Mes vacances d'été avec trois filles Vixen

197Report
Mes vacances d'été avec trois filles Vixen

Tous les personnages ont plus de 18 ans

Le soleil du matin coulait à travers les lamelles des stores vénitiens, envoyant des faisceaux de lumière laser rendus visibles par la poussière du fabricant de lapins de poussière flottant dans l'air du matin. J'ai lentement ouvert les yeux sur l'odeur du café fraîchement moulu. Ma copine Marianne a dû se lever tôt, l'odeur de sexe toute la nuit persistait dans la pièce mais je sentais le café frais. Marianne a dû se lever tôt, ce qu'elle fait rarement les jours de congé. J'ai trébuché hors du lit, encore à moitié endormi, le trajet jusqu'au lac hier soir sous une tempête de pluie a été un peu ténu mais nous y sommes quand même arrivés en moins de deux heures. Marianne avait dit qu'elle voulait aller nager tôt ce matin et qu'elle n'était pas à la maison alors j'ai supposé que c'était là qu'elle était et j'ai donc pris le petit déjeuner seule. J'ai préparé mon petit-déjeuner et me suis assis à la longue table en acajou de la salle à manger et j'ai mangé un copieux petit-déjeuner composé de bacon, d'œufs, de pain grillé et de café, beaucoup de café. Le chalet de mes parents a été acheté il y a plusieurs années et était situé au bord d'un grand lac profond à environ 70 milles de la ville.

L'ensemble de la propriété du lac avait été clôturé à environ 300 mètres de la ligne de flottaison et nous avions besoin d'une carte-clé pour ouvrir la porte et entrer. Le prix de chaque propriété était de 300 000 $ et comprenait une part proportionnelle des frais pour la clôture, les bâtiments communaux et l'entretien. Quand ma mère m'a dit combien cela coûtait, j'ai failli avoir une crise cardiaque, mais ils sont très riches, alors qui suis-je pour me plaindre du fait qu'ils dépensent leur argent. Un jour, tout sera à moi de toute façon, alors tant pis. Mes parents avaient embauché un entrepreneur pour construire la maison qui comprend quatre chambres, un sauna, un garage et toutes les commodités connues de l'homme. Il y a trois plages aménagées autour du lac, chacune identique. Chacune dispose de vestiaires et de douches et toilettes hommes et femmes. Le coût de leur entretien est supporté par chaque propriétaire au travers d'une redevance collective. Ces bâtiments sont masqués du côté de la plage et du côté des logements par une haie haute et épaisse qui forme un demi-cercle imbriqué autour de chacun avec une entrée d'environ 12 pieds de large à chaque extrémité. Cela masquait les bâtiments et garantissait une certaine intimité afin que les gens sur la plage et chez eux ne puissent pas voir les gens entrer et sortir des services, mais pouvaient les voir sortir de l'écran. C'était bien conçu et très bien entretenu.

Je venais de finir ma dernière tasse de café quand Marianne est revenue alors j'ai pris un autre café avec elle. Elle était allée à la plage pour vérifier l'eau. Nous avons parlé de nos projets d'été. J'ai 28 ans et j'ai créé une entreprise basée sur Internet à l'âge de 19 ans et j'y travaille maintenant depuis 9 ans. Il fonctionne quasiment tout seul et j'ai juste besoin de le maintenir avec le contenu qui me est fourni par les clients. J'ai décidé de passer les prochains mois loin de la ville et, comme la maison au bord du lac de mes parents était vide, c'est devenu l'endroit logique où aller. Ma vitesse de connexion n'est pas la même que celle de la ville, mais elle est plus que suffisante pour faire mes affaires. Marianne travaille dans une agence de publicité et c'est comme ça que je l'ai rencontrée. Ils font partie de mes plus gros clients. Je ne fais pas affaire avec elle pour le contrat mais elle fournit du contenu à mon interlocuteur. Après le petit-déjeuner, nous nous sommes promenés jusqu'à la plage. J'étais encore un peu épuisé, alors j'ai décidé de m'asseoir et de regarder Marianne nager, puis je me suis allongé en profitant du soleil du matin. Environ 15 minutes plus tard, Marianne est venue s'asseoir à côté de moi. C'était une belle femme rousse de 23 ans et même si elle adorait nager, elle ne pouvait pas tolérer plus d'une heure de soleil sinon elle se transformait en tache de rousseur. Trois belles adolescentes du lycée sont arrivées en courant vers l'eau, criant comme des banshees courant la tête la première dans l'eau. Ils ont nagé jusqu'au radeau qui était ancré à environ 50 pieds du rivage. L’eau à cet endroit n’avait qu’environ 12 pieds de profondeur, mais plus loin, elle descendait rapidement jusqu’à bien plus de 200 pieds. Marianne s'excusa et retourna à l'eau pour rejoindre les nouvelles filles. Ils étaient si mignons dans leurs petits bikinis. Un peu plus de matière aurait été bien et en ce qui me concerne, aucune de mes filles ne serait autorisée à porter un bikini aussi petit en public. L’un d’eux avait des seins roses gonflés mais des fesses vraiment mignonnes. Une autre avait des seins assez gros pour une fille de cet âge et un peu maigres mais elle était mignonne. La dernière avait l'étoffe d'une poitrine et d'un cul incroyablement joli pour une jeune fille.

Je me suis surpris à étudier chaque fille à tour de rôle alors qu'elles montaient sur le radeau puis sautaient dans l'eau. Ils ont dû le faire 20 fois chacun et Marianne les a suivis à chaque fois jusqu'à ce qu'elle en ait assez et revienne s'asseoir avec moi. Après environ 15 minutes, les filles sont sorties de l'eau et sont venues s'asseoir devant nous, dos à l'eau. Juste au moment où ils étaient sur le point de parler, un énorme serpent vert a glissé hors de l'eau et a mangé les trois filles, puis nous a remercié d'avoir été un appât et s'est enfui. PAS. Je pensais juste que je mettrais cela là-dedans pour voir si vous étiez attentif ou si vous faisiez défiler rapidement vers le bas pour obtenir les bonnes parties. Marianne a présenté les filles, Angie, joli cul, Chrissy, jolis seins et Adele, joli cul, qui sont arrivées hier et étaient là pour l'été. "Angie, Chrissy et Adele, voici mon petit ami Marcus. Il sera là tout l'été et je serai là pendant deux semaines" "Salut Marcus, quelle maison est la tienne ?" "La mienne est la plus grande avec la brique" "Wow tu dois être riche Marcus, c'est une très grande maison, ma maman a dit que ça a dû coûter une fortune" dit Angie "Eh bien, ce n'est vraiment pas la mienne, c'est la maison de mes parents " "Alors comment vas-tu.

