Céder à ma soeur: Partie 1

161Report
Céder à ma soeur: Partie 1

Je lis des histoires ici depuis un moment, mais j'ai décidé d'en poster une. Faites-moi savoir ce que vous en pensez. les commentaires décident s'il y a même une deuxième partie.


Eh bien, tout d'abord, je m'appelle Jake. J'ai 18 ans et j'ai les cheveux bruns avec les yeux marrons. Je mesure 6 pieds et suis musclé. J'ai une bite respectable de 7 pouces. Je suis actuellement célibataire, ma copine et moi venons de rompre. Elle me trompait avec un autre gars. Eh bien, de toute façon, c'est comme ça que j'ai fini là où je suis maintenant. Vous voyez, j'ai une sœur jumelle, elle est née avant moi. Elle s'appelle Katie et même si je ne la considère pas vraiment comme quelqu'un qui m'attire, elle est une chose fumante. Elle mesure environ 5 pi 4 po avec des cheveux mi-longs noir de jais. Elle a des jambes bronzées lisses qui durent éternellement. Son cul vous donne envie de pleurer quand vous le regardez, mais il ne surpasse toujours pas ses beaux seins. Elle a des seins de 36c qui défient la gravité. Je ne les ai jamais vus nus mais je l'ai vue de temps en temps quand elle est dans son bikini étriqué au bord de la piscine. Maintenant, nos parents sont très stricts et protecteurs envers nous. Avant notre naissance, mes parents ont essayé plusieurs fois d'avoir un bébé, mais après plusieurs tentatives, ils n'ont jamais réussi. Quand ils ont appris que ma mère était enceinte de jumeaux, c'était comme une bénédiction pour eux. Puis ça a mal tourné. Les médecins ont dit qu'il y avait des problèmes majeurs avec la grossesse et que nous allions très probablement être mort-nés. Nous sommes nés vivants et avons diminué sur la ligne pendant environ une semaine. Après cela, nous avons commencé à nous stabiliser. Après cela, nos parents ont essayé de nous protéger de tout le mal du monde.

De nous deux, ma sœur est la plus rebelle. J'ai toujours été du genre à suivre davantage les règles. Mais cela n'empêche pas mes parents de favoriser ma sœur quand c'est moi contre elle. Vous voyez, j'essaie de m'entendre avec elle, mais ces derniers temps, elle a été insupportable. Elle me vend pour tout ce qu'elle peut.

Mes parents partent en vacances pour deux semaines. Nous vivons dans l'Ohio et mes parents ont toujours voulu faire un voyage en Espagne et maintenant que ma sœur et moi sommes plus âgés, ils peuvent enfin se le permettre. Pendant ces deux semaines, je devais aller camper avec mon meilleur ami dans le Colorado. Mon meilleur ami est Ryan, nous sommes amis depuis l'école primaire. Quoi qu'il en soit, ma sœur allait devoir être seule à la maison pendant les deux semaines parce que son amie avait récemment déménagé et qu'elle était la seule fille avec qui ma sœur ait jamais été vraiment amie.

C'était une chaude journée d'été et je venais de descendre les escaliers pour le petit-déjeuner, mon père était déjà parti travailler mais ma mère était là-bas pour me saluer.
"Salut maman, bonjour".
Ma mère se retourne et me voit entrer dans la cuisine, "bonjour Jake".
C'est alors que ma sœur descend de sa chambre. Elle me voit debout et me lance un sale regard sans raison. "C'est quoi ton problème Katie, je ne t'ai même rien fait." elle m'ignore et s'assied à table. Mes parents partent demain pour l'Espagne et je pars pour le Colorado avec Ryan.
"Êtes-vous excité pour l'Espagne maman?". ma mère prend les œufs brouillés sur le comptoir et tend une assiette à Katie et moi.
" Oh oui, j'attends ça avec impatience depuis un mois maintenant, j'ai hâte. Qu'est-ce que toi et Ryan allez faire dans le Colorado ?
Je viens de dire à ma mère que nous faisions du camping moyen, rien de trop spectaculaire. Pour une raison quelconque, Katie devenait de plus en plus folle alors que je parlais de mon voyage.
Soudain, Katie se lève d'un bond et dit « maman, Ryan était là l'autre jour et je l'ai vu, lui et Jake, entrer dans ton alcool. Jake va probablement boire tout le temps dans le Colorado, il boit tout le temps ».
"QUOI" crie ma mère.
"Maman, elle ment, je ne bois pas et je n'étais pas dans ton alcool."
"Tu sais Jake, je ne peux pas gérer ça et je ne veux pas que mon voyage soit gâché parce que je m'inquiète pour toi tout le temps".
"Qu'est-ce que tu veux dire maman" dis-je.
"Je veux dire que vous devez rester à la maison pendant que nous sommes en Espagne."
"MAMAN"
"Je ne veux pas l'entendre Jake, tu restes à la maison et c'est définitif".
Je regarde ma sœur et elle sourit et continue de manger son petit-déjeuner. Je n'arrive pas à croire qu'elle vient de me faire ça. Je fonce dans ma chambre et claque ma porte. Pour le reste de la journée, j'étais trop en colère pour faire quoi que ce soit, et encore moins quitter ma chambre. Je me suis juste assis là et j'ai écouté le tumulte de ma mère qui s'efforçait de se préparer pour leur voyage de demain. Je ne pouvais tout simplement pas m'empêcher de penser à la façon dont Katie avait menti à ma mère à propos de moi en train de boire. Évidemment jaloux que j'avais un endroit où aller et qu'elle ne l'a pas fait et aurait dû rester seule à la maison, mais, grâce à elle, je dois aussi rester à la maison.

