Harry Potter et l'anneau de Salazar partie 11

1.1KReport
Harry Potter et l'anneau de Salazar partie 11

Une partie de plus pour mon histoire... j'y travaillerai plus bientôt (j'espère que je le ferai) parce que je pense que beaucoup d'entre vous en redemanderont. Aussi la prochaine partie reviendra à Harry qui s'amusera avec Cho et Luna ! Bonne lecture!

Harry Potter et l'anneau de Salazar partie 11
Le premier week-end : le week-end d'Hermione, première partie


Hermione Granger s'est réveillée le samedi, premier week-end de l'année.
Ses draps étaient trempés, son doigt se logeait dans sa chatte... Et elle se souvient clairement d'avoir rêvé de se faire baiser toute la nuit par Goyle. Mais toutes les pensées sexuelles à propos du garçon étaient remplacées par de la haine dès qu'elle sentait son odeur corporelle... Elle puait la merde... Elle pouvait se souvenir de la nuit dernière comme si c'était dans son rêve mais elle savait que c'était réel. .. Goyle avait utilisé sa bouche comme toilette et elle avait tout mangé !

En y repensant, son estomac se retourna et elle vomit dans sa poubelle. Elle a couru aux toilettes et s'est lavé les dents puis elle a sauté dans la douche mais s'est rendu compte qu'elle ne pouvait pas l'allumer... Autant qu'elle le voulait, autant qu'elle l'essayait, elle ne pouvait pas monter l'eau. Elle a eu du mal à demander à Ginny de monter le son pour elle... La dernière fois qu'elle n'a pas pu faire quelque chose, en fait, nettoyer son visage de sperme, ça
arrivé Ginny pouvait le faire... Malheureusement, son amie n'était nulle part en vue et, Hermione a dû sortir du dortoir sentant toujours comme une poubelle sous le soleil d'été. Elle serait restée dans son dortoir mais
elle ne supportait même pas sa propre odeur... Elle devait se nettoyer.

Elle traversa la salle commune et vit tous les regards braqués sur elle, certains élèves se pinçant le nez alors qu'elle passait à côté d'eux. Elle ne pouvait voir que du dégoût sur leur visage. Elle était le point de mire des garçons et de leurs yeux lubriques... Pas cette fois... Ils la regardent comme s'ils l'utilisaient comme toilette.

Dans le couloir, elle réalisa qu'elle n'avait nulle part où aller... Elle avait l'intention de retrouver Ginny mais, l'école était grande et elle ne savait pas par où commencer.

En descendant dans le hall principal pour voir si elle pouvait voir son amie en train de prendre son petit-déjeuner, elle est passée devant un élève de niveau inférieur qui se rendait à la bibliothèque, et sur l'agenda de l'école, elle a vu une photo d'elle en train de gorger profondément un coq de cheval.

Elle maudit Malfoy à voix haute... Maintenant, tous les garçons de Hogward doivent en avoir un... Toujours en marchant vers le hall principal, elle enseigna la bite de Firenze et comment elle aimerait le goûter et s'en souvenir cette fois. .. Puis elle se demande d'où viennent ceux qui sont enseignés.

Elle avait besoin de s'excuser auprès de Firenze. Elle avait l'impression de l'avoir violé même si elle savait que c'était elle qui se faisait violer. Firenze était le plus gentil de tous les centaures de la forêt interdite.
Mais d'abord, elle devait se nettoyer.

A l'entrée du grand hall, elle regarda à l'intérieur vers la table des griffondors pour Ginny mais, elle n'était nulle part en vue.

-Où es-tu Ginny quand j'ai besoin de ton aide ? Maudit la fille pour elle-même. Si elle avait su que Ginny commençait à sucer Kingsley Shacklebolt en ce moment, elle n'aurait peut-être pas ressenti une étincelle de colère pour sa meilleure amie.

Elle a cherché Luna Lovegood à la table des Serdaigle mais, elle était absente ce matin. Harry n'était pas là pour ça, mais Ron mangeait comme un porc tout seul. Elle ne pouvait pas aller le voir... Pas comme ça. Il la larguerait juste là avec cette odeur...