"Marcus, je monte dans la maison, j'ai eu assez de soleil ce matin, peut-être un peu plus cet après-midi mais tu peux rester ici si tu veux" "Bien sûr, je me lèverai bientôt. Je veux nager pour en prendre un peu." des toiles d'araignées " " Alors Angie, quelle est la vôtre ? "Nous restons tous ici avec ma mère. Ce n'est pas notre maison. C'est la maison de ma tante et elle nous laisse rester ici pour l'été. Elle et mon oncle sont allés en Europe pour l'été pour ne pas être utiliser la maison" "Oh, je vois. Donc vous, les filles, restez toutes ensemble ici pendant tout l'été, hein" "Ouais" Je me suis allongé sur mes coudes, étudiant toujours chaque fille. Ils étaient si mignons. Je regardais au-delà d'eux et sur la gauche, là où un bateau arrivait au quai. Du coin de l'œil, j'ai remarqué que Chrissy portait sa main à sa bouche et se tournait vers Adele puis vers Angie avec son doigt pointé dans ma direction. Ils ont tous ri. "Qu'est-ce qui est si drôle?" "Oh rien" répondit Chrissy. C'est à ce moment-là que j'ai remarqué que la jambe de mon pantalon était un peu ouverte et que la façon dont ma jambe était pliée m'a permis de comprendre de quoi il s'agissait. Ma bite devait dépasser la jambe du pantalon. Je n'ai pas changé de position mais sans que ce soit évident, j'ai déplacé un peu ma jambe pour que la jambe du pantalon s'ouvre davantage et j'ai tourné mon regard vers le bateau qui arrivait au quai. "Beau bateau, hein ?" Dis-je en me penchant un peu plus pour ouvrir encore plus la jambe du pantalon. Ils se tournèrent momentanément tous les trois, puis se retournèrent et restèrent assis là, essayant également de ne pas être évidents, se tournant d'un côté à l'autre, mais jetant toujours un coup d'œil furtif à ma bite.

J'étais un peu excité en pensant à ces filles sexy qui regardaient ma bite. Je n'ai pas pu m'en empêcher et en une minute, ma bite a commencé à grossir. J'ai fait semblant de ne rien remarquer et je me suis concentré sur le bateau. Je pouvais sentir ma bite devenir plus dure et je savais qu'à tout moment, elle sortirait mon bouton de la jambe de mon pantalon, mais je n'essayais toujours pas de le cacher. J'allais bien regarder ces filles. Je ne veux pas me vanter mais ma copine me dit que j'en ai un gros. Je ne sais pas si 7,5 pouces, c'est grand, mais si elle pense que c'est grand, c'est tout ce qui compte. Je suis resté assis comme ça pendant un moment et les filles se contentaient de glousser et de rire comme si quelqu'un les chatouillait. "Ok les filles, qu'est-ce qu'il y a de si drôle" "Ummm, eh bien ummmm. Marcus, ton gros truc dépasse de la jambe de ton pantalon et il a l'air vraiment gros" dit Angie "Quoi ?" J'ai poussé ma jambe à plat sur le sable et j'ai posé ma main sur ma bite en faisant semblant d'être vraiment gêné. "Oh mon Dieu" "Ne t'inquiète pas Marcus, nous ne le dirons à personne. Ce sera notre petit secret, d'accord ?" dit Adèle "Awww les filles, je suis vraiment désolée de vous embarrasser comme ça. Pourquoi ne me l'avez-vous pas dit plus tôt ?" "Oh, tu ne nous as pas embarrassé Marcus. Je n'en ai jamais vu auparavant et Angie n'a vu ses frères qu'Adele a vu celui de son papa une fois donc nous n'avons pas pu nous empêcher de regarder" "Je suis vraiment désolé les filles d'avoir été si négligentes" " Ne vous inquiétez pas, nous ne le dirons à personne. Pouvons-nous le revoir ? » a demandé Chrissy "Non, tu ne peux pas. Quelles belles filles sexy et coquines tu me demandes ça" "Oh mon Dieu, je ne peux pas croire que tu me demandes ça. Sais-tu à quel point j'aurais des ennuis si quelqu'un le découvrait ?" "Honnêtement Marcus, nous ne le dirons à personne. Nous le promettons. S'il vous plaît, pouvons-nous le revoir ?"

Un coup de canon vient de exploser dans ma tête parce que je ne pouvais pas croire ce que j'entendais et ces filles étaient sérieuses. "Non" aurait dû être le premier mot qui sortait de ma bouche mais je balbutiai. "Allez Marcus. Si vous nous montrez le vôtre, nous vous montrerons le nôtre" dit Adèle "Quoi, mon premier jour ici et vous voulez que je sois en prison. Qu'est-ce que je vous ai fait les filles ?" "Allez Marcus. Si tu ne nous montres plus, je dirai à ma maman que tu nous as montré ton truc et nous dirons tous la même chose, alors viens nous montrer ton truc Marcus" "Allez les filles, c'est pas bien et vous le savez et vous me mettez dans un endroit très dangereux et si vous voulez le dire à votre mère, allez-y. Je ne me laisserai pas faire chanter par vous les filles, en fait j'ai bien envie de marcher tout de suite " Chez toi tout de suite et dis à ta mère ce que tu as dit. Si tu me montres le tien, nous montrerons le nôtre. Que penses-tu que ta mère dirait à cela ? Ou peut-être que je vais simplement appeler la police et les laisser régler le problème. " "Non non Marcus, nous sommes désolés d'avoir dit ça Marcus, s'il te plaît, ne le dis pas à notre mère et n'appelle pas la police" "Ok alors nous avons un accord alors, toi et moi avons un secret et je ne dirai rien si tu le gardes." votre promesse" "OK, nous le promettons, mais pouvons-nous le revoir ?" Ma bite avait perdu son tonnerre et franchement, ces filles m'ont fait peur, mais le fait de bluffer a remis les choses sur un pied d'égalité. "Écoutez, je vous ferai confiance les filles pour tenir votre promesse" "Vous pouvez nous faire confiance Marcus, c'est tellement excitant et notre premier jour aussi. Nous ne le dirons à personne, nous le promettons" Ils étaient assis là, les yeux rivés sur mon pantalon. jambe. Je l'ai ouvert à deux mains pour qu'ils aient une vue dégagée sur ma bite qui grandissait maintenant rapidement. En 15 secondes, c'était un tuyau dans mon pantalon et le bouton reposait sur l'ourlet.

Je l'ai tenu ouvert pendant environ 30 secondes et je me suis allongé sur mes coudes. Ils restèrent assis là à le regarder, sans aucun rire de la part d'aucun d'eux. "Heureuses maintenant les filles ?" "Wow Marcus, c'est si gros, comment peut-il devenir grand comme ça d'un petit truc à un gros truc si rapidement" "Excitation, jeunes filles. Il faut juste un peu d'excitation et la nature fait le reste" "Est-ce pour ça le mien fait des picotements, Marcus ? » "Eh bien, je ne sais pas mais en as-tu assez vu ?" "Pouvons-nous le regarder un peu plus longtemps. Voulez-vous voir le nôtre ?" "Je pense que ce serait vraiment dépasser les limites, donc non, je ne le fais pas." "Mais un accord est un accord Marcus, et notre promesse est notre promesse, alors tu veux voir la nôtre ?" "Eh bien, que dirais-tu de faire un test de pluie, Ok. En ce moment, je pense que j'aimerais aller nager et ensuite je dois y aller." "Pouvons-nous venir avec toi ?" "C'est autant ton lac que le mien, alors bien sûr que tu peux le faire" J'ai plongé dans le lac et j'ai nagé jusqu'au radeau et après quelques plongées, les filles suivant chacune de mes plongées, je me suis dirigé vers le rivage et j'ai dit au revoir aux filles et je me suis dirigé vers à la maison. J'ai raconté à ma petite amie que les filles avaient jeté un coup d'œil sur la jambe de mon pantalon, expliquant que je les avais vues rire et pointer secrètement du doigt et réaliser ce qu'elles regardaient, et que j'étais allée nager. "Eh bien, tu sais Marcus, ce sont juste de belles filles sexy et précoces. Je me souviens quand j'étais au lycée, j'ai vu l'ami de mon frère dans la salle de bain en train de faire pipi. Je me souviens avoir vu sa bite et à quel point j'étais excité par ça et comment ma chatte Je me souviens avoir joué avec moi-même en visionnant sa bite et à l'époque j'étais très excité à ce sujet. C'était la première fois que j'en voyais une. Oh, j'avais vu celle de mon frère plusieurs fois mais c'était différent. La dernière fois que je " J'ai vu celui de mon frère quand il était à l'université et c'était tout simplement très important. Ne t'inquiète pas Marcus, c'était probablement le plus grand frisson qu'ils aient eu depuis qu'ils ont commencé à avoir des seins et des poils pubiens. " " Eh bien, ça m'a certainement bouleversé. pour une boucle, je vais vous le dire. Votre explication donne l'impression que tout cela fait partie du fait de grandir. " " Eh bien oui, c'est Marcus et ne vous en souciez pas. Ce sont des filles adorables et vous avez fait leur été. Votre premier jour et on parlera de toi pour le reste des leurs. Les jours suivants étaient à peu près les mêmes, mais je surveillais les filles et je me faufilais jusqu'au lac lorsqu'elles étaient impliquées dans autre chose.

