules

"Ce sera le premier gars que Reese ramènera à la maison pour rencontrer la famille"

Joe rit et ils continuent à regarder dans un silence relatif, une demi-heure plus tard, la porte d'entrée s'ouvre et se ferme. Tout le monde lève les yeux avec impatience et Maryse entre seule dans le salon, Joe commence à rire doucement et Mme O'Hanigan sort de la cuisine, cherchant et ne trouvant personne d'autre, elle a l'air un peu abattue

"Reese, chérie, où est le gars que tu as dit que tu amènerais ?"

Maryse grimace un de ses sourires espiègles

"Il est déjà là maman"

Elle pointe directement Joe, il y a un silence choqué alors que tout le monde regarde Joe. Joe a du mal à fermer sa propre bouche. Maryse lui sourit et il se demande si elle va aussi lui dire qu'ils ont fait l'amour.

« Q-qu'est-ce que tu veux dire ?

Le commentaire d'Andy brise le silence, Maryse tourne son regard vers lui

"Eh bien c'est facile petit frère, tu vois maman et papa se sont plaints de ne pas pouvoir trouver un mec. Eh bien, nous connaissons tous Joe, il est gentil, prévenant et a une grande personnalité. Je ne peux pas vraiment penser à quelqu'un de mieux "

Soudain Mr O'Hannigan éclate de rire

"D'après le regard sur le visage de Joe, je dirais en toute sécurité que vous ne lui avez pas encore annoncé cette nouvelle"

Maryse rigole

"Tu vas dire non Joe ?"

Joe secoue simplement la tête en silence

"Bon garçon, tu es déjà formé à la maison, semble-t-il"

La réplique de M. O'Hanigan brise la tension soudaine et tout le monde rit ou rit, Andy frappe Joe sur l'épaule

"Normalement, vous devez devenir le meilleur ami du frère de la fille, on dirait que vous l'avez fait à l'envers"

Joe, encore un peu choqué, sourit à Andy

"Je suis unique comme ça"

Maryse s'installe entre eux et passe un bras autour de Joe, Mrs O'Hanigan sourit

"Un si beau couple"

Maryse pose sa tête sur l'épaule de Joe et murmure doucement

"J'espère que j'ai fait ce qu'il fallait, je ne veux plus être étiquetée comme une salope facile"

Joe place maladroitement son bras autour d'elle et lui donne une légère pression, tout le monde semble remarquer que c'est quelque chose de vraiment important pour elle même s'ils ne pouvaient pas entendre ses paroles à Joe. M. O'Hanigan se lève et se dirige vers la cuisine, Mme O'Hanigan le suit, Andy semble ne pas savoir quoi faire, mais il se lève assez vite et se précipite dans la tanière. Maryse regarde Joe et lui sourit doucement, Joe sourit et secoue la tête

"Tu m'as vraiment pris au dépourvu Reese"

Elle rigole doucement et Joe la serre contre lui

"Je ne sais pas si tu as fait la bonne chose Reese, mais nous ferons en sorte que cela fonctionne ou ferons de notre mieux pour que cela fonctionne"

Elle sourit et repose à nouveau sa tête sur son épaule, il chuchote doucement

« Qu'est-ce que c'était que la dernière fois ? »

Elle rit doucement et chuchote en retour

"Je voulais juste le faire"

"Et tu as disparu"

"Tu sais que je suis une fille vocale, si j'avais fait ce que je voulais vraiment, tes parents auraient été très choqués bébé"

Joe rit

"C'est vrai aussi, et maintenant ?"

Elle se blottit contre

"Maintenant tu es à moi, je vais tuer n'importe quelle fille qui te regarde et je peux t'avoir pour moi tout seul"

Joe rit

"Eh bien, je peux vivre avec ça"

Ils sont assis comme ça pendant un moment, Maryse semble être dans un état d'esprit heureux et Joe ne fait que comprendre ce qui s'est passé. Un peu plus tard, ils sont assis à table, Maryse dans la chaise à côté de Joe, ils discutent de la météo, des sports, de l'école et de la dernière saison de football en se régalant du rôti de bœuf, des pommes de terre au four, des haricots verts et du riz brun. Après le dîner, ils se dispersent, M. et Mme O'Hanigan dans le salon, Andy dans la tanière et Maryse entraînant Joe après elle jusqu'à sa chambre. Une fois à l'intérieur Maryse enlève ses vêtements, laissant Joe toujours habillé regardant son corps parfait, elle lui sourit

"Il est temps de faire votre devoir de petit ami"

Joe cligne des yeux et elle rit doucement

"Déshabille-toi juste bébé"

Joe enlève ses vêtements, être si près d'une Maryse très nue a le résultat escompté. Maryse se rapproche, sa main s'enroulant autour de sa hampe dure alors qu'elle tire sa tête vers le bas pour un baiser, elle s'éloigne et fait glisser sa main de haut en bas sur sa hampe, envoyant des frissons de plaisir à travers son corps

"Mon, mon, mon on dirait que quelqu'un est très impatient hmm?"