Avant que je ne m'en rende compte, il était 10 heures, je me couche généralement à 11 heures, donc dix heures, c'est quand je commence à me déplacer pour aller me coucher. Ainsi, la première partie de la routine consistait à se décharger. Assis à mon bureau en train de regarder certains de mes sites pornos préférés, je suis prêt à partir alors je sors ma bite et commence à descendre. Juste au moment où j'entrais vraiment dedans, ma porte s'ouvre soudainement,
"hé Jake?", Je me retourne dans ma chaise pour voir Katie debout dans l'embrasure de la porte.
« dégage » je lui crie dessus. Son visage a l'air choqué alors qu'elle baisse les yeux et voit ma bite bien dure. elle fixe ma bite pendant quelques instants puis s'en va immédiatement et ferme la porte derrière elle et je l'entends fermer la porte de sa chambre qui est juste en face de la mienne. Pour une raison quelconque, le fait que ma sœur m'aborde m'excite vraiment et la pensée de ma sœur voyant ma bite me fait jouir partout. Jet après jet de sperme sort de ma bite dure et atterrit sur le sol. C'était le plus dur que j'ai eu depuis longtemps et je pense que c'était à cause de ma sœur. Mon esprit était si confus en ce moment que je me nettoyai rapidement et allai me coucher. Je réglerai ça demain, me dis-je.

Le soleil qui brille sur mon visage me réveille. Je regarde mon réveil et il est 9h30. Mes parents partent pour l'aéroport à 10h00, alors je me suis dit que je ferais mieux de descendre les escaliers et de les accompagner. Ils sont dans un chaos total essayant de s'assurer qu'ils n'oublient rien. Il était inutile d'essayer de leur parler. Après avoir parcouru leur liste de contrôle, ils s'installent un peu.
"vous avez tout", mon père me regarde d'un air bizarre,
"Oui, nous avons tout, qu'est-ce que j'entends dire que tu bois?"
"Papa, Katie mentait, je ne bois pas, tu sais que je ne suis pas tellement dans ce genre de choses".
"Eh bien ta mère a baissé les bras et tu dois rester à la maison, si ça ne tenait qu'à moi je te laisserais aller camper mais je ne veux pas rendre ta mère folle en ce moment, puisque je suis sur le point de passer deux semaines avec elle dans un autre pays ».
"Oui, je suppose que tu as raison, je ne voudrais pas non plus m'occuper de ça". Ma mère vient à la porte d'entrée et me fait un câlin d'adieu.
"Où est Katie ?".
"Elle est toujours dans sa chambre, probablement en train de dormir".
"Eh bien, nous n'avons pas le temps de la réveiller, de lui dire que nous l'aimons."
"Je vais maman, vous les gars amusez-vous".
"nous allons, je t'aime Hun".
"je t'aime aussi maman" et avec cela ils ont franchi la porte et se sont dirigés vers l'aéroport.