Après le troisième jour, j'ai réalisé à quel point c'était stupide parce que je ne pouvais pas passer tout l'été comme ça à essayer d'éviter trois adolescentes. J'ai décidé qu'il valait mieux aller nager avec Marianne mais elle ne resterait là que pendant encore une semaine et puis quoi. C'était le week-end et Marianne et moi étions seules sur le radeau en train de faire un peu de sensations délicates et nous avons entendu les filles courir vers l'eau. Ils nous ont regardés sur le radeau et ont commencé à nager. Quand ils sont montés sur le radeau, ils étaient tous gentils et convenables. Ils ont posé une centaine de questions sur tout, depuis combien de temps nous étions ensemble et allions-nous nous marier et tout le reste. Marianne a été très patiente et a répondu à toutes leurs questions. Après environ 30 minutes, ils sont repartis, nous laissant à nouveau seuls. "Ne sont-elles pas simplement les filles sexy les plus mignonnes et les plus mignonnes ?" "Oui, ce sont Marianne", répondis-je mais je savais qu'ils étaient gentils, mais c'étaient aussi des renardes et je savais juste que des problèmes se profilaient à l'horizon. La semaine passa vite et Marianne partit retourner au travail et les filles étaient là pour l'accompagner et elle leur fit savoir qu'elle reviendrait le week-end prochain et qu'elle prendrait bien soin de Marcus pour elle. Elle ne savait pas ce qu'elle disait. Lundi matin, j'ai décidé que j'allais simplement vaquer à mes occupations et ne pas m'inquiéter pour les filles et que je serais un adulte et que je gérerais tout ce qui se présenterait de manière rationnelle. J'ai nagé jusqu'au radeau, il était environ 10h30 du matin et le soleil était déjà chaud. Il y avait une brise fraîche qui soufflait doucement du lac. À 11 heures, j'ai entendu les filles qui sont immédiatement sorties vers le radeau. A peine furent-ils montés sur le radeau que tout commença. J'étais allongé sur le ventre et les filles étaient assises à moins de deux pieds de mon visage, assises avec leurs jambes repliées sous leur menton. "Alors ta copine nous a dit de prendre soin de toi Marcus. Tu veux regarder nos trucs maintenant ?" "Eh bien, bonjour à toi aussi. Eh bien, tout d'abord, on ne les appelle pas des trucs. J'aime appeler ça une chatte douce et délicieuse (j'aime lécher et sucer) et tu ne penses pas que tu es un peu trop en avant. avec moi?" "Pourquoi Marcus, nous avions un accord, n'est-ce pas et nous voulons que vous voyiez nos trucs, je veux dire nos chattes", a déclaré Adele avec insistance. "Vous les filles, vous n'êtes pas aussi gentilles que Marianne le dit, mais si cela peut vous aider à vous sentir mieux et à en finir avec ça, ok, montrez-les-moi."

Ils se sont tous penchés, enroulant un bras autour de leur jambe et ont tiré l'entrejambe du bikini sur le côté. Ma bite s'est boulonnée sur un tuyau en 2 secondes chrono. J'avais déjà vu des chattes de filles, mais je n'avais jamais vu de chattes de filles sexy et la vue devant moi était incroyablement obscène et elles étaient si belles. C'était un spectacle hors de ce monde. La chatte d'Angie avait du duvet de pêche et Chrissy n'avait que des poils blonds soyeux sur ses monts, mais la chatte d'Adele était ornée d'un buisson plein de fins cheveux blonds. C'était magnifique. "Wow, les filles, je ne sais pas quoi dire. Elles sont très belles et merci de me les avoir montrées maintenant que notre accord est conclu alors couvrez-les" "Pouvons-nous revoir ta bite Marcus ?" "Alors, qu'est-ce que ça va être notre truc maintenant, tu me montres tes chattes et je te montre ma bite ?" "Pouvons-nous Marcus, est-ce qu'on peut, est-ce que ce sera notre truc ? Ce serait trop cool. J'étais vraiment excité quand tu as regardé ma chatte et j'ai aimé te la montrer", dit Angie "Eh bien, tant que vous, les filles, gardez ça un super secret et on le jure" "Bien sûr, ok, on le jure" répondirent les filles l'une après l'autre. On tendit les mains et l'une sur l'autre on jurait que ce serait un super secret. "Ok, maintenant que nous avons un accord, je suis tout à fait d'accord pour regarder tes chattes serrées. Elles sont assez belles tu sais et j'étais assez excitée aussi. Je n'ai jamais vu une chatte auparavant qui n'était pas belle, alors elles sont assez incroyables" Je me suis assis et je me suis tourné vers eux, assis comme ils l'étaient. Mes yeux n'ont jamais quitté leur entrejambe rose gonflé et un par un, ils ont tiré leur bas de bikini d'un côté, exposant trois des belles créations roses de la nature. Incroyable, belle et très sexy d'une manière perverse. J'étais étonné de voir à quel point j'étais excité et ma bite était si dure qu'elle me faisait mal. J'ai enroulé la jambe de mon short de bain, je l'ai rentré et j'ai sorti mes couilles et ma bite. Mes couilles reposaient sur la terrasse en bois et ma bite était debout. "Wow Marcus, il est si gros. Pouvons-nous le toucher ?"

J'ai regardé autour du rivage et, tôt le matin, il n'y avait personne en vue. "Nous avons convenu de montrer seulement et maintenant vous voulez toucher. Est-ce que ça va dans les deux sens ?" Ils se regardèrent et sans même s'arrêter un instant et hochèrent la tête. " " Oui, si vous nous laissez toucher le vôtre, vous pouvez toucher le nôtre " " Ok, une petite touche chacun " Ils se rapprochèrent et un par un ils le touchèrent, Angie vient de lui donner un coup mais Chrissy a enroulé sa main douce autour de lui, une pression chaude l'a fait palpiter et sauter. Adèle a fait de même mais a laissé sa main glisser jusqu'au bouton. "Comment se fait-il que la fin soit si douce et le reste l'est aussi." dur Marcus?" "Eh bien, je ne sais pas si je devrais t'expliquer ça, mais vu que nous avons déjà franchi la ligne de tant de façons, qu'est-ce que c'est?" Je leur ai expliqué les raisons de la façon dont c'était et plus j'expliquais, plus de questions étaient posées. " Ok, alors vu comment je t'ai laissé toucher la mienne, à mon tour ? " J'ai tendu la main en commençant par Angie, sa chatte rose était si douce, les lèvres extérieures toutes gonflées et quand j'ai plongé mon doigt près de son ventre, elle était mouillée et glissante de jus de fille. Avec mon autre main, j'ai caressé les quelques poils blonds sur les monts de Chrissy. Ils ressemblaient à de minuscules brins de soie. Elle aussi était mouillée et dégoulinante, faisant une trace d'escargot sur la terrasse en bois. Adèle était déjà en avance sur les autres et avait maintenant ma bite dans sa petite main et massait le bouton, me faisant frissonner tout le corps. "Alors tu aimes ma bite, hein Adèle ?" "Bien sûr, Marcus, mais qu'est-ce que c'est que tout ce liquide autour du trou ?" J'ai éloigné ma main de Chrissy et je l'ai poussée entre les jambes d'Adele et je suis allée directement vers son petit trou. Je pouvais voir son humidité briller sur ses cheveux fins et j'ai glissé mon doigt en elle. Elle frémit. Sa chatte était si belle et même si elle avait une bonne pincée de poils, sa vulve était clairement visible. J'ai touché son clitoris gonflé. Elle a laissé tomber sa main de ma bite et s'est penchée en arrière sur ses deux mains et l'expression de son visage disait tout.

