Sexe et tabagisme avec une prostituée et sa fille

1.4KReport
Sexe et tabagisme avec une prostituée et sa fille

Elle a dit qu'elle s'appelait Karen, mais je savais que tout le monde avait deux ou trois noms dans la ville du crack. C'était une fille noire mince, il était difficile de dire son âge, mais je devinais qu'elle était dans la fin de la vingtaine. Elle portait un short juste un peu trop serré pour son cul ferme et un sweat-shirt découpé qui cachait presque une paire de seins potelés.

J'avais environ quelques centaines de dollars sur moi pour acheter du crack. Ce n'était pas le sexe que j'étais
après tant que c'était le rocher. J'ai toujours aimé avoir une fille avec moi quand je fumais. Nous nous sommes retrouvés avec une boule de rock huit et sommes allés dans un appartement qu'elle a dit être le sien. Avant de déverrouiller la porte de l'endroit, elle m'a dit qu'il fallait se taire, qu'elle y avait sa petite sœur. J'étais d'accord avec ça, je voulais juste me défoncer de toute façon, je n'imaginais pas trop parler. L'endroit était correct, un canapé en lambeaux et une petite table de cuisine avec deux chaises dépareillées, style magasin d'aubaines.

Nous nous sommes assis l'un à côté de l'autre à la table, et j'ai cassé quelques morceaux de ma boule 8 et les ai posés sur la table, empochant le reste. Je me suis tranquillement mis à fumer du crack - en coupant un bon morceau, en le plaçant sur le garçon de corvée, en le faisant fondre avec le briquet. J'allumai le briquet et le portai au bout du tuyau de verre. J'ai tiré doucement sur le tuyau, de sorte que la flamme a à peine touché l'extrémité du tube. Je pouvais voir la fissure fondue devenir liquide, puis se transformer en une épaisse fumée blanche alors que je l'aspirais. J'ai continué à inspirer jusqu'à ce que mes poumons soient pleins, puis j'ai commencé à expirer doucement par le nez. Ça m'a frappé comme un train de marchandises, comme ça le fait toujours la première fois après avoir été abstinent pendant un moment. J'ai expiré et je volais haut. J'ai mis un autre morceau et lui ai tendu la pipe. Pendant qu'elle l'allumait et inhalait avidement, je relevais son haut et exposais ses seins, berçant et pesant chacun à son tour, puis serrant les mamelons. Je me préparais une autre bouffée, la fumais, puis lui passais la pipe pendant que je m'allongeais sur ses genoux et suçais l'un de ses mamelons. Il est devenu de plus en plus long dans ma bouche alors que je le tétais doucement. Nous nous sommes passés la pipe, allumant et fumant la pierre. C'était du bon rock. Je l'avais déshabillée et j'ai travaillé sa chatte avec mes doigts pendant que je suçais ses mamelons. Nous parlions tranquillement de tout et de rien du tout. Elle allait se redresser et trouver un travail, j'allais quitter cette ville pour de bon. Elle travaillait dans un bureau, j'avais ma propre entreprise de construction. Elle aimait le rituel de fumer du crack, j'aimais me faire sucer la bite pendant que je prenais une bouffée.

Vous perdez la notion du temps en fumant cette merde. Finalement, les derniers morceaux de ce que j'avais sorti se trouvaient sur la table. Je lui ai demandé si elle voulait me sucer la bite pendant que je faisais une pipe. Elle ne répondit pas mais se leva de sa chaise et s'agenouilla devant moi. Je suppose qu'elle pensait qu'elle me devait une pipe puisque c'était mon argent qui payait tout ce que nous fumions. Elle a commencé sur ma bite, l'amenant à une érection de bonne taille en un rien de temps. Ses grosses lèvres lisses glissèrent de haut en bas sur mon sexe tandis que ses mains caressaient mes couilles. J'ai ramassé la pipe en verre et j'ai mis un gros morceau dessus. Sa bouche produisait l'effet désiré, et je pouvais sentir le sperme monter dans mes couilles alors qu'elle prenait ma bite dure dans sa gorge. J'ai allumé la pipe et j'ai pris une profonde bouffée.