Je décide de monter un peu les escaliers jusqu'à ma chambre. Juste au moment où je monte là-haut, j'entends frapper à la porte d'entrée. Je suis descendu et j'ai ouvert et il y avait Ryan. Il lève les yeux vers moi et me demande si je suis tout emballé et prêt à partir.
"non, Katie a menti à ma mère et a dit qu'elle nous avait vu entrer dans son alcool et maintenant je ne peux pas aller avec toi".
"c'est nul mec, ta soeur est une telle garce ces derniers temps".
"ouais, raconte-moi ça, je pense qu'elle était juste jalouse que je parte en voyage".
Ryan regarde le sol pendant une minute, "mec tes parents sont partis maintenant, tu as 18 ans viens avec moi de toute façon, ils ne peuvent pas t'arrêter".
"oui je sais mais si j'y vais alors Katie me dira à coup sûr et mes parents seront fâchés de leur avoir désobéi et ensuite si je leur dis que j'ai 18 ans et que je peux faire ce que je veux alors ils me feront soit payer un loyer ou me virer et je ne veux pas que l'une ou l'autre de ces choses se produise ».
"Ah, je n'y ai pas pensé de cette façon, eh bien mec, je dois y aller, m'amuser à la maison".
"ouais comme si je m'amusais à rester à la maison avec ma sœur". Ryan est parti et c'était moi et Katie pendant deux semaines. Comme c'est amusant, je peux rester avec la personne qui m'a vendu.

Je suis remonté dans ma chambre et j'ai surfé sur Internet pendant environ une heure environ, puis je suis redescendu les escaliers. J'entrai dans le salon et Katie était assise sur le canapé. Je m'approche et m'assieds de l'autre côté du canapé pour regarder la télé.
"Pourquoi personne ne m'a demandé de dire au revoir à maman et papa?" dit Katie.
"Ils étaient pressés et ont dit que cela aurait pris trop de temps pour vous lever. Ils m'ont dit de te dire qu'ils t'aimaient.
"Oh" soupira Katie.
"Katie?" Je dis.
"Ouais Jake?".
"Tu sais que ce que tu m'as fait était des conneries, n'est-ce pas ?".
« Je sais mais je ne voulais pas rester seul à la maison, je suis désolé. Et en plus maintenant tu peux passer du temps avec moi.
"ouais comme c'est amusant" dis-je.
Katie me regarde et se rapproche vraiment et dit "Je ne pense pas que tu saches à quel point ça va être amusant". sur ce, elle se leva pour aller dans sa chambre.
"Attends, qu'est-ce que tu veux dire par là ?" mais elle m'a juste ignoré et est allée dans sa chambre.

Après des heures à rester assis et paresseux, je regarde l'horloge, il était 4 heures de l'après-midi. À ce moment-là, j'ai réalisé à quel point il faisait chaud et j'ai décidé d'aller me baigner dans la piscine. Après avoir enfilé mon slip, je vais à la piscine et saute dedans. Katie a dû m'entendre parce qu'elle était là-bas peu de temps après que j'aie sauté. Elle portait un bikini que je n'avais jamais vu auparavant. Le haut était serré en essayant de contenir ses gros seins et ses bas étaient étirés sur ce beau cul. Elle entre dans la piscine et après l'avoir vue mouillée, je commence à perdre la bataille entre moi et ma bite. Je continue à m'éloigner d'elle alors qu'elle se rapproche. Essayer de cacher le fait qu'elle m'a donné une rage furieuse. Bientôt, elle me rattrape et enroule ses jambes autour de ma taille, me regardant dans les yeux. « Jacques ? elle dit.
"ouais Katie?".
"Toute la raison pour laquelle j'ai menti à maman à propos de ta consommation d'alcool est que ces derniers temps j'ai eu ces sentiments envers toi. Je ne peux pas m'en empêcher. Je voulais juste que ce soit toi et moi seuls pendant deux semaines.
"Katie, c'est faux, les frères et sœurs ne sont pas censés faire ça".
"Je m'en fiche, je veux juste voir s'il y a quelque chose derrière ces sentiments... Hier soir, je savais ce que tu faisais dans ta chambre, je pouvais entendre la vidéo que tu regardais. J'ai donc décidé de vous rencontrer "accidentellement".
Katie me regarde et vient m'embrasser. Je recule et la pousse loin de moi. "Katie tu dois arrêter ça, je ne t'aime pas comme ça".
elle baisse les yeux et voit ma bite dure. "Eh bien, votre bite semble ressentir un peu différemment à propos de toute cette situation." avec cela, elle attrape ma bite. Cela me surprend et je m'échappe de son emprise et sors de la piscine pour me diriger vers ma chambre. Allongé sur mon lit, la tête qui tourne, pensez à la situation dans laquelle je me trouve. Coincé dans un dilemme moral. Je reste allongé là jusqu'à ce que la nuit vienne, puis je m'endors.