"Oh Marcus, ça fait du bien" "Fais-moi aussi", dit Angie Mes doigts se sont mis au travail sur Angie et après environ une minute, Chrissy le voulait aussi. Je suis passé de l'un à l'autre en glissant mon doigt dans et hors de leurs trous de chatte graisseux et en caressant leur clitoris et après près de 10 minutes d'attention sur eux, ils ont chacun commencé à gémir. "Oh, j'ai une sensation vraiment drôle, Marcus", dit Adele, presque étouffée par ses mots. "Je le suis aussi, Marcus", a sonné Angie. J'ai travaillé le clitoris d'Adele d'avant en arrière avec mon pouce et j'ai senti son corps sexy commencer à se tendre, puis ses jambes se sont étirées, ses orteils se sont recourbés et elle a commencé à avoir un orgasme. Cela dura presque une minute puis elle s'allongea sur le dos, haletante comme une chienne en chaleur. Angie était proche et j'ai donc continué sur son bouton et j'ai commencé avec Chrissy. Chrissy était de loin la plus mouillée de toutes et quand j'ai glissé mon doigt dans sa chatte, je pouvais sentir la flaque de jus sur le pont. Angie n'était toujours pas là quand Chrissy commença à gémir. Elle vibrait et j'ai accroché mon doigt dans son trou juteux pour qu'elle ne puisse pas s'en sortir, la rapprochant en appliquant plus de pression sur son clitoris. En moins d'une minute, Chrissy a sursauté plusieurs fois, puis sa chatte a commencé à se contracter, crachant son jus sur le pont. Elle a produit une énorme quantité de sperme et la pensée qui me traversait la tête était que j'aimerais un jour sucer et boire son jus. Je me tournai pour me concentrer sur Angie qui était proche mais n'était toujours pas là. J'ai placé mon autre main sous ses fesses maigres et sucrées et j'ai cherché son bouton de rose maintenant glissant de son jus. Mon doigt faisait juste le tour de son trou du ventre pendant moins de 5 secondes lorsqu'elle a commencé à convulser, maintenant prise dans les jets d'un orgasme. Elle se débattait les jambes et m'a presque donné un coup de pied à l'aine, mais je l'ai retenue et je l'ai travaillée pendant près de deux minutes avant qu'elle ne s'effondre finalement sur le pont. "Wow Marcus, c'était tellement merveilleux. Pouvons-nous faire plus ?" "Eh bien, pas maintenant les filles, mais vous pourriez jouer avec ma bite jusqu'à ce que j'en ai une" "Ok, je peux y aller en premier ?" dit Adele "Bien sûr, vous pouvez tous jouer votre tour"

Adele a commencé mais ne savait pas vraiment comment branler une bite alors je lui ai montré et un par un, ils se sont relayés jusqu'à ce qu'ils deviennent vraiment bons dans ce domaine. J'ai récupéré un peu de jus de leurs chattes et je l'ai étalé sur ma bite. "Oh, c'est tellement mieux Marcus. J'aime ce que ça fait dans ma main. C'est vraiment chaud et c'est si dur" Pendant qu'ils me branlaient, j'ai plongé mes doigts entre leurs jambes, ramassant le jus de leur chatte puis suçant mon des doigts. Chacun avait un goût différent et chacun était du pur nectar d’ambroisie des Dieux. J'étais au paradis. Je n'arrêtais pas de regarder par-dessus mon épaule pour observer le rivage et les arbres, mais jusqu'à présent, personne ne s'était aventuré jusqu'au lac. « Quel goût a-t-il, Marcus ? » "Mieux que n'importe quel jus ou boisson gazeuse que vous pouvez acheter dans le magasin, c'est sûr. J'adore votre goût les filles, essayez-en ici." J'ai plongé mon doigt dans Chrissy et lui ai dit d'ouvrir la bouche. Elle a hésité alors je l'ai tendu à Adèle qui était maintenant passée maître dans l'art de me branler la bite. Elle n'a même pas hésité une seconde et a sucé le bout de mon doigt. "Mmmm, ça a bon goût" J'étais presque prêt à jouir et j'ai prévenu les filles. "Écoute Adele, je suis prête à jouir alors prépare-toi". Je pouvais sentir ça commencer et en moins de 5 secondes, la première poussée s'est envolée dans les airs et a atterri sur la jambe d'Angie. Épaisse et crémeuse, une grosse goutte restait là alors que d'autres arrivaient après. Adele avait le contrôle de ma bite crachante et la dirigeait vers Chrissy puis vers elle. Adèle était un chien de chasse et quand son jet s'est envolé vers son visage, elle l'a attrapé dans sa bouche et l'a avalé. Sans même réfléchir, elle se pencha en avant et avala avidement les trois jets restants dans sa bouche chaude, avalant à chaque fois puis aspirant l'extrémité en la retirant avec un pop. "Wow Marcus, tu as si bon goût et il y en a tellement. Peux-tu recommencer ?" "Eh bien, je ne sais pas mais pourquoi ne laisses-tu pas une des autres filles essayer et tu pourras leur apprendre à sucer des bites" "Oh, ça a l'air si sale Marcus mais je pense que j'aime ça. Est-ce que je t'ai sucé la bite, c'est bien ?" "Eh bien, tu n'as pas vraiment sucé ma bite, tu as juste avalé ma charge crémeuse et tu l'as très très bien fait. Je suis impressionné" "Angie, pourquoi ne fais-tu pas un tour" Angie s'avança à nouveau et se pencha très délicatement. en avant et pose simplement ses lèvres sur le bout de ma bite. Il y avait encore un peu de sperme qui s'écoulait au bout et elle se redressa et le lécha de ses lèvres. "Tu as raison Adele, c'est bon et délicieux" Angie se pencha à nouveau et cette fois prit mon bouton dans sa bouche.