L'euphorie m'a frappé lorsque ma bite a commencé à jaillir des gouttes collantes de sperme dans la bouche de la fille et dans sa gorge. J'ai tiré ma charge par à-coups chauds et me suis installé dans la chaise, mon corps tremblant alors qu'elle donnait ses derniers coups de langue à ma bite. Elle a tout avalé, et s'essuyant la bouche avec l'épaule de sa chemise, elle s'est rassise et s'est préparée une autre bouffée. Après avoir tout fumé sur la table, je lui ai demandé si ça irait si je m'écrasais sur son canapé pendant un moment. Elle a dit qu'elle allait sortir et trouver plus de drogue, mais je pouvais rester si je le voulais.

Elle a franchi la porte et je me suis installé sur le canapé dans une position semi-fœtale. Je n'ai même pas essayé de dormir, ça n'aurait servi à rien de toute façon avec toute la cocaïne dans mon système. Il me restait encore environ la moitié de la boule 8 dans ma poche, ma cachette secrète que je ne voulais pas partager. J'ai décidé de le laisser reposer là pendant un moment, sachant que je le voudrais plus tard. je
supposons qu'elle en ait caché un morceau ou deux sur elle et que c'est pourquoi elle est partie si vite.

Je m'installai pour me détendre sur le canapé et allumai la télé. Quelques minutes ou heures plus tard, j'ai entendu une porte s'ouvrir. J'ai regardé la porte d'où j'étais venue mais elle était fermée. Une voix de fille a parlé, demandant qui j'étais et qu'est-ce que je foutais là-bas. Je me tournai pour voir une jolie jeune fille noire à la peau claire, âgée d'environ 14 ou 15 ans, debout dans l'embrasure de la porte de ce qui devait être la chambre. J'ai dit que j'étais une amie de sa sœur et qu'elle venait de sortir un moment. Elle a dit que ce n'était pas sa sœur, c'était sa mère. Elle regarda vers la table où se trouvaient toutes les preuves de ce que nous avions fait. Quand elle s'est approchée de la table, j'ai eu une vue complète de son corps. Elle était jeune et athlétique, ses seins dépassaient comme des pointes sous le t-shirt surdimensionné qui tombait presque jusqu'à mi-cuisse et pendait sur une épaule. Ses cheveux noirs bouclés étaient coiffés de tresses serrées qui tombaient jusqu'à la nuque.

Elle a ramassé la pipe en verre sur la table et m'a demandé si j'avais quelque chose à mettre dedans. Je n'ai pas répondu tout de suite et elle s'est dirigée vers le canapé. Ses grands yeux sombres regardèrent dans les miens alors qu'elle glissait sa douce main sur ma joue. Je devenais de nouveau dur rien qu'en regardant son visage. J'ai commencé à fouiller dans ma poche mais elle m'a arrêté et m'a dit qu'elle le découvrirait par elle-même. Elle a glissé sa main sur le devant de mon jean et a cherché les rochers. Sa main effleura ma bite d'une manière si évidente mais toujours innocente venant d'une si jeune fille.

Elle a souri et m'a pris la main, m'amenant à la table où la pipe était toujours posée, refroidie depuis peu de son utilisation précédente. J'ai sorti trois gros morceaux de ma poche et les ai posés sur la table. Elle m'a fait asseoir sur une chaise puis s'est placée sur mes genoux, ses petits seins à quelques centimètres de ma bouche. Elle m'a demandé si nous pouvions passer un accord. Elle a dit que sa mère n'aimait pas qu'elle fume du crack, mais si je la laissais faire, elle ferait n'importe quoi pour moi. Elle a remué son cul sur mon entrejambe et je savais qu'elle pouvait sentir à quel point j'étais dur.

Je lui ai coupé un morceau de roche et je l'ai placé dans le tuyau pour elle. Elle prit la pipe et le briquet et le porta à sa bouche. J'ai glissé ma main sous la grande chemise qu'elle portait et j'ai senti ses petits seins fermes, pinçant les mamelons jusqu'à ce qu'ils durcissent. J'ai caressé son ventre plat alors qu'elle s'illuminait et j'ai déplacé ma main dans sa culotte pendant qu'elle inspirait. Elle a pris une profonde bouffée et l'a tenue, regardant dans mon visage et pointant vers ma bouche. J'ouvris la bouche et elle plaça ses lèvres ouvertes sur les miennes, exhalant la douce fumée âcre dans mes poumons pendant que j'inhalais. Mon doigt a trouvé sa fente légèrement poilue et a frotté l'humidité qui s'y formait, elle a légèrement écarté ses cuisses, permettant à mes doigts un meilleur accès.