Joe lui sourit

"C'est une affirmative madame"

Maryse sourit

"Je suis à toi Joe, fais de moi juste ce que tu veux"

Joe regarde autour d'elle puis la conduit à son bureau, elle obtient un sourire espiègle et saute sur le bureau, Joe la rapproche du bord et elle utilise sa main pour le guider vers ses lèvres humides, Joe l'embrasse doucement alors que sa tête repose entre ses lèvres chaudes

"Vous semblez assez excité vous-même"

Elle le regarde

"J'ai eu presque une semaine entière pour penser à quel point ce serait bon, tu m'as vraiment excité avec ta langue sur mes mamelons"

Joe pousse lentement vers l'avant et elle ferme les yeux et respire profondément, Joe pousse plus profondément jusqu'à ce qu'il soit complètement intégré à l'intérieur d'elle

"Mmmm ne bouge pas bébé, reste juste comme ça pendant un moment"

Il se penche et commence à embrasser doucement son cou, il peut sentir ses mains caresser lentement son dos et sa douce respiration est chaude dans son cou. Elle déplace son bassin plus serré contre lui et il recule lentement et repousse en elle, elle gémit doucement

"Oui bébé, baise-moi avec cette belle bite"

Joe glisse ses mains sur ses jambes écartées et prend ses hanches en coupe, la tenant alors qu'il commence à s'enfoncer lentement et profondément dans sa chatte serrée, elle embrasse son cou, gémissant contre sa peau. Ses gémissements de gorge vibrant contre son cou le poussent à pousser plus vite, l'attirant dans ses poussées par ses hanches. Sa respiration devient plus rapide et elle gémit plus fort, enfonçant ses ongles dans son dos, le serrant plus fort contre elle. Il peut sentir ses mamelons durs pousser contre lui alors qu'il pousse de plus en plus vite en elle, elle gémit plus fort, déplaçant ses hanches vers l'avant sous ses mains. Leurs aines sont bientôt mouillées avec son jus qui coule et se claquent doucement alors qu'il glisse profondément en elle et hors d'elle, ils respirent tous les deux fort, presque à bout de souffle alors qu'ils bougent fort ensemble.

"Oh bébé, c'est si bon"

Elle se penche en arrière, respirant fort, regardant Joe. Joe regarde ses seins rebondir sous ses poussées continues, puis regarde dans ses yeux. Elle attrape ses épaules et l'attire contre elle, l'embrasse et pose sa bouche contre son cou, son souffle chaud et brûlant presque sur sa peau.

"Plus fort bébé, fais-moi jouir pour toi"

Joe lui obéit et s'enfonce aussi fort qu'il le peut en elle, leurs aines claquant fort ensemble, ses gémissements bruyants envoient des frissons de plaisir dans sa colonne vertébrale, il peut sentir son orgasme se construire à la base de sa bite. Maryse mord fort dans son épaule et il peut entendre un autre de ses cris aigus mourir d'une mort humide contre sa peau et sentir son corps se convulser autour de sa bite, il pousse une autre poussée profonde et serre ses dents alors que son sperme éclate de sa bite , il serre ses hanches contre lui et essaie de s'enfoncer encore plus profondément en elle. Il gémit alors que son sperme continue de pomper en elle, encore une fois il se vide en elle, ses muscles massant sa bite, se sentant comme une main de velours essayant de le traire à sec. Ils descendent progressivement de leurs sommets respectifs, respirant profondément tous les deux, ils restent enfermés ensemble pendant un moment alors qu'ils reprennent leur souffle. Joe se penche lentement en arrière et Maryse lui sourit, il lui sourit en retour, elle s'assied, se penche contre lui et l'embrasse doucement.

« La prochaine fois, on le fera plus lentement, d'accord ? »

Il hoche la tête et elle touche sa joue

« Habillons-nous, on veut avoir l'air respectable au moins »

Joe rit doucement et l'aide depuis le bureau

"Vous savez Reese, ça va être une très longue saison"

Elle rit et enfile son short

"Aww est-ce que mon bébé n'aura pas de temps pour moi?"