Ma bite commençait déjà à se ramollir, mais une fois que j'ai senti sa bouche chaude entourer mon bouton, elle a repris vie. Angie en prenait un peu plus à chaque fois qu'elle appuyait jusqu'à ce qu'elle en ait presque la moitié dans la bouche. Elle s'assit et eut un haut-le-cœur. J'ai senti mon bouton toucher le fond de sa gorge. Chrissy en a profité pour essayer et, sans même s'arrêter sur le bouton, a pris près de la moitié de ma longueur dans sa douce bouche, ses lèvres charnues s'enroulant étroitement autour de ma bite. Elle a travaillé pendant environ 3 ou 4 minutes, puis Adèle lui a tapoté l'épaule et elle s'est assise et immédiatement Adèle a mis sa bouche sur moi. Elle a sucé fort et je pouvais sentir le tirage sur mes couilles. Après quelques minutes, Angie voulait à nouveau son tour. Les filles se sont relayées pendant près de 10 minutes et je pensais que je n'allais plus pouvoir jouir jusqu'à ce qu'Adèle engloutisse ma bite jusqu'à la garde. Je pouvais le sentir entrer dans sa gorge tendre et c'était suffisant. "Je reviens les filles, Oh oui je vais jouir. Préparez-vous, préparez-vous, ça arrive" J'ai explosé pour la deuxième fois le premier jet pris par Adèle qui a vite avalé et était prête pour le deuxième mais Chrissy l'a repoussée et j'ai attrapé la deuxième dans sa bouche ouverte alors qu'elle descendait sur ma bite. Elle aussi a avalé, puis Angie a eu son tour sur le troisième avec Adele faisant le travail de nettoyage. Ils se sont tous assis et m'ont regardé. "Sainte vache, Marcus, c'est si merveilleux et ça a si bon goût, je veux juste continuer à te sucer Marcus et continuer à te goûter, n'est-ce pas ?" "Oh mon Dieu les filles, c'était fantastique et j'adorerais recommencer mais un homme a besoin d'un peu de repos entre les deux. Peut-être plus tard, d'accord ? Peut-être que plus tard, vous pourrez vous faufiler jusqu'à la maison. Je suis le seul là-bas et peut-être que vous le ferez. laisse-moi sucer tes petites chattes Ok" "J'aime ce mot Marcus, bites et chattes, bites et chattes" "Tu veux dire que tu aimerais mettre ta bouche sur nos chattes, je veux dire nos chattes" demanda Angie "Bien sûr que je le ferais et je Je parie que tu adorerais ça" "Ok, plus tard, nous nous faufilerons chez toi" dit Adèle. Ils commencèrent tous un chant étouffé. Des bites et des chattes encore et encore. "Ok, putain de monstres affamés, regardez ce que vous m'avez fait faire. Maintenant, nous avons définitivement franchi la ligne et vous ne pouvez rien dire à personne parce que si vous le faites, je finirai par aller en prison" "Oh, nous ne dirons rien à personne." Marcus. Ce sera notre secret et nous sommes vraiment doués pour garder des secrets, n'est-ce pas les filles ? "Oui, tu n'as pas à t'inquiéter un peu Marcus, notre secret sera notre secret." Les trois filles ont fait un crochet au petit doigt et se sont jurées qu'elles ne répéteraient jamais rien de ce qui s'était passé, jamais. Nous avons nagé un peu, lavé nos bites et nos chattes, puis avons nagé jusqu'au rivage.

Je suis allé chez moi pour préparer un déjeuner et les filles sont parties chez elles en riant comme le font les filles. J'ai erré dans la maison, désormais vide depuis que Marianne est retournée au travail et a décidé de faire une sieste. Je me suis réveillé vers 1h30 au son de la sonnette. Vêtu uniquement de mon short, je me suis dirigé vers la porte pour être accueilli par mes trois petites copines. "Pouvons-nous entrer Marcus?" "Bien sûr, est-ce que quelqu'un t'a vu venir ici ?" "Non, nous avons été très prudents et avons marché le long de la plage puis coupé les arbres derrière ta maison" "Où as-tu dit à ta mère que tu allais" "Nous lui avons dit que nous allions nous promener autour du lac et que nous partirions pendant quelques heures " " Vous êtes de bons petits détectives, entrez. Je pense à vous les filles depuis quelques heures " " Eh bien, nous n'avons pensé à rien d'autre qu'à votre bite Marcus. Nous l'aimons tous tellement et j'ai hâte de jouer à nouveau avec. " " Eh bien, allons tous dans ma chambre alors. " J'ai verrouillé les portes et fermé les stores, plongeant la maison dans la pénombre. Les filles étaient vêtues de chemisiers et de shorts et je leur ai dit d'enlever leurs vêtements. Ma bite était déjà dure et alors que j'enlevais mon short, elle a attiré l'attention, au grand étonnement des filles qui restaient là, bouche bée. "Eh bien, tu ne vas pas enlever tes vêtements aussi ?" J'ai allumé la lampe de chevet et je me suis allongé sur le lit et j'ai regardé mes trois filles renardes enlever leurs vêtements en s'émerveillant de la beauté de la jeunesse. J'étais désormais classée parmi les amantes des filles, mais pas par choix, par circonstance et mes petites amies étaient là par choix. Ils semblent tous avoir perdu toute inhibition et ont immédiatement rampé sur le lit et se sont assis à côté de moi. J'ai passé mes mains sur leurs corps, les touchant partout. Les seins d'Adele étaient incroyables et ses mamelons étaient gros et gonflés et quand je lui ai serré les mamelons, ils sont devenus durs mais l'auréole est restée gonflée. Ils étaient vraiment incroyables pour une cow-girl. Angie avait de grosses bosses mais ses mamelons étaient durs et tous froissés comme de gros raisins secs. Les petits monticules de Chrissy étaient durs et avaient développé la masse molle qui définit les seins, mais ses auréoles étaient brun foncé et de la taille d'une pièce de monnaie avec un mamelon rose pour parler. Quand je les ai modifiés, ils ont répondu mais n'ont toujours pas fait de téton. "Viens ici Chrissy"

Chrissy s'est rapprochée et je l'ai tirée vers moi, je l'ai assise sur mon ventre et j'ai embrassé ses petits seins en les suçant doucement. Cela a fait ressortir un mamelon que j'ai taquiné avec mes dents, les rendant encore plus gros et plus durs. Adele jouait déjà avec ma bite et je pouvais dire qu'Angie voulait aussi se lancer dans l'action. "Adele mon ange, tiens ma bite pour Angie pour qu'elle puisse me sucer" Angie n'avait besoin d'aucun encouragement et se pencha en avant et prit mon bouton dans sa bouche chaude, suçant doucement puis m'engloutit lentement. J'ai glissé ma main sous son ventre et j'ai touché son petit trou humide en plaçant mon pouce sur son trou du ventre. Elle repoussa mon pouce, me permettant de l'insérer un peu. J'ai pincé la peau entre son petit bouton de rose et sa chatte, la faisant gémir et gargouiller pendant qu'elle me suçait la bite. J'étais au paradis. Chrissy miaulait maintenant et avec mon autre main je saisissais ses fesses, sa chatte était collée à mon ventre par son humidité et sa chatte faisait des bruits de succion alors qu'elle la faisait glisser d'avant en arrière. Elle s'amusait vraiment. Je voulais lécher la chatte. "Écoutez les filles, je veux que vous vous allongeiez toutes ici les unes à côté des autres." J'ai positionné les filles comme je le voulais. La plante des pieds jointe et les jambes écartées en forme d'aigle. Leurs petites chattes brillaient d'humidité. Leurs jus coulaient avec un pur désir d'adolescent. "Ok mes anges, préparez-vous pour l'expérience de votre vie. Vous vous souviendrez toujours de ce jour." Je me suis penché devant Chrissy et j'ai glissé ma langue jusqu'à son trou de derrière et je l'ai serpentée jusqu'à son clitoris, le forçant à revenir. la capuche avec ma lèvre supérieure et je l'ai aspirée. Elle s'est enroulée. Je pouvais sentir le doux duvet des cheveux sur ses monts avec mon nez. C'était doux comme de la soie. J'ai continué à m'assurer que ma langue touchait son trou du ventre à chaque fois et je savais qu'elle aimait ça à la façon dont son corps se tendait. "Aaaaiiiieeeee Marcus, oh ça... oh oh Marcus oh j'aime tellement ça... ça... ça" Je me suis arrêté à sa grande déception et j'ai déménagé vers Adele et j'ai fait la même chose. Adele's clitoris was much bigger than Chrissy's and when I skinned back the hood exposing her button then lifted it up with my lower lip then sucked it into my mouth she cried out. Her pussy hair was sparse but soft and straight and had not yet begun to curl. "Marcus oh Marcus that is so intense. She was shivering with excitement.