-Et s'il me largue, je pourrais avoir Firenze ! C'est bien plus un homme que Ron Weasley... Qu'est-ce que c'est que ce bordel... Pourquoi je pense comme ça, lui a-t-elle enseigné.

Elle vit Malfoy et Goyle se lever et marcher dans sa direction mais, ils ne l'avaient pas encore vue et, elle courut dehors pour leur échapper. Une fois dans la cour de l'école, elle s'arrêta. Elle vit la hutte de Hagrid un peu plus loin d'elle. Hagrid a pris une douche dans son jardin. Le genre que vous trouvez dans un terrain de camping, avec un panneau pour couvrir la partie du corps... Hagrid était si grand que ces panneaux pouvaient tout couvrir. Et, elle pourrait demander à Hagrid de le démarrer pour elle...

Elle courut à la hutte et frappa à la porte.
- J'arrive, dit la forte voix forte de Hagrid depuis l'intérieur. La porte s'ouvrit sur le demi-géant. Voyant Hermione, il sourit.

La jeune fille fut frappée d'un flash de mémoire. La dernière fois qu'elle a vu Hagrid, c'était hier et il avait sorti sa bite et éjaculait plus d'une portée de sperme sur son visage.

-A propos d'hier Hagrid, je n'étais pas moi-même quand tu m'as vu dans la grande salle...

- Hermy, je pense que tu te trompes... J'étais dans la forêt toute la journée hier. Je chassais l'accromantule jusqu'à leur tanière. Depuis la mort d'Aragog, ils sont devenus une nuisance. Je pars dans la forêt en ce moment... Je dois être sûr qu'ils ne sont pas revenus, explique Hagrid.

Soudain, il fut attrapé par son odeur. Il fit une grimace puis demanda

-Hermione ! C'est toi qui pue comme ça ? C'est pire que le caca de mon demi-frère... Que t'est-il arrivé.

-Longue histoire Hagrid... Je ne veux pas en parler... Je suis venu ici parce que la douche de mon dortoir est encore en panne, peux-tu utiliser la tienne s'il te plait ? Elle prie en faisant les yeux de biche.

- Bien sûr Hermy ! C'est à l'arrière... Vous savez où ?

-oui je sais mais pourriez-vous s'il vous plaît le faire fonctionner pour moi?

-Ce n'est pas vraiment compliqué mais, bien sûr, viens avec moi !

Ils font le tour de la petite maison et marchent jusqu'à la douche.
C'était comme si elle s'en souvenait. Le panneau était si grand qu'elle serait invisible ici. Seuls ses pieds dépasseraient de dessous. Hagrid tourna un signe de tête rouillé puis un interrupteur et de l'eau chaude coula.

Et voilà Hermione !, dit Hagrid, je vais chercher mon arbalète à l'intérieur et je vais chasser. Prenez tout le temps que vous voulez puis fermez cet interrupteur. Et il était parti. Hermione Granger entra dans la grande douche de camping. Il était si grand qu'elle pouvait se tenir debout à côté du panneau et rester au sec. Elle ferma la porte et se déshabilla.
Elle rougit un peu quand elle entendit le géant passer à côté de la cabane du bois mais, il ne dit rien.

Finalement, quand elle était sur le point d'entrer dans l'eau, elle se figea... Elle ne put faire un pas de plus. Même avec l'eau qui coulait juste devant elle, elle ne pouvait pas entrer... Ni prendre le pain de savon de la taille d'une main. Elle ne pouvait pas du tout se laver... Elle était affolée et s'est mise à pleurer...

-Pourquoi! Elle a crié fort

Puis, elle entendit un bruit de grattement sur le panneau de la porte. Elle l'ouvrit un peu pour vérifier à l'extérieur. C'était Fang, le chien de Hagrid, qui haletait en la regardant. Sa queue bougeait joyeusement.

-Pas maintenant Fang... Retour mon garçon... Retourne t'installer dans ta niche, lui dit Hermione.
Le chien la regarda avec des yeux intrigués, puis se retourna et marcha jusqu'à sa petite boîte de maison.