FISSURE. Un fort coup de tonnerre secoue soudain la maison. Je regarde mon réveil et il est 3 heures du matin. Assise sur mon lit, j'entends la porte de Katie s'ouvrir, puis frapper à la mienne.
"Entrez." Je dis. Katie se tient là, vêtue d'un t-shirt et d'un short moulant.
"que veux-tu Katie" dis-je, oubliant sa peur extrême des orages.
"Je-je me demandais juste si je pouvais dormir dans ta chambre ce soir".
« Je ne connais pas Katie… » Je la regarde et elle est presque en larmes, voyant ça je ne pouvais pas la laisser dormir seule.
"D'accord, tu peux dormir ici, tu peux avoir le lit et mal dormir par terre".
« Jacques ? .
"Quel?" Je dis.
"J'espérais en quelque sorte que nous pourrions dormir dans le même lit, pour que tu puisses me tenir, je me sens beaucoup mieux de cette façon".
"Oui, je parie que tu le ferais, mais si tu vas coucher avec moi, j'ai une règle". "Qu'est-ce que c'est?" elle dit.
"n'essaie pas de faire un geste sur moi d'accord".
"D'accord Jake, je ne le ferai pas". elle s'approche et monte pour que nous puissions dormir un peu. Allongé dans une position de cuillère, j'ai ma main sur son ventre. Je ne peux pas m'empêcher de penser à quel point ça fait du bien. Elle pose sa main sur la mienne et nous restons allongés là, sentant la chaleur de l'autre.
« Jacques ? dit Katie.
"Quel?"
"Je suis vraiment désolé d'avoir menti à propos de ta consommation d'alcool"
"Je sais Katie, j'en ai fini avec ça de toute façon, j'ai regardé la météo et le Colorado est plus durement touché que nous, il est censé pleuvoir là-bas pendant environ une semaine."
Katie recule en moi jusqu'à ce que son cul soit juste contre ma bite. Elle reste assise un peu comme si elle attendait que je recule. Juste au moment où j'étais sur le point de le faire, elle commence à broyer lentement son cul dans ma bite. Je commence à devenir dur alors je pense que je ferais mieux d'arrêter ça avant qu'il ne soit trop tard et je pense avec ma bite.
"Katie, qu'est-ce que je t'ai dit, tu dois arrêter ça."
"bien Jake, je vais arrêter"
Juste comme ça, elle a renoncé à essayer de me séduire, ce qui était bizarre pour elle car elle est généralement très têtue. Elle commence à frotter ses doigts sur ma main, mais je me dis que rien de mal ne peut lui arriver alors je la laisse continuer à le faire. Au bout d'un moment, Katie me frottant la main commence à me calmer et je m'endors.

Je me réveille et réalise immédiatement que quelque chose ne va pas. Le tonnerre s'est arrêté mais j'étais hébété par le sommeil et je n'avais pas encore repris mes esprits. Je regarde l'horloge et il est 5h39. la lumière à l'extérieur commence à peine à apparaître. Soudain, je réalise ce qui ne va pas. J'ai été attaché à mon lit. Mes mains et mes pieds ont été attachés à chaque colonne de lit. À ce moment-là, Katie entre dans ma chambre et elle a une paire de ciseaux.
"C'est ce que je pensais, tu ferais mieux de me lâcher"
"Oh, ce n'est pas pour vous lâcher", dit-elle en souriant sauvagement.
Katie grimpe entre mes jambes et pose les ciseaux sur mon boxer. "Qu'est-ce que tu fais Katie ?"
"Je coupe ton boxer, si je te l'avais enlevé pendant que tu dormais, tu te serais réveillé et j'aurais pu t'attacher, et maintenant que tes jambes sont attachées, je ne peux pas tirer les retirer de toi, alors je vais les couper », rit-elle.
Elle coupe mon boxer et le retire de sous moi. Elle regarde ma bite et la prend dans sa main en la faisant bander.
"Katie, si tu n'arrêtes pas ça tout de suite, je vais en parler à maman et papa"
"faites-moi confiance" dit-elle. "Après que j'en ai fini avec toi, tu ne voudras plus le dire à maman et papa".
Elle va dans sa chambre et prend une paire de culottes et les fourre dans ma bouche pour me faire taire.