Je l'aime beaucoup. Oh do me more, do me more please" I stopped but her cries continued and I switched to Angie. I knew Angie liked the bum treatment from earlier today so I curled my tongue into her bummy. She swivled her hips up tilting her bald pussy permitting me easier access to her puckered bummy hole. Her reaction to having my tongue in her bummy was a sign and that later if I got a chance she would really like my cock in there. I switched back and forth between the girls taking no more than two minutes with each one, bringing them closer and closer with each turn. They were all ready for their orgasm. One by one I brought them off, sucking their flowing juices, gulping down their little explosions, their pussies forcing nectar to my waiting tongue and mouth. I drank each one like a thirsty dying man in a desert. Their little pussies seeking more tongue more stimulation increasing their intense pleasure and I couldn't get enough. I sucked them and it didn't matter how much I sucked and licked, when I switched from one to the other another flow was waiting. I kept up my tongue work until all three had three or four each and Angie or course had to have my finger in her bummy in order to cum but when she did she came like a freight train. I was so excited by these teenage girls and licking them, tasting their juice and orgasms had my cock leaking like a faucet. Ce qu'il faut faire. "Oh my angels I so much want to fuck you all but I am afraid to" "Why Marcus, we all want to. We talked about this and we want to try Ok?" "But your pussies are virgin and I am afraid to hurt you and then your mother will know and there will be some hard explaining to do and in the end I will be in a whole lot of trouble" "But we can try can't we?" "Oh I want to so bad. You girls have got me so hard and so excited if I don't cum I am going to explode" "Come on then Marcus, let's try Ok" "Ok, who wants to go first" "I do, I do" cried Angie "Because if I can then everyone can" Angie was somewhat a skinny girl but she a plump little ass and when she grew up she would have an amazing body. Her bone structure and body type would make her a stunner. "Ok then, you girls move over and let Angie lay in the middle of the bed" Chrissy and Adele moved one on each side and I moved Angie, lifting her legs over mine as I sat on my heels and pulling her up by her hips. She was wet and somewhat nervous when I positioned my cock and rubbed it up and down her virgin wet juicy pussy seeking the hole.

I found it and lodged my knob with just the tip pressing inside her labia. "This is going to hurt a bit once I put my cock inside your little cunt Angie but I will let you know when it will hurt and it will only be for a minute or two and then it will be fine" "Why is it going to hurt Marcus. Wait don't do it yet Ok?" "Well you are still a virgin Angie and when a girl is a virgin the first time always hurts a bit but if you don't want to, I understand" "Oh I want to Marcus but just go slow OK" "Of course angel, I will be very gentle with you and I will let you know when it is going to hurt" The other girls were poised, looking very intently at my cock nudged against Angie's vulva. "When it goes in, how far does it go" "Well that depends but most women can take all of it without a problem but I am not sure about you girls so we will just have to wait and see" "Are you ready Angie?" "I think so" I pushed a little against her tiny hole and felt a little resistance but after a few pushes was able to get about an inch of my cock in her cunt. The girls were just mesmermized and bent lower to get a good look at what was happening. I pulled out and pushed again looking at Angie the whole time. Eye to eye contact waiting for a sign of some kind but she looked very content. "Are you Ok Angie?" "Oh yes Marcus it feels really good so far, when is it going to hurt?" "Well I am going to push a bit more inside you and you should feel it when my cock gets close to your hymen. That is what make you a virgin and is a little piece of skin that covers your pussy hole inside. When my cock goes past that it will hurt and you might even have a bit of blood but don't worry that is perfectly normal"

I pushed a little harder and the grip virgin tiny cunt had on my cock was pure pleasure and then I felt her hymen and her eyes went wide. "This is where it is going to hurt a little bit Angie and if you need to cry, go ahead and cry" I pushed a little more and I could see the look on her face change. I knew she felt some pain but I persisted and gripped her hips tightly and plunged my cock into her tiny cunt to the hilt. She screamed and tried to get away but I held her tight. She started to cry. "Oh it hurts Marcus, oh stop please, please Marcus don't do it anymore, it hurts" "Just stay still angel and it will go away, trust me Ok" "Ok but it hurts" I held her still, my cock was throbbing inside her, the vein pulsing. After a few minutes she stopped crying and I pulled out a little and she winced but she didn't complain. I started moving my cock back and forth a little at a time until I could see that she was starting to enjoy it. "Oh Marcus that feels pretty good right now and I feel so full. It is a wonderful feeling" "Oh yeah you like my cock in your little cunt do you?" "Yup it feels so grown up and I like it" I started fucking her, pulling my cock all the way out. Chrissy and Adele were just amazed at how big my cock was and how Angie's pussy was and how was it possible for it to fit and a hundred other questions. Angie was in her glory, we were fucking and she got to go first and I could tell she was really getting off on it. I kept pulling my cock all the way out and then pushing it all the way into her tiny cunt, buried to my balls in her tight clasping girl honeypot. After about 5 minutes I could feel her tense every time my knob passed over her spot so I knew she was ready to cum and so was I so I ramped up my speed a bit and when I felt the boil begin

I pulled her tight ramming my cock into her, angling it upwards concentrating on her spot. "Oh Angie baby, I am going to cum in your tight pink cunt" "I feel it too Marcus, oh fuck me Marcus, oh I like saying that, it makes me feel like a dirty girl. Oh Marcus I am getting that funny feeling in my pussy. I am ready too, fuck my little cunt Marcus" I pumped my engorged cock into her cunt and she took it like a trooper, moaning and mewling until the throws of orgasm took over. She just humped at my cock grunting like a wild animal. A skinny girl grinding her little pussy against my pounding cock seeking every last centimeter, sucking every last drop of my orgasm as it exploded deep inside her tight hole. This beautiful girl, impaled on my rock hard cock had turned into a little animal. She gasped for breath as each wave of her orgasm coursed through her hot body releasing her girlie juices on my cock and her pussy contracting on my cock. Finally spent, she relaxed, sweat rolling down her pretty face. "Oh my God Angie did you like that?" asked Chrissy "Chrissy that was the most wonderful thing that I have ever felt. I love fucking" My cock was still hard but I pulled it out of her virgin bloody cunt, the girls watched as I withdrew it, marveling at how big it was and when my sperm started leaking out from between Angie's red pussy lips they were beside themselves with excitement. "Oh can I go next Adele?" "I guess so" I turned and laid down next to Angie and kissed her on the mouth and moved her hands down to play with her pussy and told Chrissy to straddle me. "Oh my cunt is so wet Marcus and there is so much stuff coming out and it feels all sticky" "Yup, I filled that sweet cunt of yours right to the brim angel, did you like getting fucked with my big hard cock.