Sa langue s'élança contre ma lèvre inférieure alors qu'elle écartait sa bouche, et elle sourit alors que ses yeux s'embuaient à cause de l'euphorie de la fumée. Je l'ai relevée et j'ai tiré sa culotte jusqu'à ses pieds, en même temps elle a tiré sa chemise par-dessus sa tête, me révélant son corps. Ses petits mamelons noirs montaient haut sur ses seins et une petite tache de poils pubiens noirs profonds couvrait sa chatte chaude. J'ai laissé tomber mon pantalon jusqu'à mes chevilles et j'ai relâché ma bite, qui était à nouveau dure comme de la pierre. Je me suis assis sur la chaise et elle m'a chevauché, posant sa petite chatte sur le bout de ma bite.

D'une main, j'ai mis en place un coup pour moi-même tandis que l'autre guidait ses hanches alors qu'elle s'abaissait lentement sur mon arbre. Elle ne pouvait pas entrer grand-chose au début. Elle a dû se lever puis s'enfoncer plusieurs fois avant que ma bite ne soit enfoncée profondément dans sa chatte. J'ai porté la pipe à ma bouche alors qu'elle se relevait et s'allumait alors qu'elle redescendait. La sensation de sa chatte glissant sur ma bite combinée à la ruée vers la roche a créé un bien plus
effet intense que la bouche de sa mère n'avait pu produire. Je me détendis contre la chaise, presque immobilisé par les sensations. Elle s'est retournée pour faire face à la table, gardant toujours ma bite enfouie dans sa chatte. Quand elle s'est penchée pour préparer un autre coup, je pouvais voir son cul s'ouvrir, son petit œil brun plissé me faire un clin d'œil. J'ai poussé un pouce dans son trou du cul alors qu'elle prenait la pipe. Elle s'est relevée, se retirant presque complètement de ma bite, puis elle a mis la pipe à ses lèvres. Elle alluma, inspira profondément et se replongea. Quand elle a expiré, j'ai pris la pipe, mis dedans
un gros morceau, et fait fondre la roche dans l'omble. Inspirant lentement, la fumée blanche et dense emplit mes poumons.

Nous nous sommes levés et sommes allés vers le canapé. Je voulais goûter sa petite chatte avant que sa mère ne rentre à la maison. Elle s'allongea sur le canapé, écartant les jambes de sorte qu'un pied soit sur le sol et l'autre suspendu au bras du canapé. J'ai récupéré la pipe, puis je me suis glissée en position et j'ai levé mon visage vers sa douce petite chatte. J'ai mis un gros morceau de crack sur le charbon, et je l'ai mis sur le briquet, en le regardant fondre. Puis j'ai mis la pipe dans sa bouche et j'ai tenu le briquet pour elle alors qu'elle prenait une grosse bouffée. Elle inspira profondément, puis alors qu'elle commençait à planer, elle se pencha en avant et nous nous embrassâmes et elle expira un flot de fumée dense dans mes poumons. Sa langue a sondé ma bouche. Mes oreilles bourdonnaient alors que je me penchais vers elle et lui tenais la chatte ouverte. J'ai inséré ma langue et j'ai pu goûter ses jus sucrés. J'ai finalement expiré et j'ai commencé à passer ma langue sur son clitoris puis à l'enfoncer dans son trou. Des jus frais coulaient du plus profond de sa chatte. A part se faire sucer la bite en fumant, s'il y a quelque chose de mieux que de manger une jeune chatte en faisant du crack, je ne sais pas ce que c'est. Pendant que j'enfonçais ma langue dans sa chatte, elle chargea un autre gros morceau de roche blanche au bout du tuyau et le fit fondre. Elle a tenu la pipe vers moi et l'a allumée pendant que je suçais avidement, obtenant une énorme bouffée de fumée de crack profondément dans mes poumons. Alors que je me précipitais, j'ai enfoncé ma langue encore et encore profondément dans sa chatte. Paume vers le haut, j'ai inséré deux doigts en elle, poussant fort contre son point G, ma langue travaillant toujours son clitoris. Elle a gémi et a commencé à jouir, et alors que je retirais ma main, elle a fait gicler son jus à un pied en l'air; J'ai bu tout ce que j'ai pu attraper de son doux nectar.