Après m'avoir fait bander, elle crache sur ma bite pour la mouiller et commence à me caresser la bite. Travailler de plus en plus vite. Tout à coup, elle plonge ma bite profondément dans sa bouche, suçant et secouant pour tout ce qu'elle vaut. Je le perds presque là, la chaleur sur ma bite est si incroyable et elle suce sur ma bite comme une pro. Elle se retire de ma bite et plonge à nouveau dessus, cette fois ma bite va jusqu'au fond de sa gorge. Elle commence à se balancer vicieusement de haut en bas, claquant ma bite dans sa gorge. La sensation est incroyable et j'approche du point de non-retour. Elle se retire de nouveau de ma bite et commence à me branler.
"Comment était-ce?" elle dit.
"eetth wath ehmatheeng" je marmonne.
"oh, désolée" elle enlève sa culotte de ma bouche, "qu'as-tu dit".
"J'ai dit, c'était incroyable, cette culotte était-elle sale?"
"Oui, c'est la culotte que je portais quand j'ai vu ta bite, ça m'a vraiment mouillé et j'ai frotté ma chatte à travers."
"ils avaient bon goût, j'aimerais pouvoir goûter votre jus frais de votre chatte."
"Whoa, pourquoi ce changement soudain d'attitude ?"
"Eh bien après ce que tu viens de me faire, j'ai décidé que ce n'était peut-être pas aussi mal que je le pensais, surtout quand ça me semble si bien".
"Alors est-il sûr de vous détacher maintenant?" elle dit.
"Oui, c'est sûr."
Elle arrête de me branler et alors qu'elle commence à me détacher, je reste immobile et quand elle défait la dernière corde, je sursaute et la saisis avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit. J'attrape rapidement son t-shirt par le col et le déchire complètement. Puis j'attrape son short et l'arrache de son corps. Elle est assise là, sous le choc de la rapidité avec laquelle elle est devenue aussi nue que moi. Je l'ai mise sur le dos et j'ai écarté ses jambes. Je descends jusqu'à sa chatte et je peux sentir la chaleur qui s'en dégage sur mon visage. Je me rapproche de sa chatte et sa respiration devient très longue et lourde en prévision de moi pour la manger. Je souffle sur sa chatte mais je ne m'approche pas assez pour que ma bouche la touche. Cela la rend folle et chaque fois que je souffle, elle se précipite vers ma bouche, essayant de frotter sa chatte dessus. Alors qu'elle se précipite vers moi, je recule encore plus loin, bientôt elle est frustrée.
"Allez Jake, je ne t'ai pas taquiné quand j'ai sucé ta bite".
"Oui c'est possible, mais je ne le voulais pas autant que tu le veux en ce moment"
"écoutez-moi", dit-elle, "si vous ne commencez pas à me manger tout de suite, alors IM GONNA-"
Elle est interrompue par moi enfonçant mon visage dans sa chatte chaude. Je commence à lécher, sucer et aspirer aussi vite que possible. Elle se cambre instantanément sous le plaisir soudain. Je sens ses jambes s'enrouler autour de l'arrière de ma tête et enfoncer mon visage plus fort dans sa chatte. Je ne peux rien faire d'autre que sucer sa chatte en espérant la faire descendre bientôt pour qu'elle relâche son emprise mortelle. Pendant que je la mange, je tends la main et je sens ses seins. Il fait encore trop sombre pour bien les regarder, mais ils sont incroyables. Mes doigts trouvent leur chemin vers ses mamelons et je commence à les pincer et à les frotter doucement entre mes doigts. Katie gémit comme une folle maintenant et me donne des coups de hanches au visage. J'ai deviné qu'elle était sur la dernière ligne droite alors j'accélérai mon rythme et concentrai toute mon attention sur son clitoris. Travailler son clitoris avec ma langue semble faire l'affaire parce que peu de temps après que j'ai commencé à le faire, elle agite ses hanches encore plus fort.
" Ooh mon dieu, oui, oh, Jake, oui mange moi, mange bien ta soeur, allez ne ralentis pas j'y suis presque, je suis presque là- OH OUI, MANGE MA CHATTE PENDANT QUE JE JOUIS POUR VOUS, AAHHH OUI, JE JOUIS, OH DIEU.
Katie serre ses jambes plus fort sur moi et son corps tremble violemment, moi d'un autre côté, j'essaie de laper tout le sperme sucré de Katie, ça a un goût tellement incroyable et ma tête tourne à cause du fait que je viens de manger ma soeur à un orgasme.
Alors que Katie descend de son orgasme, elle se lève et me dit de m'allonger. Après que je me sois allongé, elle se remet entre mes jambes pour m'achever. Elle prend mon sexe dans sa main, toujours dur comme de la pierre, et commence à le caresser. Pendant qu'elle fait ça, elle se baisse et commence à me lécher les couilles. Sentir sa langue chaude et humide sur mes couilles et sa main caresser ma bite me faisait vraiment jouir. Elle revient et prend ma bite dans sa bouche, suçant et secouant comme avant. Elle m'emmène à mi-chemin mais elle va pour la vitesse. Se rapprochant de plus en plus, elle me prend alors tout le long de sa gorge et une fois ma bite avalée, elle sort sa langue et me lèche les couilles. Cela m'a tellement excité que j'ai commencé à jouir. Sans perdre un instant, Katie s'éloigne et dirige ma bite vers son visage. Des cordes de sperme chaudes et épaisses sortent du bout de ma bite et atterrissent sur son visage. Après quatre poussées dures, le reste suinte. Après avoir arrêté de jouir, elle prend ma bite dans sa bouche pour me sucer et me nettoyer. Après avoir fini de nettoyer ma bite, elle me regarde juste.
"C'était incroyable" je lui dis.
"Alors, vas-tu encore le dire à maman et papa?"
"Pas si nous pouvons continuer à faire ça."
"Oh crois-moi, ce n'est pas la dernière fois."