Do you like it when we talk dirty like this? "I really like talking dirty and using all those dirty words Marcus. It gets me all excited and I really like fucking a lot and can't wait until it is my turn again" I pulled Chrissy down to me and kissed her tits and told Adele to put my cock against Chrissy's cunt. She quickly moved behind Chrissy and grasped my cock in both hands and slopped it back and forth a couple of times until she found the hole and when I felt it I hunched my hips lodging my knob just inside her pussy. "Are you ready Chrissy? When you are just push down Ok?" Chrissy didn't need to be told. She pushed down slowly and when I felt enough of my cock inside her I gripped her bum cheeks and pulled her down in one motion burying my cock to the hilt in her. She didn't wince or cry out and sat down with all her weight taking my cock deep inside her cunt. We all just froze there. "Didn't that hurt?" asked Adele with an astonished look on her face, her mouth wide open in awe. "Chrissy have you had sex before?" "No of course not but when I was younger, I had an accident on my bike and I had to go the doctor because I had some blood coming out of my cunt and my mommy said that I probably ruptured my hymen and the doctor agreed with her, so does that mean that I am not a virgin?" "Well if you weren't before you sure aren't now. How does it feel?" "It feels really good Marcus and I don't have any pain at all but I can feel your cock way up inside me and it feels like it is touching something inside me" I knew what that was. My cock was touching her cervix. I lifted her up a bit and pulled her back down again and she took me easily. I probed around moving her this way and that until I felt my knob nestling in her cervix hole. I still had about an inch of my cock not buried in her. I pushed a little more against her cervix, feeling it open a little bit more each time I pushed against it and then felt my knob enter her most precious of places, the entrance to her womb. It was so tight and felt like a vise had suddenly been clamped on my cock. "Oh Marcus that feels really weird but I like it" I toyed with her like that for about 2 or three minutes then decided it was time to give her the fuck she was here for and pulled out until my cock was just inside her labia. Adele was playing with my balls and slid her hand around my slick wet cock.

I pushed hard against Chrissy pulling her down again and then started bucking my hips against her driving my cock into her cunt. I knew that position we were in didn't allow me to massage her spot with my knob so I pulled her close and sat up, then laid her down on the bed with her legs wide open and draped over mine. I fucked into her cunt several times until I found the right position and went to work on her. "Marcus, oh Marcus that feels so wonderful. Oh Adele you just wait until it is your turn, this is so great" I had her in the right position and concentrated pressing my knob against her spot until I could feel her body begin to tense, her stomach muscles contracting each time I pushed my hard cock into her. I only pulled my cock out as far as her spot then drove it back in again and each time I could feel her cervix. After almost 5 minutes my balls were aching, seeking release. "Marcus your balls are so big now and they feel really hard" said Adele "That is because my balls have another orgasm built up and ready to pump into Chrissy" Angie was now with Adele, her hands mingling with Adele's touching my cock and squeezing my balls. I could feel Chrissy getting closer and her breathing had now turned to gasping and moaning loudly. "Oooohhhh Marcus, yes fuck my pussy, fuck me good Marcus, Oh yes like that. Oh fuck my sweet cunt" I felt her start, her pussy clutching my cock, her hips bucking against me, her breathing now rapid, a pool of sweat in the hollow between her titties glistened in the dim light. Once she convulsed the first time I couldn't stop my own and exploded inside her. I pumped my cock into her forcing it deep as spurt after hot spurt of my cum filled her cunt. She was beyond herself, totally wrapped in the throws of orgasm, gripping my forearms trying to pull me further inside her and after almost a minute she collapsed, drained but her pussy was full. I rolled over onto the bed exhausted. "Marcus, it is my turn. I want my turn Marcus" said Adele very emphatically "Just give me a few minutes angel and I will be ready for you" "Come play with my cock for a bit Ok" Adele moved down a bit and took my now soft cock in her warm hands and cupped my spent balls with the other. I felt a little sensation but not enough to drive a hard on and after a few minutes of no reaction, Adele leaned forward and took my cock in her mouth. That was the ticket and slowly but surely my cock got harder until it was ready. "Come lay down here Adele" I laid her on her back and got between her legs and slopped my now hard cock up and down her sopping wet cunt and found the door to her treasures open and ready as well. I was tired after fucking Angie and Chrissy and didn't want to take my time with Adele so I nudged my cock in about in inch and then drove it home. "Oh Oh Aaaaiiiieee oh that feels good Marcus" "No pain Adele?" "No pain Marcus but oh I feel so full and your cock feels so hot inside me.

Oh Angie Oh Chrissy isn't this the most wonderful thing?" "Yes Adele it is so good I want more but it is your turn" I didn't wait to go slow with Adele and started fucking her cunt with a passion. I looked down at her hairy little muff as I moved my cock in and out, watching her puffy labia extend and then disappear each time I drove my cock into her sliding along her swollen clitoral bud. She was writhing on the bed, delirious with pleasure. I leaned foreward and put my hands on her shoulders, pulling her down and sucked on her wonderful titties. She loved my nipple work as I kept punching my cock into her cunt. The angle was just right and I could feel my cock passing over her spot and concentrated on that and within a few minutes she was mewling and moaning loudly. I could feel her wet cunt oozing girlie juices against my balls. Adele kept pushing up against my cock each time I shoved it into her. Each time I pushed in I bit her nipple sending shock waves of pleasure through her body and then without warning she started to cum. "Oh fuck me Marcus, I am getting a funny feeling in my pussy Marcus. Oh please fuck me harder Marcus. Aaaarrrrrgggghhhh Marcus yes, do me do me" I picked up the pace a bit and felt my balls begin to swell as my sperm began it's journey down my raging hard on destined for her wonderful wet cunt and after three more plunges it started. I didn't know how but I just kept pumping jet after jet of my hot sticky load into her eager hungry hole, filling her, feeling my cum mixed with hers oozing out of her cunt. After about a minute of pure ecstacy I collapsed on top of her and she wrapped her arms around my back and started to cry. "Marcus that was so wonderful, the most wonderful thing that has ever happened to me. I can't tell you how much I love your cock in my pussy Marcus" I rolled over onto to my back and pulled Adele with me and motioned Angie to lay on top of me and Chrissy by my side like Adele.

I was sandwiched between three girls, their nubile little bodies all soft and warm. I kissed them in turn, sucking their lips into my mouth, seeking their tongues and whispering sweet nothings in their ears. They were purring like three kittens. "So you told your mother you would only be gone for two hours and now two and a half hours later, here we are, completely satisfied" "Speak for yourself" said Angie "I want to do it again and again" "Well listen, if you want to we can do this every day but you must be very careful not to arouse suspicion and on Fridays I will call Marianne to see when she is coming and if she is coming late in the day then Friday we can as well, but Saturday and Sunday she will be here so we won't be able to do anything and you girls have to be very cool around her so as not to give anything away. Ok? Do you understand?" "Yup, don't you worry about us Marcus. We won't be doing anything to screw this up and can we do it everyday?" "Yes my sweet beautiful lovers, we can do this every day. I think this summer is going to turn out to be so much fun, don't you?" "Marcus, this is going to be a summer we will never forget as long as we live. You are so nice to let us do this" "Oh Angels it is you who are nice, more than nice for allowing me the great priveledge of first taking your virginity, a most treasured thing and second for wanting to keep on doing it. I am really happy I met you girls" And so our summer began and each weekend Marianne came to the lake usually leaving work around 3:00 and getting here by 5:00. I was so horny all the time just thinking about my three girls and the anticipation of fucking them on Mondays that Marianne and I had sex often and at every opportunity and Marianne never suspected my passion was driven by my thoughts of fucking my sweet three girls.