Enfin je ne pouvais plus attendre. Je devais baiser sa chatte consentante. Je l'ai ramenée à la table et je l'ai penchée pour que son cul soit en l'air et que sa chatte s'ouvre de manière invitante. À l'aide d'une tige de métal, j'ai poussé le tuyau pour consolider le caviar brun gluant qui recouvrait l'intérieur du tuyau sur le charbon, puis j'ai allumé, en inhalant avidement la fumée blanche dense. C'était plus fort que tout ce que j'avais fumé ce jour-là, et j'ai commencé à me précipiter en mettant ma bite engorgée contre sa petite fente humide. Alors que je planais, j'ai poussé profondément en elle, aussi loin que je pouvais aller, et j'ai commencé à lui enfoncer ma bite durement et rapidement, mon ventre faisant des bruits de claquement sur les joues de son cul. Elle tourna la tête pour que sa joue soit à plat sur la table, ses yeux vitreux me regardant. Je pouvais voir un petit filet de salive s'écouler de sa bouche ouverte alors que je la percutais. Je me suis arrêté pour installer une autre pipe, j'ai pris une grosse bouffée, puis je me suis penché sur elle et j'ai insufflé la riche fumée dans ses poumons. Je ne pouvais pas tenir plus longtemps, j'avais besoin de jouir et je pouvais aussi sentir le début tremblant de son propre orgasme. J'ai commencé à tirer ma charge alors que la fumée m'envoyait dans l'euphorie. J'ai pompé dedans et dehors, éjaculant d'énormes liasses de sperme dans sa jeune chatte lisse. Elle a laissé échapper un "Ooh" fort et a dit: "Je jouis, je jouis, Ooh, j'adore sentir ta bite tirer dans ma chatte." Elle frissonna une fois, deux fois, puis revint. Quand j'ai fini de tirer ma charge dans sa chatte serrée d'adolescente, je me suis effondré sur son dos pendant qu'elle jouait avec la tête lisse de ma bite contre sa chatte douce. Je la sentis frissonner à nouveau, puis son corps se détendit sous le mien et je m'effondrai sur son dos.

Articles similaires

Partie 7, la fille au cul

J'espère que vous aimez cette histoire, la partie 7 marque beaucoup de choses à venir dans les histoires ultérieures. Veuillez commenter et apprécier. Le père de Tyler était un vrai client fréquent de ma mère. Il l'a baisée presque autant que John, mais pas plus que Bill. Maman avait d'autres gars qui se présentaient de temps en temps, mais ces 3 étaient constants. Maman avait beaucoup de travail, parfois le jour, parfois la nuit. Elle avait quelques gars qui se présentaient le matin, mais elle travaillait surtout la nuit. Je restais avec grand-mère quand elle travaillait la nuit, et parfois elle...

596 Des vues

Likes 0

Belle-mère sexe pt 4, ex belle-mère

Sexe de la belle-mère, partie 4 : ex-belle-mère On m'a proposé un poste de consultant de 3 mois dans un autre pays asiatique où j'avais travaillé auparavant, et en fait où j'avais été marié auparavant pendant 6 ans, avant que ma femme de l'époque ne s'enfuie avec un autre homme et ne demande le divorce, ce que j'ai fait. Je ne veux pas et je me suis battu pour la garder, la reconquérir, mais après 2 ans, j'ai accepté à contrecœur. Dans ma troisième semaine, j'étais au marché local, au coin de la petite maison qui m'avait été fournie, et je suis...

654 Des vues

Likes 0

Sort de Delila

Sort de Delila Partie 1 Ils disent que voir c'est croire, que tout dans l'univers peut être expliqué avec un arrière-plan logique. Ils disent que les gens dans leur nature se pencheront vers la fiction et le paranormal parce que sous toutes les excuses na dites, cela promet l'idée de faire quelque chose à partir de rien. J'étais l'une de ces personnes qui disaient que, lorsque les gens n'avaient pas de réponse claire aux grandes questions de la vie, ils sautaient sur l'occasion de créer quelque chose qui leur était propre. Je suis maintenant à genoux en train de prier Dieu...

813 Des vues

Likes 0

Enseignant - 01 Jour 0 Ça commence

SP. Burk, veuillez vous présenter au bureau. J'ai passé l'interphone de l'école. « Et maintenant ? » pensa-t-elle. Est-ce que quelque chose est arrivé à l'un de ses élèves titulaires. Laura Burk était professeur de mathématiques au lycée dans une école privée. Depuis le passage de HB 2469, l'humiliation était légale et la forme de discipline approuvée, et certaines des règles de discipline étaient très étranges par rapport à ce qu'elles avaient été. Lorsque Sara est arrivée dans sa classe pour la remplacer, Laura a traversé le campus jusqu'à la réception. En chemin, elle a vu Mika, l'une des filles les...