Articles similaires

Nerd fils et maman

Nerd fils et maman Une maman et son fils Nerdy, une histoire en quatre parties de devenir une salope de sperme. Janet Bigs était une veuve de 38 ans, elle avait les cheveux roux, une paire de seins 38E et un cul qu'elle gardait serré en s'entraînant trois jours par semaine. Janet était une MILF. Son fils Wally était un petit garçon pour son âge, mais étant en deuxième année au lycée, il lui restait encore plusieurs années à grandir. Wally était le cerveau de la classe, alors les enfants lui demandaient toujours de l'aide pour leurs devoirs. Il a essayé...

2 Des vues

Likes 0

La salope de crack - II_(0)

Le lendemain, Laura avait de nouveau besoin de crack. Son petit-ami avait appelé ce matin-là pour lui faire savoir qu'il était attaché à Chicago et qu'il ne serait pas à la maison avant plusieurs jours. Elle lui avait dit de rentrer à la maison dès qu'il le pourrait car elle avait besoin de plus d'épicerie. Elle n'avait pas encore avoué son habitude à son petit ami parce qu'elle avait peur de le perdre s'il l'apprenait. Cependant, elle ne savait pas combien de temps elle pourrait encore le tromper. Après qu'il ait raccroché, elle a appelé son dealer pour avoir du crack...

503 Des vues

Likes 0

SALLE HIRSTMERE : LA MAÎTRESSE D'ESCRIME

Droit d'auteur : Lesley Tara, 2010 Parer! – fente ! – parer ! – nos lames ont fait un bruit métallique aigu lorsqu'elles se sont heurtées. Puis je me suis trop engagé dans une attaque et j'ai laissé une ouverture, que Miss Champney n'a pas tardé à exploiter. À la vitesse de l'éclair, la pointe de son fleuret a heurté le col rembourré de ma tunique protectrice et notre combat d'entraînement était terminé. Je n'ai pas été déçu qu'elle ait gagné - elle est mon entraîneur et m'avait testé sur de nouvelles feintes qu'elle avait démontrées plus tôt lors de la...

463 Des vues

Likes 0

La complexité de deux jumeaux

Descriptions des personnages : Jamie & Naomi : 15 ans. Sein 36B. Hauteur 5 6. Cheveux blonds. Yeux bleu pâle. Lillian « Lily » : 18 ans. Sein 34C. Hauteur 5 7. Cheveux bruns. Yeux marrons. « J'ai vu Lily embrasser son petit ami », m'avait dit Naomi. — Alors, ai-je haussé les épaules. Même si nous étions des jumeaux identiques, j'étais le garçon manqué, ce qui signifiait que je n'avais pas l'intention d'écouter ses potins. Je pensais juste- ma sœur a arrêté de parler au milieu de sa phrase. J'ai regardé à temps juste pour attraper son bond. Elle avait l'avantage...