I could see the girls were none to happy about having to share but they were very cool about it and like clockwork, Monday morning they were knocking on my door usually around 9:00 am and we usually spent the entire morning fucking and sucking. Angie really like me fucking her little rosebud and would rather have me pound my cock into her ass than her pussy. The other girls tried it too and Adele liked it and Chrissy didn't. Adele didn't care one way or another which hole I shoved my cock into as long as I was shoving it. Chrissy got to the point where she could orgasm several times and although she didn't like my cock in her bummy she loved having my tongue in her ass and could cum several times. The summer finally came to an end, my parents came back from Europe and spent the final four days at the beach and fucking the girls became difficult though not impossible. A few times, I took them into the shower stalls with the others standing guard on either side of the hedge entrance. Once we did it in the water hanging onto the far side of the raft. Like all good things however, an end comes and it was back to the city, back to my parents business and back to fucking Marianne only. The girls and I pledged that if we could we would hook up in the city but that never happened. We promised as well though that next summer we could do it all over again. During the year, I wondered what the girls would be up to carrying the knowledge and experience I bestowed upon them.

Articles similaires

Messagerie instantanée Bro/Sis

Cette histoire ne ressemble à aucune autre histoire que vous ayez jamais lue. C'est un rôle réel que moi et mon petit ami avons joué. Je l'ai un peu nettoyé, donc il y a moins de fautes d'orthographe. S'il vous plaît ne laissez pas de commentaires sur la mauvaise grammaire et l'orthographe. Il s'agit d'une véritable conversation par messagerie instantanée. Juste au cas où vous ne le sauriez pas, lol = éclat de rire. Quand il y a un ensemble de deux parenthèses, comme ça ((mot)), c'est moi et lui qui sortons du rôle. J'espère que vous apprécierez l'histoire parce qu'elle...

1.7K Des vues

Likes 0

Les mamans aident.

Les mamans aident. Donna était assise devant la télé avec son mari Donald. Elle pensait à Loots, sa bite d'amant de 15 ans. Elle pensait aussi à l'avortement qu'elle avait eu il y a deux semaines et elle était aussi excitée que l'enfer. Elle regarda sa montre, il était 21h30 et la maison était calme. Elle éteignit la télé et monta les escaliers. Elle était à la porte de son fils Eric et a entendu des bruits étranges, sans penser qu'elle venait d'ouvrir la porte. Eric était assis à son bureau, nu avec sa bite à la main regardant l'écran de...

792 Des vues

Likes 0

Séduire toute la famille Partie 3

PARTIE 3 Après nos activités matinales passionnantes et très énergiques, nous savions tous comment nous ferions partie du reste de la journée, mais à ce stade, nous étions totalement épuisés, alors nous nous sommes séparés pour prendre une douche et, dans le cas de Jim et moi, faire une petite sieste (On en avait besoin, OK ?). En fait, comme je l'ai découvert plus tard, Daniella a invité Tracey et Josh à la rejoindre sous la douche et apparemment, il y a eu pas mal d'afterplay dans le processus de nettoyage mutuel - voyez ce qui vous manque quand vous faites...

737 Des vues

Likes 0

Punition de la femme adultère

*** Avis de non-responsabilité : cette histoire contient des thèmes forts de non-consentement. Je ne tolère aucun de ces actes dans la vraie vie et c'est un fantasme sombre - rien de moins, rien de plus.*** Miranda s'est réveillée dans un grand conteneur d'environ 8 pieds sur 40 de long. C'est tout ce qu'elle savait quand elle en était venue à tout ce avec quoi il l'avait droguée. Miranda Shaw était une belle jeune fille de 23 ans. Elle mesurait 5 pieds 4 pouces, était mince presque au point d'être petite, avec de longs cheveux anthracite, des yeux bruns, une peau pâle...

633 Des vues

Likes 0

Être un soumis

J'avais déjà été avec cet homme et je m'en allais toujours ravi et mystifié en même temps. Qu'est-ce qui m'a fait venir revenir pour plus, envie de la prochaine fois que je suis invité? je implorer le son de sa voix, le regard profond et pénétrant de son yeux sombres délicieux, et surtout, son toucher ferme mais aimant. Il ne me domine pas au sens traditionnel... encore une fois il fait. Il est très calme et ne parle pas beaucoup. Il émet doucement, commandes simples et utilise le langage corporel et semble communiquer autres choses. Quand je suis avec lui, j'ai...

508 Des vues

Likes 0

Fanfare (Partie 1)_(2)

Chapitre 1 : L'image Je soupire en entrant dans la salle de musique après une longue répétition. Trop long, pourrais-je ajouter. Je passe une main dans mes cheveux noirs et commence à ranger mon instrument. Je n'aimais même pas la fanfare. Mes parents ne voulaient pas que je sorte faire la fête toute la nuit ou fumer toute la journée, alors ils ont refusé de payer pour l'université si je ne participais pas - vous l'avez deviné - à l'orchestre de l'université. Et ça craint. Je savais que c'était mauvais au lycée, mais c'était ridicule. Pratique de quatre heures ? Sérieusement?...

476 Des vues

Likes 0

Guillaume et Ann Ch. 16

Guillaume et Anne Chapitre 16 L'école recommençait après les vacances d'hiver lorsque Natalie a dit à Ann qu'elle avait besoin de la voir. Ann était maintenant enceinte de 3 mois et un léger renflement était la seule indication qu'elle portait un enfant. Il serait difficile de dire qu'un bébé grandissait en elle, mais dans les couloirs de l'école, Ann et William se promenaient comme des amoureux typiques du lycée. Ils se tenaient la main, s'embrassaient quand ils le pouvaient, se blottissaient même dans le parking avant et après l'école. C'était mignon de voir ce grand garçon senior si épris de ce...

419 Des vues

Likes 0

L'amour au deuxième regard

Remarque : Il s'agit d'une participation au concours non officiel du 1er mai 2010 sur le forum Sex Stories. Si le paragraphe d'ouverture vous semble familier, c'est pourquoi. Le léger brouillard ajoutait de l'humidité à l'air. La fraîcheur de la nuit s'enroula autour d'elle comme une serviette mouillée, envoyant un frisson le long de sa colonne vertébrale. Elle avait de la chance de connaître si bien la région, sinon elle aurait pu facilement se perdre. Elle regarda à travers les arbres la maison où il vivait, souriant légèrement à la seule bougie électrique allumée à la fenêtre de la cuisine. Elle savait qu'elle ne...

1.9K Des vues

Likes 0

MA FEMME ET HOMME NOIR

Ma femme et moi ne sommes jamais sortis avec une autre race que la nôtre et nous n'y avons jamais pensé. Ma femme ne supporte pas les hommes noirs. Elle pense qu'ils sont grossiers et dégoûtants un peu de la même façon je pense. Cependant, quand je regarde du porno sur satellite et que je viens à travers un black en train de désosser une nana blanche avec son énorme bite, je m'arrête pour regarder un peu. Je suis étonné de la taille de certaines de ces bites noires. Un jour j'ai vu un black chaud fille et j'ai dit à...

1.4K Des vues

Likes 0

Alors, que veux-tu faire ?

C'était notre rendez-vous habituel du samedi soir. John et moi-même, nos meilleurs amis Tammy et Roger, et le frère de Roger, Brad, passons tous les samedis soirs à essayer un nouveau restaurant. Ce soir, c'était un nouvel endroit italien et nous avons passé un moment merveilleux. Après être revenus chez nous après le dîner, nous étions assis à essayer de penser à quelque chose à faire. Normalement, nous louions une vidéo, mais il pleuvait à verse, donc personne ne voulait repartir, et il n'y avait pas de bons films à la télé. « Alors, que veux-tu faire ? » Jean a demandé. Je ne...

1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.