Joe rit doucement en enfilant son boxer et son jean

"Je dis juste que tu vas avoir un petit ami très fatigué parfois"

Maryse enfile un t-shirt et un short

"C'est OK, mais assurez-vous simplement que vous allez dormir beaucoup plus que d'habitude"

Joe enfile sa chemise et s'assied sur son lit

"Je peux croire ça"

Elle rigole et rampe sur le lit pour s'asseoir à côté de lui, enroulant ses bras autour d'elle, elle penche la tête pour le regarder

"Je suis un peu curieux"

Joe hausse les sourcils

"Tu sais ce que la curiosité a fait au chat"

"Je ne suis pas un chat chéri"

"Mais tu en as un"

Elle rit et pousse son épaule contre lui

"Oh tais-toi"

Elle s'installe à nouveau dans ses bras

"Tu connais ces histoires sur moi, n'est-ce pas ?"

"Oui?"

« Lequel ne crois-tu pas ? »

Joe réfléchit un moment

« Bon à part les trois motards… »

Elle regarde autour

"Trois?"

Il hoche la tête

"Oui, c'est ainsi que se déroule l'histoire. T'as fait un quatuor avec trois mecs derrière le Hog's Bar"

Elle secoue la tête

"Bon sang, c'est juste un tas de taureaux, OK, bien sûr, je me suis saoulé et un gars a eu de la chance parce qu'il avait un beau vélo, mais c'est à peu près tout"

Joe lui fait un gros câlin

"C'est bon chérie, ne te laisse pas contrarier"

"Si c'est la portée des histoires, je suis surpris que vous ne m'ayez pas refusé"

« J'ai juste pensé à ce que je savais de toi, pas aux histoires que j'ai entendues. Je sais que tu n'es même pas près d'être à moitié aussi mauvais que les gens le disent"

Maryse soupire et se réinstalle contre Joe

"Il semble que j'ai un long chemin à parcourir et je pourrais même ternir votre nom à cause des commérages d'autres personnes"

Joe respire l'arôme de ses cheveux et se rend compte qu'il s'en fiche, tout ce qu'il sait, c'est qu'il a des sentiments profonds pour Maryse et ce n'est pas seulement dû au fait qu'elle a pris sa virginité et qu'ils viennent d'avoir des relations sexuelles. Il sourit et lui donne un câlin serré, embrassant doucement son cou, elle rit doucement et le frappe avec son coude

"Arrête d'être un vilain garçon"

Articles similaires

Chambre Vierge

C'est la troisième histoire que j'écris pour ce site, et encore une fois, je m'excuse s'il y a des erreurs d'orthographe ou de grammaire, ou toute autre erreur d'ailleurs. J'aime beaucoup les commentaires et si vous souhaitez signaler des erreurs, faites-le de manière constructive, je ne réponds pas bien aux personnes qui critiquent ma ponctuation lorsque leur message est tapé en majuscules ou autre. Gardez à l’esprit que cette histoire est tout à fait vraie avec une très très petite quantité d’embellissement pour que l’histoire continue, alors ne postez pas en disant que cela ne pourrait jamais être vrai, car c’est...

263 Des vues

Likes 0

Jeux informatiques_(1)

Mandy Wilson était assise misérablement sur le siège passager tandis que la voiture de sa mère Carol suivait le gros camion de déménagement hors de Londres. Oh pour l'amour du ciel, remontez le moral, expira la femme plus âgée. Mandy, nous y allons et c'est tout ce qu'il y a à faire. Les mots ont simplement fait affaisser Mandy plus bas sur le siège et croiser ses bras de plus en plus étroitement sur une poitrine tout en courbes jusqu'à ce que ça fasse mal. Tu peux être un si petit bébé parfois, observa Carol. Mandy a répondu avec un grognement...

286 Des vues

Likes 0

Leçons apprises_(2)

J'entre dans la classe et prends place au milieu de la classe. Ma copine, Lacy, prend place à côté de moi. « Quoi de neuf fille ? » Elle demande. Hé! dis-je avec enthousiasme, peut-être trop avec enthousiasme. Ok déversement. « Renverser quoi ? Qui est-il? Qui est qui? dis-je avec un sourire narquois. La cloche sonne et un homme entre en fermant la porte derrière lui. Sauvé par le gong. Je pense à moi. Je regarde l'homme. Il est grand avec des cheveux blonds sales, des yeux bleus et très beau. Sexy je dois dire. Bonjour la classe. Je suis M. Miller. Je remplacerai...