432 Des vues

Likes 0

Esclave des Amazones

Se faire capturer, c'est nul. Cela a tendance à impliquer des choses comme vous pisser de terreur, tandis que des Amazones terrifiantes tiennent leurs lances à mort sur votre pomme d'Adam, vous laissant trop peur pour avaler. Se faire faire prisonnier, c'est chiant. Cela implique des marches menottées interminables et des coups de fouet cruels chaque fois que vous trébuchez ou vacillez. Être vendu en esclavage craint. Cela implique de se tenir nu sous le soleil brûlant, pendant que les Amazones marmonnent et se moquent de vous, tandis que votre gorge se dessèche et qu'une fine couche de poussière vous recouvre...

178 Des vues

Likes 0

Fin de l'école

C'était la fin de l'école, la fin d'une vie, la fin d'une époque. Le temps intermédiaire où la petite écolière se transformait en la femme qu'elle voulait être Randy et moi avions joué pendant des mois et j'étais profondément amoureux, mais en même temps inquiet d'être tombé trop amoureux de lui. Randy avait plus de quelques années de plus que moi, je venais d'avoir dix-sept ans. Il avait tout ce que les autres petits garçons n'avaient pas de voitures, de vélos, d'argent, de cartes de crédit et une magnifique bite coupée de sept pouces et demi que j'aimais…. nous étions en...

536 Des vues

Likes 0

Journaux de travail

***** Premier extrait de journal : « Suite à la menace d'un procès pour harcèlement sexuel, la deuxième menace de ce type portée contre moi par deux assistants personnels distincts, les poursuites en RH, à la lumière de mes compétences et de mes résultats, ont décidé de me donner une dernière chance avant qu'ils ne soient obligés de prendre des mesures supplémentaires. actions disciplinaires. Dans un effort pour réduire la probabilité d'un scénario répété, ils ont décidé de m'attribuer un assistant personnel qui, à leur avis, ne serait pas à mon goût. Cependant, ils n'ont pas pris en compte à quel point je...

522 Des vues

Likes 0

Messagerie instantanée Bro/Sis

Cette histoire ne ressemble à aucune autre histoire que vous ayez jamais lue. C'est un rôle réel que moi et mon petit ami avons joué. Je l'ai un peu nettoyé, donc il y a moins de fautes d'orthographe. S'il vous plaît ne laissez pas de commentaires sur la mauvaise grammaire et l'orthographe. Il s'agit d'une véritable conversation par messagerie instantanée. Juste au cas où vous ne le sauriez pas, lol = éclat de rire. Quand il y a un ensemble de deux parenthèses, comme ça ((mot)), c'est moi et lui qui sortons du rôle. J'espère que vous apprécierez l'histoire parce qu'elle...

363 Des vues

Likes 0

Monter une grosse bite noire

Je suis sorti tard le soir un samedi. J'avais été dans une boîte de nuit avec quelques amis, et ils étaient ivres. J'étais sobre, je ne bois pas. (C'est probablement pourquoi ils m'ont demandé de les accompagner, afin que je puisse les ramener à la maison et les éviter.) Alors, nous avons tous sauté dans mon SUV rouge et impeccable (je suis un peu un monstre propre, un endroit de saleté et je flippe.) Et déposé mes amis chez eux. A bientôt, Kate !! Je vais juste aller regarder du porno parce que je suis toujours tellement excitée quand je suis...

372 Des vues

Likes 0

Putain de filles de théâtre

Le programme de théâtre de mon collège n'a jamais été particulièrement cool. Il a tendance à attirer une foule plus ringard et retiré, ainsi que le vieil archétype de l'acteur gay enflammé. Cela fait de moi une sorte d'aberrant. Je ne suis certainement pas le gars le plus cool du campus, mais j'ai un cercle social assez large et j'ai certainement l'air un peu plus athlétique que la plupart de nos hommes. Même si je ne ressemble pas à un enfant de théâtre traditionnel, j'adore la scène et cela a toujours été mon activité parascolaire préférée depuis le lycée. Je ne...

234 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.