Malheureusement pour Hermione Granger, elle le regarda revenir et quand il se retourna, elle aperçut ses couilles...


Chaque pensée de nettoyage était partie dans son esprit, elle ne sentait même plus la puanteur nauséabonde de son odeur. Tout ce à quoi elle pouvait penser était de sucer les couilles de Fang, de leur faire produire beaucoup de sperme pour qu'elle puisse tout sucer après.

Hermione sortit complètement nue de la douche... Et s'avança vers Fang qui reniflait quelque chose par terre, lui tournant le dos.

Elle a mis sa main et ses genoux à terre pour saisir d'une main les couilles de Fang. Ils étaient noirs et recouverts de fourrure, mais cela l'a incitée à les vouloir davantage. Elle en a mis un dans sa bouche. Elle a pu tout comprendre. Elle le lécha dans sa bouche. La fourrure lui donnait une sensation étrange qu'elle aimait. Elle change de boule et continue son léchage consciencieux de ses testicules

Fang a d'abord sauté au contact de sa main sur ses noix mais, quand elle a commencé à les sucer et à les lécher, il est devenu docile et excité. Les bouts pointus de sa bite sont sortis de son enclos poilu.

Pendant un trou de cinq minutes, Hermione Granger suce la balle d'un chien avec délice sur son visage.

Fang était excité comme l'enfer maintenant. Sa bite était presque complètement sortie et maintenant il avait besoin de baiser pour la remplir. Il ne pouvait pas se retourner car la petite chienne derrière lui tenait ses couilles.

Hermione Granger avait besoin de sperme... Elle avait besoin du sperme de Fang... Et elle ne l'obtiendrait jamais en léchant sa boule. Elle a tendu la main par derrière pour saisir la grosse bite du chien et a été émerveillée par ce qu'elle pouvait sentir dans sa main. C'était énorme. La troisième plus grosse bite qu'elle ait jamais eue après Firenze et Hagrid.

Dès qu'elle a lâché ses couilles pour s'emparer de son sexe, Fang essaye de se retourner. Ce faisant, sa bite, toujours dans la main d'Hermione, fit un virage à 180 degrés entre sa jambe arrière et sa pop à la vue de la fille. Sentant les petites mains sur lui bouger pour saisir la base de sa bite et une bouche commençant à le sucer, Fang s'arrêta de bouger et commença à apprécier cette sensation totalement nouvelle sur sa bite.

Hermione fut émerveillée par la vue du coq du chien. Toute rouge avec de grosses veines violettes dessus, elle n'a pas pu résister et plonger dedans. Moins d'une seconde plus tard, elle gorgeait profondément la bite avec plaisir. Elle n'avait aucun réflexe nauséeux et pouvait tout prendre dans sa bouche. C'était si bon qu'elle avait hâte de goûter son précieux sperme. Hermione Granger n'avait jamais vu de chien coq avant et elle ne savait rien d'eux. Si elle l'avait fait, peut-être qu'elle ne lui aurait pas fait de gorge profonde jusqu'au bout... Si elle avait pu s'empêcher de le faire.

Le gros chien noir était prêt à jouir.
Il avait seulement besoin d'enfouir sa bite dans ce doux trou de plaisir et de s'enfermer.

Hermione enfonce la bite une autre fois, la gardant dans sa gorge et la léchant avec sa langue. Soudain, la base du coq s'est élargie en un ballon rond de la taille d'une balle de baseball. Sa bouche était pleine. Cela arrondit sa joue, il avait du mal à respirer car la bite était toujours dans sa gorge et la base du nœud était pressée contre ses dents. Elle ne pouvait pas sortir la bite de sa bouche sans se casser la mâchoire ou toutes ses dents. Elle était coincée avec une bite de chien dans la gorge. Elle s'en fichait... Tout ce qu'elle voulait, c'était son sperme.