2.2K Des vues

Likes 0

Frères et sœurs curieux (partie 1)

Tout ce dont je me souviens vraiment de maman et papa quand j'étais jeune, c'était des cris et des bagarres. Nous vivions dans une petite maison qui n'avait pas beaucoup d'intimité, donc on pouvait toujours entendre les cris. Heureusement, ils ont divorcé quand j'étais jeune. Nous avons déménagé, ma sœur cadette, ma mère et moi-même. C'était difficile au début de ne pas avoir mon père dans les parages, mais je m'y suis vite habitué. De toute façon, j'ai toujours été plus attaché à ma mère. C'était ma petite sœur qui semblait avoir plus de mal, demandant papa beaucoup plus souvent que...

357 Des vues

Likes 0

Rose, la maman seule

Rose Au cours des jours suivants, j'ai reçu des SMS des jumeaux. Helen me voulait plus que tout et était prête à me rencontrer n'importe où pour me le montrer. Rose m'a envoyé un SMS me demandant de me rencontrer et de discuter avant de me réunir avec l'une ou les deux de ses filles. Son deuxième texte m'a invité à la rencontrer. On m'a juste donné une adresse et une heure. Alors quand je suis arrivé, j’ai eu la surprise de me retrouver devant un salon de massage. Alors que je franchissais la porte, une jolie jeune femme hispanique m'a...

262 Des vues

Likes 0

Chat érotique

Fille : Je promets que je reviendrai quand je pourrai et que la conversation ne sera peut-être pas aujourd'hui. Awe j'ai besoin de dormir mes parents viennent aujourd'hui et passent la nuit .. Et je sais que tu n'es pas là donc je vais t'écrire une petite chose visuelle que je veux faire l'amour le matin mais mon partenaire dort. Partenaire c'est vous ;) Homme : Ma bite est dure maintenant bébé.. Continue [b]girl : Nous sommes juste allongés dans notre lit et je suis nue depuis la veille. Vous portez un boxer. Je me réveille et je vois que tu me tournes le...

2K Des vues

Likes 0

Rachel baise le couple

Rachel baise le couple Un jour, je suis allée à une soirée chez des amis où une jeune rousse qui dansait a attiré mon attention ; la voir danser m'excitait. Je me suis approché d'elle et j'ai commencé à danser aussi, bientôt nous dansions ensemble. Après avoir dansé pendant un moment, nous nous sommes assis et avons commencé à parler. Je me suis présentée comme Rachel, elle m'a dit qu'elle s'appelait Jennifer. Après un moment de conversation, Jennifer et moi avons remarqué que la fête s'éteignait et que les gens partaient. Jennifer a demandé si elle pouvait rentrer chez elle puisque...

1.4K Des vues

Likes 0

Expérience sexuelle avec la mère de mon ami 2

Vibromasseur rabbit techno. Expérience sexuelle avec la mère de mon ami -2 S'il y en a plus d'un, il y a un moyen que vous devez faire pour les détourner complètement afin que je puisse avoir une chance de détruire les données. Je lui ai dit. Elle a répondu qu'est-ce que je dois faire? Il faut les provoquer pour des pénétrations multiples, pour qu'ils soient occupés à te baiser sans savoir ce qui se passe autour d'eux oooooh ! Non. Je ne peux pas faire ça, je ne peux pas résister à leurs putains de bites qui me pénètrent à la fois...

1.6K Des vues

Likes 0

REBONDISSANT

Karen tapota Steffi sur l'épaule et lui dit que Miss Peters voulait la voir tout de suite dans son bureau. Steffi a fini de boutonner son chemisier et a demandé : A-t-elle dit ce qu'elle voulait ? Non, répondit Karen alors qu'elle se dépêchait de sortir du vestiaire, elle n'avait pas l'air bouleversée ou quoi que ce soit, elle veut juste te voir ! Mon Dieu, marmonna Steffi, c'est l'heure du déjeuner et on me retient après le cours de gym, alors qu'elle ramassait sa serviette et ses vêtements de sport et les fourrait dans son sac à dos. Karen a...

1.1K Des vues

Likes 0

Chaud trentenaire à côté

Chaud trentenaire à côté La petite coquine sexy d'à côté a un penchant pour les hommes beaucoup plus jeunes. Je l'ai personnellement vue baiser le garçon de la piscine, le livreur de pizza, le câbleur et le week-end dernier le garçon de la pelouse. C'est une renarde rousse d'environ 5 pieds 5 pouces avec des seins DD. Ses mamelons sont en forme de larme et brun foncé, contrastant avec sa chair rose. Dire qu'ils sont magnifiques serait un euphémisme. Elle pourrait peser 130 livres. La trentaine, elle est mariée à un homme beaucoup plus âgé qu'elle. Plus vieux que moi en...

990 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.