671 Des vues

Likes 0

Le club des dames noueuses

Le club des dames noueuses Par Drakon Kate se tenait sur son balcon, admirant la vue pittoresque sur la côte centrale de la Californie. Elle avait apprécié cette vue depuis aussi longtemps qu'elle se souvenait et même maintenant, à cinquante-cinq ans, elle lui coupait encore le souffle. Ses cheveux corbeau jusqu'à la taille flottaient dans la brise fraîche de la fin de l'après-midi alors qu'elle passait en revue la longue liste de choses qui devaient être faites avant l'arrivée de ses invités, mais le réglage de la sérine la faisait réfléchir. Le domaine de plus de trois cents acres que ses...

451 Des vues

Likes 0

Actrice et moi (partie 8, scène de sexe dans un film chaud)

Shannon et les filles sont allées chez leur médecin pour un contrôle de 8 semaines, et tout allait bien pour les filles, et les blessures de Shannon étaient presque guéries. Le médecin a donné à Shannon l’autorisation de commencer à s’entraîner et, dans quelques semaines, elle pourra reprendre ses activités sexuelles normales sans aucune restriction. Elle était allée voir un chirurgien plasticien, et il a réparé sa cicatrice pour qu'elle ne soit pas visible. Elle a fait appel à un entraîneur personnel pour se remettre en forme. Elle a beaucoup nagé dans la piscine. Je l'ai amenée à jouer au golf...

400 Des vues

Likes 0

La salope de crack - II_(0)

Le lendemain, Laura avait de nouveau besoin de crack. Son petit-ami avait appelé ce matin-là pour lui faire savoir qu'il était attaché à Chicago et qu'il ne serait pas à la maison avant plusieurs jours. Elle lui avait dit de rentrer à la maison dès qu'il le pourrait car elle avait besoin de plus d'épicerie. Elle n'avait pas encore avoué son habitude à son petit ami parce qu'elle avait peur de le perdre s'il l'apprenait. Cependant, elle ne savait pas combien de temps elle pourrait encore le tromper. Après qu'il ait raccroché, elle a appelé son dealer pour avoir du crack...

2K Des vues

Likes 1

Messagerie instantanée Bro/Sis

Cette histoire ne ressemble à aucune autre histoire que vous ayez jamais lue. C'est un rôle réel que moi et mon petit ami avons joué. Je l'ai un peu nettoyé, donc il y a moins de fautes d'orthographe. S'il vous plaît ne laissez pas de commentaires sur la mauvaise grammaire et l'orthographe. Il s'agit d'une véritable conversation par messagerie instantanée. Juste au cas où vous ne le sauriez pas, lol = éclat de rire. Quand il y a un ensemble de deux parenthèses, comme ça ((mot)), c'est moi et lui qui sortons du rôle. J'espère que vous apprécierez l'histoire parce qu'elle...

2K Des vues

Likes 0

Obsession vidéo amateur partie 2

J'étais devenu de plus en plus obsédé par le visionnage de ces films et j'ai découvert que je regardais furtivement une montre à chaque occasion, cela incluait de les regarder à la maison même lorsque la femme (Tracy) était là. La vie à la maison n'était pas excitante, j'avais été assez occupée par le travail et je n'étais normalement pas à la maison jusqu'à tard, le résultat de cela était à peu près que Tracy et moi n'avions pas passé beaucoup de temps ensemble, et même si nous nous entendions bien , nous n'avons pas pu passer autant de temps de...

2K Des vues

Likes 0

Le voyage en camping_(7)

Je m'appelle Jimmy et j'ai 11 ans. J'ai commencé à traverser la puberté il y a 3 mois et j'ai été extrêmement excitée. Un jour, j'ai décidé d'inviter mon ami à un voyage de camping dans les bois. Il s'appelait Michael et il avait 10 ans et demi, il avait les cheveux châtain foncé et il était très petit. Il a décidé de m'accompagner quelques jours. J'ai apporté la tente et il a apporté la nourriture et l'eau. J'ai aussi apporté mon golden retriever. Le camping était à environ un mile de là, et il y avait un lac là-bas. Il...

1.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.