Fang était maintenant coincé dans ce trou. Il pouvait maintenant féconder la chienne. Le premier coup de sperme était d'environ la moitié d'une portée. Mais, il continue à éjaculer un petit jet de sperme après ça... Et il savait qu'il le ferait depuis un certain temps maintenant... C'était sa première tentative au cours des 7 dernières années.

Hermione sentit la première éjaculation remplir son ventre de glu chaude. Elle aurait adoré y goûter mais ça lui a été tiré directement dans l'estomac. La pauvre fille revint alors à elle-même. Tout d'un coup, elle put goûter la bite dans sa bouche sans que son esprit l'oblige à aimer ça... Elle commença à avoir des haut-le-cœur depuis que son réflexe nauséeux était revenu. Elle s'étouffe et s'étouffe. Elle devait se concentrer pour respirer par le nez. Chaque fois qu'elle le faisait, elle avait l'odeur du chien et de l'anus dans le nez. L'âne du chien était tout ce qu'elle pouvait voir.
Le chien éjaculait toujours dans sa gorge toutes les 5 secondes environ avec un petit jet de sperme.

-Hagrid es-tu à la maison ?

C'était la voix d'Harry Potter depuis le devant de la hutte. Son cœur s'arrêta de battre... Harry était là pour voir Hagrid. Puis sa pire peur vint... Fang qui aimait Harry aboya puis trotta vers lui. La traînant par la bouche avec lui...

Articles similaires

Fin de l'école

C'était la fin de l'école, la fin d'une vie, la fin d'une époque. Le temps intermédiaire où la petite écolière se transformait en la femme qu'elle voulait être Randy et moi avions joué pendant des mois et j'étais profondément amoureux, mais en même temps inquiet d'être tombé trop amoureux de lui. Randy avait plus de quelques années de plus que moi, je venais d'avoir dix-sept ans. Il avait tout ce que les autres petits garçons n'avaient pas de voitures, de vélos, d'argent, de cartes de crédit et une magnifique bite coupée de sept pouces et demi que j'aimais…. nous étions en...

1.3K Des vues

Likes 0

Journaux de travail

***** Premier extrait de journal : « Suite à la menace d'un procès pour harcèlement sexuel, la deuxième menace de ce type portée contre moi par deux assistants personnels distincts, les poursuites en RH, à la lumière de mes compétences et de mes résultats, ont décidé de me donner une dernière chance avant qu'ils ne soient obligés de prendre des mesures supplémentaires. actions disciplinaires. Dans un effort pour réduire la probabilité d'un scénario répété, ils ont décidé de m'attribuer un assistant personnel qui, à leur avis, ne serait pas à mon goût. Cependant, ils n'ont pas pris en compte à quel point je...

1.2K Des vues

Likes 0

La vengeance est à moi

J'ai rencontré Sue il y a quelques années, elle avait la chance d'avoir une excellente silhouette et à l'âge de 36 ans, elle s'était bien gardée, j'aime beaucoup d'hommes qui ont essayé de sortir avec elle, mais elle n'en avait rien, disant toujours qu'elle avait une amie régulière avec qui elle sortait et je n'avais aucune chance. J'ai trouvé intéressant qu'elle n'ait jamais amené son amie à aucune de nos sorties de club de célibataires, et en tant qu'organisatrice, j'ai pu voir beaucoup de nos partenaires membres, mais jamais Gaynors. Sue était une allumeuse sexuelle, elle savourait l'opportunité de me faire...

1.2K Des vues

Likes 0

DOUBLE EN-TÊTE

Je n'avais pas eu un homme qui me suce depuis des semaines et l'idée de trois autres personnes qui regardent un autre homme me sucer, puis baiser une dame plus âgée pendant qu'elles regardent semble excitante - n'est-ce pas le but du sexe - l'excitation et le plaisir ? Nous nous sommes mis d'accord sur les termes et conditions et j'ai insisté sur l'absence de pénétration masculine de mon corps. J'étais à la fin de mon adolescence lorsque j'ai réalisé pour la première fois que j'avais une bite beaucoup plus grosse que les autres garçons de mon âge. Au moment où...

1.1K Des vues

Likes 0

Une nouvelle maîtresse 2

J'ai savouré le goût du sperme de Maîtresse Natasha dans ma bouche tout le chemin du retour. Ma femme dormait quand je suis rentré à la maison et je me suis glissé dans le lit à côté d'elle sans me laver ni me rincer la bouche. J'ai gardé ma routine hebdomadaire comme toujours, sauf les deux fois où ma femme et moi avons baisé, j'ai attendu qu'elle me crie dessus pour jouir en elle (juste pour rester obéissante à Maîtresse Natasha). Bien sûr, je ne pouvais penser qu'à Natasha toute la journée et toute la nuit pendant toute une semaine. Jeudi...

814 Des vues

Likes 0

L'esclavagiste obtient son souhait 15

L'esclavagiste obtient son souhait 15 Judy a gardé les yeux bien baissés alors que nous étions assis à ma table de cuisine en train de boire du café. Rachel et Reese étaient tous les deux à une réunion de Narcotiques Anonymes. Joey les avait conduits. Judy avait un collier autour du cou, des bottes à talons hauts et un plug anal de trois pouces de diamètre logé fermement dans son rectum. Je ne sais pas trop ce que je ressens à ce sujet, Judy, dis-je. «Je suis un peu confus à ce sujet aussi. Mais sachant ce que Tory a fait...

722 Des vues

Likes 0

Maître agréable

Quelques semaines plus tard, je me suis réveillé tôt pour aider mes sœurs à préparer le petit-déjeuner. Je me retournai pour voir Maître Arik me fixer. Je clignai rapidement des yeux, sentant mon cœur battre sauvagement à la surprise de le voir réveillé. Il sourit lentement alors que je m'asseyais; les couvertures exposant mes seins et mes mamelons durcissant à l'air frais. Il tendit la main et roula doucement mes mamelons entre ses doigts. « Viens ici, dit-il d'une voix rauque. Je me suis rapproché un peu plus et il m'a fait signe de chevaucher son corps couché. J'ai soulevé une...

648 Des vues

Likes 0

Il y a un loup dans la bergerie...

*la non-fiction* C'était le premier jour de cours. Je n'étais pas nerveux; c'est une école technique de nerd, donc je me sentais bien. Je m'appelle TK, et je n'étais en aucun cas préparé pour les cours ce semestre ... bien sûr, j'ai étudié et réussi la classe mais j'ai échoué au test le plus important .... Dans mon deuxième cours, j'ai vu ce mec grand, en quelque sorte heurté par lui, qui ne se souciait pas vraiment de son existence. ...homme Si je n'étais pas amoureuse de lui, je sais que j'étais amoureuse de sa démarche... ses vêtements, à peu près...

372 Des vues

Likes 0

Les dernières vacances d'été-Chapitre 2

Laissons ces deux amants tranquilles. J'ai dit. Venez, excusez le jeu de mots, rejoignez-nous sur la véranda quand vous aurez fini. Meg et moi nous sommes dirigés vers la cuisine pour préparer un pichet de Vodka Martinis à emporter sur la terrasse. Nous nous sommes assis ensemble sur le canapé. Eh bien, qu'en pensez-vous? J'ai commencé. Meg a eu un regard contemplatif sur son visage. Eh bien, c'était une surprise pour Matt. Il n'avait aucune idée de ce qui se passait. Il a résisté pendant une minute mais il a finalement compris. Je ne pense pas qu'il pensait que nous ferions...

321 Des vues

Likes 0

Petit Daniel

Intro : cette histoire est basée sur des événements réels, mais les lieux ont été modifiés pour la protection des autres. Je m'appelle Tommy et je mesure environ 5 pi 3 po pour 145 livres et, à mon avis, pas gay mais totalement bi. J'ai 16 ans maintenant et cette histoire parle d'événements réels qui se sont produits quand j'avais 14 ans. N'importe comment à l'histoire. Quand j'avais 12 ans, ma mère est décédée et mon père a recommencé à sortir ensemble et apparemment il avait mauvais goût envers les filles parce qu'elles étaient soit A : laides comme l'enfer, B : Chaudes comme...

343 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.